(1921-2015)
14 films
   
   
2
 

Sergio Sollima est né le 17 Avril 1921 à Rome. Juste après la guerre, il exerce la profession de journaliste, puis de critique cinéma. Au début des années 60, il se consacre à l’écriture de quelques scénari pour les réalisateurs Domenico Paollella, Luigi Capuano et Gianfranco Parolini entre autres.

C’est en 1962 qu’il devient metteur en scène sur le film à sketches Amours Difficiles. La mode étant alors au péplum il co-écrit le script de deux films de ce genre pour le réalisateur Nick Nostro, Spartacus et Les 10 Gladiateurs et Le Triomphe Des 10 Mercenaires.

Le cinéma italien étant toujours à l’affût des succès provenant d’outre-Atlantique, c’est dans la mouvance des films d’espionnages post James Bond, que Sollima réalise deux films du genre avec l’acteur Giorgio Ardisson dans le rôle de l’agent 3S3.

En 1966, il rassemble les acteurs Lee Van Cleef et Tomas Milian dans son premier western, La Resa Dei Conti (littéralement Règlement de compte) devenu chez nous Colorado. Produit par Alberto Grimaldi,producteur de Sergio Leone, Colorado propose une trame classique basée sur une chasse à l’homme avec un duo chasseur-chassé interprété respectivement par Lee Van Cleef et Tomas Milian.

L’année suivante il réalise Le dernier face à face. Histoire d’une double métamorphose, ce western psychologique propose une métaphore sur la fascination du pouvoir. Magnifiquement interprété par l’acteur fétiche de Sollima, Tomas Milian, et par Gian Maria Volonte.

Saludos Hombre conclut la trilogie. On retrouve le personnage du péon mexicain Cuchillo, toujours interprété par Tomas Milian.


En 1970, Sergio Sollima passe au thriller avec La cité ce la violence qui donne à l’acteur américain Charles Bronson, l’un de ses tous meilleurs rôles. L’histoire d’un homme qui refuse de se laisser corrompre par la pègre et qui devra se battre pour sa propre survie. Sollima inflige au thriller le même traitement qu’au western, refusant de se limiter au simple champs d’action, il donne de l’épaisseur à ses personnages et peaufine ses intrigues.

Après un passage par le giallo, il reviendra au polar politique, fort en vogue en Italie à cette époque, avec Revolver, sorti en France sous le titre de La poursuite implacable. Rassemblant les acteurs Fabio Testi, coutumier du genre, et l'acteur britannique Oliver Reed, ce thriller possede de forts accents politisants. L’intrigue repose sur un double enlèvement celui de la femme d’un ex-policier devenu directeur d’une prison, un Oliver Reed bestial et charismatique et de sa monnaie d’échange, Fabio Testi personnage frêle et idéaliste quasi Pasolinien.

De plus le traitement qu’inflige Sollima à son œuvre, prenant son temps pour décortiquer ses personnages et les mettre à nu, donne à ce film une dimension intelligible. Certainement l’un des sommets du polar italien.

La suite de la carrière de ce maître se fera dans le film d’aventure, adaptant les œuvres du romancier Emilio Salgari, Les Aventures de Sandokan, pour le cinéma, puis pour la télévision.

En 1994 il reviendra au film d’action avec un film d’espionnage se déroulant pendant la deuxième guerre mondiale, réunissant une distribution internationale avec les acteurs John Savage et William Berger en autres.

Filmographie :

1963 Le donne
  Court métrage du film collectif L'Amore difficile.
   
1965 Agente 3S3, passeport pour l'enfer
  (Agente 3S3: Passaporto per l'inferno)
   
1966 Agent 3S3, massacre au soleil
(Agente 3S3, massacro al sole)
   
1966 Requiem pour un agent secret
  Requiem per un agente segreto
   
1966 Colorado

(La resa dei conti). Avec : Lee Van Cleef (Jonathan Corbett), Tomas Milian (Cuchillo Sanchez), Fernando Sancho (Segura). 1h45.

Le jour du mariage de la fille d'un riche propriétaire, une fillette de 12 ans est violée et tuée. Un jeune mexicain, Cuchillo Sanchez, est accusé du meurtre. Le père de la mariée engage un chasseur de primes, Corbett dit "Colorado", pour rechercher l'assassin. Cuchillo est parti avec un convoi de mormons. Corbett le retrouve, mais Cuchillo réussit à s'enfuir. Corbett revient et découvre que c'est le jeune époux qui est le criminel. Cuchillo, témoin du meurtre, est victime d'une machination. Au terme d'une course poursuite contre Cuchillo, Corbett fera éclater la vérité et démasquera le véritable coupable.

   
1967 Le dernier face à face

(Faccia a faccia). Avec : Gian Maria Volonte (Brad Fletcher), Tomas Milian (Beauregard Bennett), William Berger (Charlie Siringo), Jolanda Modio (Maria).

Brad Fletcher, un professeur d’histoire, quitte son poste pour raison de santé, et descend s’installer dans le Sud, histoire de trouver un climat plus propice susceptible de lui apporter un peu de répit. Sur sa route, il sauve la vie d'un certain Beauregard Bennett, un redoutable hors-la-loi, chef d’une bande que l’on appelle "La horde sauvage". Fasciné par ce personnage charismatique, Fletcher décide de le suivre. A son contact, l’ex professeur timoré se métamorphose peu à peu et se découvre des pulsions violentes. Il met alors son intelligence au service du banditisme.

   
1968 Saludos, hombre

(Corri uomo corri). Avec : Tomas Milian (Manuel Sanchez dit 'Cuchillo'), Donald O'Brien (Nathaniel Cassidy), John Ireland (Santillana), Linda Veras (Penny Bannington), Marco Guglielmi (Colonel Michel Sévigny), José Torres (Ramirez), Luciano Rossi (Jean-Paul). 2h00.

En prison, Cuchillo rencontre Ramirez avec qui il s'évade. Ils se rendent au village de Ramirez- Reza, un bandit, et sa bande recherchent un trésor dont Ramirez est le seul à connaître la cachette. Avant de mourir, il tend à Cuchillo un journal...

   
1970 La cité de la violence

(Città violenta). Avec : Charles Bronson (Jeff Heston), Jill Ireland (Vanessa Sheldon), Michel Constantin (Killain), Telly Savalas (Weber), Umberto Orsini (Steve). 1h40.

Un tueur est doublé par sa petite amie et échappe de peu à une tentative d'assassinat. Il va alors tenter de se venger.

   
1972 Le diable dans la tête
  (Il Diavolo nel cervello)
   
1973 La poursuite implacable

(Revolver). Avec : Oliver Reed (Vito Caprini), Paola Pitagora (Carlotta), Fabio Testi (Milo Ruiz), Agostina Belli (Anna Cipriani), Frédéric de Pasquale (Michel Granier). 1h48.

La jeune femme d'un directeur de prison est kidnappée. Ses ravisseurs réclament la libération d'un des prisonniers. Celui-ci se retrouve libre mais bientôt le directeur et le prisonnier deviennent amis...

   
1976 Il corsaro nero
   
   
1989 Passi d'amore

 

 
   
1992 Adieu mon fils

 

(Solo per dirti addio) Film TV
   
1994 Berlin '39

 

 
   
   
   
   
Retour à la page d'accueil