On n'y voit rien

Daniel Arasse

220 pages. Editions folio essais (2000). www.amazon.fr

Daniel Arasse livre ici un petit livre remarquable sur le cheminement potentiel de notre pensée devant la toile. Le titre donne déjà la tonalité, légère, joyeuse même, ce qui n'est pas courant dans ce type d'exercice. Le livre s'articule autour de six courtes histoires en forme de dialogues imaginaires, de lettre ou d'interpellation du lecteur.

Daniel Arasse y soutient que la peinture pense et que le spectateur ne peut y ressentir de l'émotion qu'en retrouvant la pensée du peintre. Il ne découvrira celle-ci qu'en se posant des questions. Mais que fait cet escargot au premier plan de l'Annonciation ? Qu'est ce qui justifie que les Mages soient si laids ? La Venus d'Urbino est-elle dans le tableau ou ailleurs ? Et l'histoire des Ménines n'est-elle pas indispensable pour comprendre plusieurs aspects de cette toile ?