Achille , fils de Thétis et de Pélée et roi des Myrmidons, est le plus fameux des héros grecs.

Suivant la tradition, sa mère le plongea dans le Styx, ce qui le rendit invulnérable, excepté au talon par lequel elle le tenait. Instruit par Phénix, roi des Dolopes sur la diplomatie et sur l'art de gouverner et par le Centaure Chiron, il apprit à tirer de l'arc, à guérir les blessures, et fut nourri de la moelle de lions. Il se lia d'amitié avec Patrocle qui devint son ami inséparable jusqu'à la mort.

Remarquable par son courage et sa fermeté d'âme, le "bouillant Achille" avait aussi un caractère ombrageux, rancunier, méprisant pour ses adversaires. Ce qui ne l'empêche pas d'être le préféré des déesses Héra et Athéna qui veillèrent sur lui.

Calchas avait prédit qu'il périrait devant Troie, c'est pourquoi, Thétis l'envoya, déguisé en femme, à la cour de Lycomède à Scyros pour essayer de le soustraire à son destin. Il s'éprit de Déidamie, fille de ce prince, et l'épousa secrètement et ils eurent un fils : Néoptolème. Cependant les Grecs ne pouvant s'emparer de Troie sans sa présence, chargèrent Ulysse de trouver et de ramener Achille. Le rusé roi d'Ithaque présenta aux princesses de la cour de Lycomède des bijoux parmi lesquels était placée une épée que la prétendue princesse saisit avec empressement. Achille suivit Ulysse et devint rapidement la terreur des ennemis.

Avant le départ pour la guerre, Thétis donna à son fils une armure impénétrable, ouvrage de Héphaïsto.


Briséis (ou Hippodamie) était la fille du prêtre Brisès, de Lyrnessos, près de Troie. Achille la captura lors du sac de la ville, dans les années qui précédèrent le siège de Troie; il tua toute sa famille, ainsi que son mari Mynés, roi de Lyrnessos, et en fit sa favorite. Agamemnon, selon le désir d'Apollon, fut obligé de rendre Chryséis à son père; alors, de colère, il prit Briséis à Achille. Après son départ, Achille furieux, se retira sous sa tente pour manifester son mécontentement et son inaction amena défaites sur défaites aux Grecs.

La colère d'Achille
Charles-Antoine Coypel , 1737
La colère d'Achille
Jacques-Louis David , 1819

Patrocle, même revêtu de l'armure magique d'Achille, fut tué par Hector. A cette nouvelle, le héros courut venger son ami ; les Troyens furent vaincus ; Hector tomba sous ses coups ; il l'attacha à son char par les pieds et le traîna trois fois autour des murs de la ville. Cependant, il le rendit ensuite au vieux Priam après la demande de sa mère Thétis.

Selon des traditions post-homériques, il fut assassiné dans un temple d'Apollon, au moment même où il allait trahir les siens et épouser Polyxène, fille de Priam. Pâris, (ou Apollon sous les traits de Pâris), tua Achille en lui décochant une flèche à l'endroit fatal.

Ajax et Ulysse sauvèrent son corps qui fut enterré avec Patrocle au Cap Sygée et ils se disputèrent ses armes. Ulysse l'emporta.

Selon la tradition courante, Achille coulerait une éternité bienheureuse soit aux Champs-Elysées, soit sur l'île Blanche, à l'embouchure du Danube, où il se maria avec Hélène, Médée ou Iphigénie.

Les Grecs rendirent à Achille des honneurs divins et lui dédièrent des temples et un culte, notamment à Sparte et à Elis.

Source : Le grenier de Clio

Retour à la page d'accueil de la section Beaux-Arts