A la fois orfèvre, sculpteur, architecte et peut-être également ingénieur militaire, célèbre pour avoir décoré l'une des portes de bronze du baptistère de Florence.

Les portes Sud du baptistère 1330 Florence, Baptistère

Avant 1330, il n'existe pas de documents sur l'activité ou bien la vie de l'artiste, néanmoins, son travail sur les portes du baptistère mettent en relief des influences siennoises. On a donc émis l'hypothèse qu'il aurait accompli son apprentissage auprès de l'orfèvre Andrea di Jacopo d'Ognabene. Il fut successeur de Giotto en 1337 pour la construction du campanile de la cathédrale Santa Maria del Fiore abandonné à sa mort en 1337. À partir de 1333, son activité s'étend à celle de sculpteur. En 1334, il exécute la matrice de sceau de l’Arte dei Baldrigai et il livre une Madone (Vierge à l'Enfant) pour le tympan du portail nord du campanile. En 1341, Andrea quitte la ville pour Pise où il travaille en compagnie de ses fils Nino et Tommaso. En 1347, il se rend à Orvieto, en Ombrie, où il meurt sans doute atteint de la peste.

 

Retour à la page d'accueil de la section Beaux-Arts
 

(1290-1349)
Gothique international