Barbet Schroeder

né en 1941
18 films
   
   
2

"La réalité française ne m'inspire pas... Je crois que c'est en grande partie parce que je n'ai pas passé mon enfance en France, tout simplement. "

En effet, Barbet Schroeder est né le 26 août 1941 à Téhéran (Iran) et a longtemps vécu en Colombie, selon les postes occupés par son père, un géologue. A son installation en France, il devint un familier de la Cinémathèque, ou s'affirma son goût pour le cinéma américain. Après des études de philosophie, il pratiqua un temps la photographie, au début des années 60, organisa des concerts de jazz puis devint critique aux " Cahiers du Cinéma ", trouvant là sa véritable voie. Il fut l'assistant de Jean-Luc Godard pour Les carabiniers (1963).

En 1964, il fondait Les Films du Losange, ambitieuse maison qui produisit des films d'Eric Rohmer (l'essentiel de ses " Contes Moraux "), Jacques Rivette, Jean Eustache, Rainer W. Fassbinder, Wim Wenders, etc. Schroeder se retrouva même acteur à l'occasion, uniquement par mesure d'économie, précisa-t-il (La boulangère de Monceau, Eric Rohmer, 1964 -, Céline et Julie vont en bateau, Jacques Rivette, 1974).

En 1969, il passait à l'étape suivante et réalisait More, avec Mimsy Farmer et Klaus Grunberg, co-production franco-luxembourgeoise où deux jeunes gens se brûlaient au soleil des Baléares tout en s'adonnant à la drogue. Considéré comme le mémorial de la culture hippie, d'où son succès, le film était de plus une rigoureuse tragédie. La vallée, en 1972, prenait aussi en compte les idées et les comportements du moment : un groupe d'Européens se perdait en Papouasie, à la recherche d'un paradis qui semblait, lui aussi, irrémédiablement perdu.

Malgré la musique des Pink Floyd, déjà présente dans More, le filin eut moins de succès mais montrait l'intérêt du réalisateur pour les situations extrêmes et pour le documentaire, habilement marié à la fiction. Ensuite, le général Idi Amin Dada, un Ubu africain à la fois bonhomme et sanguinaire, présentait son meilleur profil à la caméra-miroir de Barbet Schroeder, pour un résultat aussi drôle qu'inquiétant.

Dans Maîtresse, une jeune femme à la double personnalité (Bulle Ogier) entraînait un homme (Gérard Depardieu) dans une aventure sexuelle alternativement normale et perverse. " J'ai appris que Buñuel (...) l'avait vu deux fois. J'étais très fier".

Koko le gorille qui parle, documentaire tourné aux Etats-Unis, montrait une jeune femme obsédée par une idée fixe : éduquer un singe comme un être humain. Le film devait être l'étude préparatoire à un projet de fiction écrit par Sam Shepard, mais qui ne se concrétisa pas.

Barfly, avec Mickey Rourke et Faye Dunaway, scénario original de Charles Bukowski, fut précédé d'un portrait-feuilleton de l'écrivain ivrogne, tourné pendant la préparation du long métrage et diffusé à la télévision.

Au même moment, Tricheurs marquait un retour à l'Europe pour un sujet sur le jeu avec Bulle Ogier et Jacques Dutronc. " Tricheurs se situe dans la ligne générale - soulignait Barbet Schroeder - d'une réflexion sur le vertige du pouvoir, quelle que soit la forme de celui-ci : La drogue (More), l'imaginaire (La vallée), le sexe (Maîtresse), l'éducation (Koko) ou la politique (Amin Dada). C'est un pouvoir souverain et destructeur auquel les personnages se soumettent avec ivresse et volupté".

En 1990, Le mystère von Bullow, avec Jeremy Irons (rôle pour lequel il devait remporter l'Oscar du Meilleur Acteur) et Glenn Close, inspiré d'un fait-divers médical, juridique et mondain, confirmait l'épanouissement du talent de Barbet Schroeder outre-Atlantique, son goût aussi pour les films ouverts, laissant le soin au spectateur d'interpréter et, donc, de participer.

Adaptant sa sensibilité européenne au style américain, le metteur en scène enchaîne les polars, dont notamment JF partagerait appartement en 1992, le remake du Carrefour de la mort (Kiss of Death, 1995) ou encore L'Enjeu avec Andy Garcia et Michael Keaton en 1998.

A ses heures perdues, le réalisateur joue également à l'acteur avec des petits rôles, dans des genres très divers, comme dans La Reine Margot, Le Flic de Beverly Hills 3, Mars Attacks!, Une aventure, le film collectif Paris, je t'aime ou encore Ne touchez pas la hache.

Eclectique, Barbet Schroeder part en Colombie caméra numérique au poing pour signer La Vierge des tueurs en 2000, récompensé au Festival de Venise, puis revient à un cinéma plus commercial en 2002 avec Calculs meurtriers, thriller présenté Hors Compétition au Festival de Cannes. En 2007, après cinq ans d'absence derrière la caméra, il confirme qu'il est imprévisible en signant L'Avocat de la terreur, documentaire centré autour de l'énigmatique avocat Jacques Vergès.

