2013

Ying, 10 ans, Zhen, 6 ans, et Fen, 4 ans, sont trois sœurs qui vivent seules dans un hameau des montagnes du Yunnan à 3 200 mètres d'altitude. Leur père travaille en ville et la mère est partie depuis longtemps.

Les deux plus jeunes se disputent, et Fen pleure sur le sol. Ying vient le relever. Ils vont chez la tante. Ying lave les pommes de terre devant les oies voraces avant de les emmener à sa tante qui les fait cuire sur une marmite accrochée au-dessus du feu. Ying se fait réprimander pour mettre de l'eau partout. La petite Fen s'endort sur l'épaule de Zhen. Les cochons viennent manger dans la cour puis sont conduits aux champs. Fen est à la traine. Zhen s'amuse à pousser les cochons puis se pleint d'avoir mal au talon gauche. Les enfants ramènent les cochons dans la porcherie dont Zhen ferme la porte. Zhen ramasse de la tourbe avec sa cousine.

Sa cousine, c'est Yan qui revient de l'école avec son cahier et un journal abandonné qu'elle a ramassé et qu'elle déplie comme un trésor. Elle est fière d'avoir la télévision qui parle de la fête nationale avant de diffuser des sitcoms. Yan donne une page de son journal à Ying qui tente de s'en servir comme couverture pour son cahier. Ying affute sa machette et révise ses leçons avec sa cousinealors que la télévision continue de diffuser des sitcoms. Elle tousse.Les cochons se disputent bruyamment la nourriture dans la cour. Le repas copieux de purée et de choux se fait en regardant la télévision. Il est tard. Les enfants rentrent chez eux pendant que la tante pleure devant un mélo.

Le matin, Fen fait pipi devant la porte de la maison alors que les moutons sont de sortie. Wang Bing, hors champ, interroge Ying entrourée de ses soeurs :
"-Où sont vos parents ?", "-Ma mère s'est barrée."
"-Pour aller où ?", "-Je sais pas"
"-Et ton père ? " -Il travaille en ville"
"-Où ça ?" "-Je sais pas".
-"Qui s'occupe de vous ?", "-Ma tante".

Ying fait la lessive. Les trois sœurs font un grand feu pour se réchauffer. Ying épuce Fen pour qu'elle puisse prendre le bus avec son père. Elle fait du feu pour sécher ses chaussures et tousse. Les filles s'amusent près du champ de choux et voient soudain le père qui arrive. En pelant une pomme à Zhen et Fen, le père leur explique qu'il est rentré tôt pour diner avec elles. Il est revenu à l'appel de leur oncle et va les emmener avec lui le lendemain. Fen est sur ses genoux. Il aide Zhen à se laver dans une bassine avec de l'eau chaude dont il casse du bois pour alimenter le feu. Zhen affirme ne pas s'être lavée depuis des années. Ying est partie dans le champ pour couper un chou. Elle nettoie la table pour le diner puis va chercher de l'eau pour cuire les pates. Apres le repas, Ying fait la vaisselle. Père et grand-père échangent sur la nécessité d'acheter des chaussures aux enfants. Ils doivent s'organiser car Ying ne peut plus aller chez la tante. Elle a du riz pour un an. Le grand père lui donnera 50 cents par jour. 100 Yuans suffiront pour son entretien. Elle ne viendra chez son père qu'en vacances car la vie est chère en ville, au moins 120 yuans avec l'école. Les nouvelles chaussures sont déballées par Ying. Le père installe les enfants pour la nuit chez le grand-père. Il sort dans la pièce voisine où celui-ci l'attend ainsi que Wang Bing auquel il répond : "Ma femme est partie. Je travaille en ville parce qu'il n'y a rien à manger ici. Je fais juste un aller retour car je vais repartir demain."

Le lendemain, le père traverse la rivière en portant Fen sur ses épaule et Zhen à bout de bras avant de le déposer à terre pour qu'il marche. Le père s'amuse que Wang Bing soit déjà là à les filmer. "Vous êtes déjà là !" note-til. Sur le chemin, Zhen trébuche ; Fen marche aussi. Le télépone du père sonne : c'est le chauffeur du bus. Le père confirme être là dans 30 minutes. Il reprend Fen sur son dos et arrivent enfin au bus dans lequel le père a réservé deux sièges. Le bus descend les lacets vers la vallée. Lors d'une halte du bus, le père leur achète à manger, du papier toilette et des bonbons.

Un mois plus tard, dans les environs de Kunming. Le père travaille dur dans une usine de tourbe ou de minerais. Dans une pièce sommairement meublé, il fume en regardant la télévision avec ses filles. Un dimanche de beau temps, il partage des bonbons avec ses filles. Le père explique que Fen pleure toutes les nuits et réclame sa mère.

Dans les montagnes, Ying lave ses pommes de terre puis mange seule devant sa marmite. Le matin, elle va à l'école primaire de Xiyangtan. Une mère d'élève vend bonbons et gadgets. Le maitre leur fait lire "les yeux de Mei Lanfang sont expressifs....". Ying tousse en gardant ses moutons avec son habit d'hiver. Elle est assise près du feu avec son grand-père. Elle sort sous le soleil et se fait alpaguer par une mère d'élève qui lui reproche de frapper sa fille. Elle ramasse des pommes de pain et s'assoit en haut de la colline. En rentrant, elle est arrêtée par la petite fille qu'elle a frappée et qui se sent plus forte avec sa famille autour d'elle. Ying minimise l'incident et déclare "Moi, j'appelle jamais à l'aide". Seule, elle s'occupe avec un bout de plastique, fait du feu et mange une pomme de terre en se tournant vers la caméra puis sort de la pièce.

Ying, seule, assise sur un rocher, regarde la vallée.

Il s'agit de la version courte de Trois soeurs, présenté au festival de Venise et aux festival des Trois continents de Nantes en 2012.

 

Retour à la page d'accueil

Gudu). Avec : Ying, Zhen et Fen. 1h13.
Seules dans les montagnes du Yunnan
Voir : photogrammes
Thème : Exclus
Genres : Drame de l'enfance , Documentaire