Portrait de madame Matisse à la raie verte
Henri Matisse , 1905
Huile sur toile 42,5 X 32,5
Statens Museum for Kunst, Copenhague

De même, dans Madame Matisse au chapeau la provocation tient au massacre du visage, dernier tabou de la peinture.

Mais la recherche formelle est plus importante encore, la couleur se substitue à la ligne pour marquer le volume, l'opposition entre les deux taches rouge et mauve, chaudes à gauche et le vert à droite suffisent pour exprimer la profondeur.

Nul besoin non plus d'accessoire pour suggérer la profondeur comme dans la peinture classique de portrait. Le traitement du nez prouve, qu'au clair-obscur et au modelé, on peut opposer une simple ligne verte pour marquer l'ombre et deux taches vertes pour le modelé.

 

Retour à la page d'accueil de la section Beaux-Arts  

Portrait de madame Matisse à la raie verte
1905