La tapisserie de Bayeux
Art roman 1077
 


 

Tapisserie de Bayeux
Anonyme, Normandie, 1077
Toile de lin et fils de huit couleurs 50 X 7034
Bayeux

   

Accrochée dans la cathédrale de Bayeux en 1077, cette tapisserie de 70,34 mètres de longueur et de 50 centimètres de hauteur révèle un tournant de l'histoire européenne : elle conte la victoire de Guillaume le Conquérant sur les Anglais, lors de la bataille d'Hastings en 1066

En 1025, les ecclésiastiques réunis en concile dansla ville d'Arras décidèrent de parer les églises avec des décorations d'un nouveau genre : des tentures représentant des personnages et des événements historiques afin, surtout, d'élargir les connaissances des nombreux fidèles ne sachant pas lire. La tapisserie de Bayeux est l'exemple le plus célèbre de cet enseignement pratiqué au moyen-âge, et sa valeur est unique tant au niveau historique qu'artistique.

La tapisserie se compose de plusieurs pièces de toile et mesure 50 centimètres de haut pour une longueur de 70,34 mètres. La partie terminale faisant défaut, on peut supposer qu'à l'origine la tapisserie comptait quelques mètres de plus. La toile de lin a été brodée avec des laines de huit couleurs différentes. L'histoire ne nous dit pas qui a réalisé les dessins et exécuté les broderies. Ce furent sans doute des religieuses. Nous savons par contre avec une assez grande certitude quand et où cette tenture fut montrée pour la première fois : le 14 juillet 1077 dans la cathédrale récemment reconstruite d'une petite ville de Normandie, Bayeux.

La localité est représentée sur le détail ci après. Mais il s'agit moins d'une illustration que d'une stylisation symbolique qui se concentre sur deux caractéristiques importantes : la colline - la plupart des villes étaient jadis situées en hauteur, ce qui facilitait leur défense- et un grand édifice, une église ou un château fort. Ce style caractérise toute cette histoire en images. Par endroit une phrase en latin accompagne l'illustration afin d'éviter toute méprise. Ainsi peut-on lire à gauche de la ville sur la colline "Ici Guillaume vint à Bayeux". Encadrant le récit, deux bordures s'étirent sur toute la longueur de la toile. Elles sont remplies d'animaux symboliques n'ayant pas un rapport direct avec la situation présentée. Parfois il y a des exceptions comme dans les scènes de bataille où l'on peut voir dans la bordure inférieure des cadavres nus et mutilés.

Guillaume est l'un des deux protagonistes du récit et tous les faits sont relatés de son point de vue. Duc de Normandie, il traversa la Manche en 1066, vainquit son adversaire à Hastings, se fit couronner roi d'Angleterre et entra dans l'histoire sous le nom de Guillaume le Conquérant. La tapisserie n'a qu'un seul sujet : la conquête de l'Angleterre et sa justification. Accrochée dans la cathédrale de Bayeux, elle servait en quelque sorte de livre blanc politique - et aussi accessoirement d'édification religieuse et morale.

 

.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts