L'enfant malade
Edvard Munch
1886
 
 
L'enfant malade
Edvard Munch, 1885-86
Huile sur toile 120 x 118,5 cm
Oslo, Musée national (image sur le site du musée)
 

Tableau qui impose Munch sur la scène artistique. L'ardeur déployée dans le grattage de la toile contraste avec la tristesse du sujet et exhalte la douleur du peintre. Les libres coups de brosse et l'espace sans profondeur en font un des premiers tableaux expressionnistes.

Contrairement au Printemps où, la jeune malade est une adolescente c'est ici une enfant qui est peinte de profil. La femme âgée qui penche la tète dans un désespoir silencieux et montre ainsi son chignon est Karen Bjolstad, la tante du Munch et Sophie qui dirige la maison depuis le décès de leur mère.

Munch reprendra ce sujet dans les versions du Musée de Göteborg (1896), de la Tate gallery (1906-1907), de la galerie Thielska de Stockholm (1907) et du Musée Munch (1926-27). Les toiles se feront de plus en plus expressionniste. Il en sera de même des différentes version en lithographie et à la pointe sèche depuis la première en 1894.

 

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts