2011

Les onze fleurs du titre font références aux onze printemps du garçon héros du film. Wanh Han vit dans la province de Ghizou avec ses parents et sa soeur. La famille mène une vie simple, de travail pour les uns et d’étude pour les autres. L’équilibre de la vie de Wanh Han est perturbé lorsqu’il rencontre un homme blessé et en fuite car accusé de meurtre.

Le personnage de Wanh Han est l’alter égo du cinéaste Wang Xiaoshuai. Le cinéaste s’est inspiré de sa propre enfance pour raconter son histoire. Le récit est entièrement vu à travers les yeux d’un groupe d’enfants, Wanh Han et ses amis. Ils sont les témoins naïfs et déconnectés d’une Histoire en train de muer. La réalité historique et/ou politique de la Chine figure toujours en filigrane des films de Wang Xiasoshuai et ici, c’est le crépuscule de la Révolution culturelle chinoise que le cinéaste tisse en toile de fond.

On notera aussi qu’11 Flowers est le premier film à nous parvenir suite à l’accord de coproduction entre la France et la Chine signé en 2010 sous l’égide des ministres de la culture des deux pays. Le film a été produit à 65% par la Chine (Chinese Shadows et WXS Productions, la société de Wang Xiaoshuai) et à 35% par la France (Full House et Arte France Cinéma). Une sortie dans les salles françaises est donc à prévoir bientôt.

 

Retour à la page d'accueil

Genre : Drame de l'enfance

14e festival du film asiatique de Deauville 2012 (Wo 11). Avec : Wang Jinchun, Wenqing Liu, Jinchun Wang, Liu Wenqing, Ni Yan, Ni Yen. 1h50.

11 fleurs