(1757-1827)
Romantisme

William Blake a peint quelques tableaux à l'huile mais préférait le dessin, la gravure ou la lithographie réhaussée de gouache ou d'aquarelle pour illustrer sa poésie. Pré-romantique, son œuvre, inspirée de visions bibliques à caractère prophétique et au style halluciné, nourrira tout le courant romantique du début du XIX jusqu'au symbolisme qui en prendra le relais jusqu'au début du XXe siecle.

Nabuchodonosor 1795 Londres, Tate Gallery
La putain de Babylone 1809 Londres, British Museum
Los entrant dans le tombeau 1820 New Haven,Yale Center for British Art
     

William Blake était fils d'un bonnetier. Dès l'enfance, il montra d'étonnantes dispositions pour le dessin et la poésie. Il est envoyé à dix ans dans une école de dessin, où il composera ses premiers poèmes. Devenu élève du graveur James Basire à quatorze ans, il fut chargé de dessiner les antiquités de l'abbaye de Westminster et des autres vieux édifices, milieux qui ne manquèrent pas d'exercer une vive influence sur son imagination mélancolique.

Trop pauvre pour faire face aux frais d'impression de ses œuvres, il se fit son propre éditeur et imagina d'y appliquer son écriture mise en relief par la morsure sur des plaques de cuivre. Il publia ainsi ses Songs of Innocence, ornées de ses dessins (1789), œuvre singulière, qui eut du succès, ce qui l'encouragea à donner successivement, sous la même forme : Books of prophecy (1791), Gates of paradise (1793), America, a prophecy (1793), Europe, a prophecy (1794), Songs of Experience (1794).

En même temps, il faisait figurer, dans plusieurs expositions de l'Académie royale, des peintures allégoriques, historiques et religieuses. Il publia The Marriage of Heaven and Hell, satire du Heaven and Hell de Swedenborg, en 1790. On y trouve la célèbre formule "Si les portes de la perception étaient nettoyées, chaque chose apparaîtrait à l'homme comme elle est, infinie."(If the doors of perception were cleansed everything would appear to man as it is, infinite.) Celle-ci a inspiré le choix du nom de l'essai d'Aldous Huxley, Les Portes de la perception, qui lui-même a inspiré le nom du groupe de rock The Doors.

En 1797, il entreprit une édition illustrée par lui des Nuits de Young, qu'il laissa inachevée, puis il alla vivre à Felpham, auprès du poète William Hayley, faisant des dessins pour celui-ci, et peignant quelques portraits, et ne revint à Londres qu'au bout de trois ans. Blake devient membre de la Royal Society le 14 mai 1807. Ses quarante dessins gravés par Schiavonetti pour une édition du poème The Grave (1808) de Blair furent très admirés, de même que sa grande estampe Le pèlerinage de Canterbury (1809).

Il ne cesse de composer, d'illustrer et d'imprimer des poèmes étranges, empreints d'un mysticisme obscur. Il donne ainsi Jerusalem : the emanation of the Giant Albion ; Milton, a poem (1804) avec sa célèbre préface And did those feet in ancient time (connue de nos jours sous le titre Jerusalem depuis son adaptation en hymne par Hubert Parry qui en fait l'un des plus fameux airs patriotiques anglais) et Job (1826) aux gravures magnifiques. Sa mort interrompt l’illustration de The divine comedy (1825-1827) de Dante.

ressources internet : éternels éclairs

 

Retour à la page d'accueil de la section Beaux-Arts