L'ivresse de Noé
Michel-Ange 1509
Fresque du Plafond de la Chapelle Sixtine
Chapelle Sixtine,


La neuvième (et dernière) scène dans l'ordre chronologique du récit, L'ivresse de Noé

Cet épisode est, dès saint Augustin interprété comme la préfiguration de la raillerie du Christ. L'humiliation du patriarche, provoquée par le fruit de la vigne, est mot à mot celui qui s'humilie en acceptant de s'incarner dans la "vigne" d'Israel.

 

Retour à la page d'accueil de la section Beaux-Arts  

L'ivresse de Noé