Vitraux des églises de Varengeville

1956
L'arbre de Jesse, Saint Dominique et le serpents d'airain
George Braque, 1956
Vitraux
Eglise Saint Valéry et Chapelle Saint Dominique de Varengeville

Située sur le haut des falaises de l'Ailly, cachée parmi les jardins et les bois bordant la falaise, l'église Saint Valéry de Varengeville domine la mer. Initialement bâti au 12ème siècle, puis agrandie au 16ème siècle sur le même emplacement, l'édifice résiste étonnamment, mystérieusement, aux tempêtes et à l'assaut des vagues qui sapent sa base depuis des siècles.

Cet oratoire est irisé des bleus apaisants diffusés par la verrière de Braque (l'arbre de Jessé), dont la maquette a été réalisée en 1956 et qui a été mise en place peu de temps avant sa mort en 1963. A noter aussi, au dessus du choeur le vitrail abstrait de Raoul Ubac, disciple de Braque.

La Chapelle Saint Dominique est un petit édifice à côté de l'église. Nichée entre les arbres le long de la route à l'entrée de la Commune en venant d'Hautot sur Mer, la Chapelle Saint Dominique est accessible par un tout petit chemin. la rénovation de la chapelle, détruite pendant la guerre a commencé dans les années 1940 pour être inaugurée en 1955. Les trois vitraux, installés dans le chœur sont des dons de Georges Braque . Au centre, Saint Dominique, bâton de pèlerin à la main et ceint du Rosaire, accueille les paroissiens. Autour de lui, deux vitraux représentent le serpent d'airain.

Braque est enterré au cimetière marin de Varengeville.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts