Héphaïstos est le dieu du feu et de la métallurgie. Il fait partie des douze Olympiens. Il fut assimilé à Vulcain chez les Romains. Il personnifia le feu souterrain notion qui le conduisit naturellement au métier de forgeron. Le marteau est son emblème.

Certains prétendent qu'Héphaïstos était le fils d'Héra par parthénogenèse, jalouse que son mari ait pu donner le jour à Athéna. Zeus ne voulut pas croire ce prodige jusqu'à ce que, ayant emprisonnée Héra sur une chaise mécanique dont les bras se repliaient et serraient celui qui était assis, il l'eût contrainte à jurer par le Styx qu'elle ne mentait pas.
Il était si maladif à sa naissance, que sa mère Héra, dégoûtée, le jeta du haut de l'Olympe pour échapper au désagrément et à la peine que lui causait son aspect pitoyable.

Il survécut cependant à cette mésaventure, sans aucun dommage physique, car il tomba dans la mer où Téthys et Eurynomé, qui se trouvaient non loin de là, lui portèrent secours. Ces déesses serviables le gardèrent auprès d'elles dans une grotte sous-marine où il installa sa première forge. Il fabriqua toutes sortes d'objets comme la ceinture d'Aphrodite, le char du Soleil, le palais des dieux, la première femme (Pandore), le triton de Poséidon, les flèches d'Artémis et d'Apollon, les armes de certains héros, le collier d'Harmonie, le trône de Zeus et d'Héra etc...

Neuf ans plus tard, Héra rencontra Téthys qui portait ce jour-là une belle broche qu'il avait façonnée; elle lui demanda où elle avait trouvé ce bijou merveilleux.
Téthys ne voulut point répondre mais Héra sut l'y contraindre. Elle fit revenir immédiatement Héphaïstos dans l'Olympe où elle lui installa une forge bien plus belle, elle l'entoura de beaucoup d'égards et arrangea même son mariage avec Aphrodite qui le trompa avec de nombreux dieux et mortels. Un jour il la surprit avec Arès et enferme les deux amants dans un filet pour les exhiber devant tous les dieux hilares.


Un jour il tenta de séduire Athèna , victime d'une farce que lui avait faite, par malice, Poséidon.Héphaïstos s'était à ce point réconcilié avec Héra qu'il eut l'audace de reprocher à Zeus en personne de l'avoir laissée suspendue dans le ciel par les poignets au moment où elle s'était révoltée contre lui. Mais Zeus fort en colère le précipita au bas de l'Olympe une seconde fois. II tomba durant un jour entier. En atteignant le sol sur l'île de Lemnos, il se brisa les deux jambes et bien qu'immortel, il lui restait bien peu de vie lorsque les habitants de l'île le découvrirent. Suite à cette chute il resta boiteux.

Vulcain est son équivalent latin. Il est le dieu du feu et du métal mais aussi de la fécondité en épousant Maia. Les Romains croyaient qu'il protégeait des incendies et qu'il avait sa forge sous le Vésuve (ou dans les îles Lipari). Il était assisté des Cyclopes et des Cabires. L'origine de Vulcain semble remonter aux Étrusques et vénéré comme un dieu puissant et comme celui du feu. Avec l'arrivée des dieux grecs, son importance diminua pour prendre les traits d'Héphaïstos.

Les représentation antiques sont assez rares. Les artistes modernes ont généralement donné à ce dieu des traits plein de rudesse, une barbe noire, un torse musclé mais des jambes contrefaites.

Source : Le grenier de Clio