L'enterrement de Casagemas

1901
L'enterrement de Casagemas
Pablo Picasso, 1901
Huile sur toile 150,5 x 90,5
Paris, Musée d'art moderne de la ville

Le 17 février 1901 Casagemas s'est suicidé par amour pour Germaine. C’est à son retour en France, que Picasso apprend la terrible nouvelle. Hanté par ce drame, sa peinture prend alors un virage : cette obsession donnera trois toiles dont La mort de Casagemas, portrait de son ami dans son cercueil et celle-ci, très inspirée de L'enterrement du Comte d'Orgaz du Greco.

Trois plans superposés : En bas la porte ouverte d’un caveau et les proches groupés autour du défunt. Deux d’entre eux s’étreignent.

Au milieu une silhouette courbée en pélerine bleue qui porte un enfant, précédée de deux bambins qui courent. Trois prostituées nues, sauf leurs bas de couleur, lèvent les yeux vers le plan supérieur.

En haut un cheval blanc entraîne vers les nuages un homme vêtu de noir ; ses bras sont écartés comme s’il était cloué à une croix, une femme nue s’accroche à son cou.

L'enterrement de Casagemas
(Pablo Picasso, 1901)
Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts