DVD Dans les champs de Bataille et Un homme perdu de Danielle Arbid

Editeur : Mk2. 2004 puis réédition en mai 2008. Edition 2DVD, double collector. Langues anglais, français. Sous-titrage franšais. 30 €


Suppléments sur DVD2:

  • Elephant, de Alan Clarke (0h38)
  • De Elephant à Elephant par Serge Kaganski (0h12)
  • Rencontre avec Gus Van Sant (0h15)
  • Le making-of du film (0h14)
  • En classe avec Elephant (0h12).

Edition très complète et indispensable

 

Elephant, Le film homonyme d'Alan Clark (0h38)

Le film homonyme d'Alan Clark qui a inspiré Gus Van Sant. Un essai cinématographique sur le thème de la violence sectaire en Irlande entre Catholiques et Protestants

De Elephant à Elephant par Serge Kaganski (0h12)

Analyse par Serge Kaganski des ressemblances et différences entre le film d'Alan Clarke et celui de Gus van Sant.

Ressemblances :

  • Filmer les trajets des personnages avec une concordance entre la durée de ce qui est filmée et l'espace qui est traversé
  • Par ses travellings, la camera épouse les trajets des personnages en les suivant ou précédant.
  • La violence inexpliquée, sans justification et sans point de vu rédempteur et rassurant

Alan Clarke fait un film plus proche de la performance, de l'installation, de l'art vidéo, plus abstrait Les personnages sont anonymes et se rangent en deux catégories, des tueurs et des gens qui sont tués, qui sont réduits à leurs gestes.

Dans le film de Gus Van Sant avant de voir la violence se déclencher, on prend le temps de voir les personnages vivre, évoluer, exister dans leur quotidien

Gus van sant utilise de la musique, les personnages parlent alors qu'il y a un absolu mutisme chez Alan Clarke. La vitesse des travellings est plus lente, plus douce dans la vitesse des travellings lents flottant onirique sensuel dans le filmage amour de Gus Van Sant pour les personnages qu'il filme, mythologie de l'adolescence, gestes, posture, être au monde
Violence sans point de vu moral ni punition des coupables. Position modeste, éthique, morale, citoyen ordinaire inquiet sur ce fait divers n'adopte pas une position supérieure
Pas d'adultes après le père, le proviseur espace physique et mental clôt sur lui-même d'où les adultes sont exclus
Noyau de mystère impénétrable pour les adultes
Père pose le bras sur l'épaule de son fils, réconciliation, espoir de dialogue entre les pères et les fils
Prix de l'éducation nationale. La violence dans tout son mystère et toute son opacité. Morale du regard montrer un événement admettre alors que l'on n'a pas d'explication, donnés qui peuvent rassurer. La violence fait partie du monde et qu'il faut essayer de réfléchir dessus. Réfléchir par soi-même peut mériter ce prix
Juge, journaliste ou psychanalyste mais artiste
vision Fait divers appartient à la poésie et au cinéma position juste honnête et éthique vision de cinéma

 


Sur le tournage (0h14)

Le making-of du film. "Pour moi ce demi-tour est important" Felix Andrew sur la sonate n°2 en a mineur de bach


Rencontre avec Gus Van Sant (0h15)

Il y a eu tant de versions différentes dans la presse que nous voulions créer une œuvre dramatique sur ce thème. Nous voulions en faire une fiction. Non pas réécrire cet événement ni tenter de faire comprendre l'état d'esprit des deux gamins qui ont finit par ouvrir le feu dans leur lycée avant de se suicider.

Le film doit son titre au film de 35 minutés réalisé par Elephant Alan Clarke pour la BBC. C'est Harmony Korine qui a présenté le film à Gus Van Sant.

J. T. Leroy a d'abord écrit un scénario Tommy gun qu'on a laissé tombé pour privilégier ce qui venait des élèves. Elias est vraiment photographe
Ebauche cinéma vérité le film était terminé après le tournage ne jamais arrêter la caméra et laisser tourner. Ne pas découper au montage pour préserver la continuité
Quotidien détruit par une force inexorable
La vie des deux meurtriers est présentée de façon très ordinaire. La violence perpétuée sur les gens est très ennuyeuse pas stimulante
Les personnages sont tous des archétypes de gens rencontrés dans le lycée : le sportif et sa copine (ils ont un problème), l'apprenti photographe, celui qui a les cheveux décolorés une entité a lui tout seul, les trois copines, la fille a lunette tous sont des icônes du lycée autant que je m'en souvienne
Nous avons choisit ceux qui avaient le plus de présence
Casey Affleck sur Prête à tout 17 ans. Alison Folland 15 ans. On peut être foudroyé par cette jeunesse
Frederick Wiseman
Pour annoncer cette dernière heure, il y a le dernier jour dans la vie des deux meurtriers cela permet de voir leur environnement. Et les rares informations que l'on trouve dans cet environnement nous font nous interroger sur l'événement en tant que spectateur. Si nous avions cette certitude pour quelle raison précise cela peut arriver nous l'aurions dit dans le film mais elles sont si insaisissables ces raisons précises que cela pourrait être la météo alors on montre les nuages. Cela pourrait être la folie alors on le voit se tenir la tête. Cela pourrait être tant d'autres choses, les jeux vidéo cela pourrait être ce qu'on lui jette dessus dans la classe mais de là à désigner une seule raison ou à élaborer une théorie qui l'expliciterait précisément. Je n'y aie pas pensé en faisant le film mais la question intéresse une grande partie de la presse. Je crois que c'est très humain. C'est dans noter intérêt de pouvoir identifier une raison : cela permet de nous rassurer. Nous isolons une raison de manière à prouver que nous n'y sommes pas liés. Cette raison est identifiée, diabolisée et donc contrôlée
Matt Stone qui est allé au même lycée dit dans Bowling for Columbine on vous fait comprendre que si vous ne réussissez pas dans ce lycée cela se reproduire après les études ; si vous échouez au lycée vous échouerez dans la vie. Les adolescents peuvent se croire vouer à l'échec pour l'éternité
Pas de future, donc suicide puis puisque va mourir allons nous amuser avant, on va se venger de ces gens qui nous détestent


Les questions des étudiants en audiovisuel à Dany Wolf (0h12)

Les questions des étudiants en audiovisuel à Dany Wolf, producteur et 1er assistant du film. Plan de 500 mètres pour Gerry
Documentaire violence historique du monde 20ème siècle le plus violent de l'humanité pas du tout les tueurs sont des nazis
Alex joue bien au piano la veille et l'amène le lendemain dans sa chambre le lendemain.

 

 

 

 
présente
 
Elephant de Gus van Sant