Filmographie :

1969 More

Avec : Michel Chanderli (Charlie), Heinz Engelmann (Wolf), Mimsy Farmer (Estelle), Klaus Grünberg (le garçon), Georges Montant (Seller). 1h50.

Stefan, étudiant allemand, fait de l'auto-stop jusqu'à Paris. Après une partie de cartes, il se lie d'amitié avec Charlie, joueur génial et petit escroc, qui ne tarde pas à l'entraîner dans des combines. Au cours d'une soirée, Stefan a le coup de foudre pour Estelle. Elle quitte Paris. Une semaine plus tard, il la rejoint sur l'île d'Ibiza…

   
1972 La vallée

Avec : Jean-Pierre Kalfon (Gaetan), Bulle Ogier (Viviane), Michael Gothard (Olivier), Valérie Lagrange (Hermine), Jérôme Beauvarlet (Yann) 1h46.

Viviane est l’épouse du consul de France à Melbourne. Propriétaire à Paris d’une boutique de produits exotiques, elle voyage en Nouvelle-Guinée à la recherche de plumes, aussi belles que rares, d’oiseaux du Paradis. Elle a lié connaissance avec un séduisant aventurier, Olivier, qui lui propose de partir en expédition dans la brousse, où elle pourrait trouver les fameuses plumes, en compagnie de Gaëtan, de sa femme Hermine et de leur fils, Yann, et de Monique, une amie d’Olivier. D’abord réticente – le non-conformisme de cette petite communauté de marginaux choque son éducation bourgeoise – Viviane est vite séduite à l’idée de les suivre et de faire un bout de chemin sentimental avec le bel Olivier auquel elle s’est donnée, le premier soir, en toute simplicité.

Le vrai but de l’expédition, selon Gaëtan qui la dirige, c’est la découverte d’une vallée mythique, au cœur de ces régions inexplorées qui forment une grande tache blanche sur les cartes. Les indigènes en connaissent le chemin, bien qu’ils n’osent s’y aventurer : c’est, croient-ils, la demeure de leurs dieux. « C’est le Paradis ! » affirme Gaëtan. Viviane a d’abord du mal à partager l’intimité de ces voyageurs qui ont abandonné les notions de confort, de pudeur, d’hygiène auxquelles, jusqu’alors, cette fille de bonne famille a conformé sa vie quotidienne. Elle songe à regagner la « civilisation », surtout depuis qu’un vieux sorcier lui a fait don d’une superbe plume, mais se ravise, curieuse d’approfondir cette sensation de liberté, cette communion avec la nature, cette plénitude sexuelle qui la rendent euphorique. « Je suis heureuse, je ne veux pas que ça s’arrête » confie-t-elle à un serpent qu’elle a, comme en transe, enroulé autour de son cou.

Lorsque Viviane surprend Hermine et Olivier en train de faire l’amour, sans même se cacher, ses nouvelles certitudes s’effondrent. Pour peu de temps car Hermine dédramatise : « L’amour, c’est plus vaste, plus grand ». Dès lors, Viviane comprend que la conjugalité, la fidélité n’ont rien à voir avec une saine liberté sexuelle et que l’amour se prodigue, se partage, innocemment, naturellement. Elle en fera d’ailleurs l’expérience, dans les bras de Gaëtan. Les indigènes accueillent avec chaleur les explorateurs. Ceux-ci se mêlent à leurs fêtes, dansent avec eux, se plient joyeusement, masqués et maquillés, à leurs rites. Viviane dit son enthousiasme à Olivier qui tente de la raisonner : « Les femmes sont encore plus exploitées ici qu’ailleurs. » « Tu ressembles à mon mari ! » lui rétorque Viviane, définitivement acquise à l’idée que le bonheur est à portée de main. C’est elle qui, un matin noyé de brume, croira discerner, dans un lointain inaccessible, cette vallée de rêve, but ultime de leur voyage sans fin. Un mirage ?

   
1974 Général Idi Amin Dada, autoportrait

Avec : Idi Amin Dada. 1h26.

Tour à tour naïf ou lucide, drôle ou inquiétant, illuminé ou sûr de sa force physique et de la mission qu'il doit accomplir, Amin Dada n'a pas fini d'intriguer, sinon d'inquiéter. Il est celui qui a acclamé Hitler, fait disparaître des milliers de personnes depuis son arrivée au pouvoir. A travers cet homme qui proclame tout pouvoir se gagne par K.O, Barbet Schroeder en profite pour étudier sociologiquement et politiquement ce pays en pleine mutation depuis le départ de la Grande-Bretagne : le manque de devises, le problèmes des 80.000 Hindous chassés à la suite d'un rêve du président, et qui détenaient 80 % de l'économie, la désorganisation du commerce qui provoque une vertigineuse hausse des prix et une inflation battant tous les records dans ce pays d'Afrique.

   
1976 Maîtresse

Avec : Gérard Depardieu (Olivier), Bulle Ogier (Ariane), André Rouyer (Mario), Nathalie Keryan (Lucienne). 1h52.

Olivier est arrivé de sa province natale, avec la volonté de réussir à Paris. Son premier travail, la vente de livres au porte à porte, lui permet de faire connaissance avec une jeune femme blonde, Ariane. Celle-ci vit seule au cinquième étage d'un immeuble, au-dessus d'un appartement inoccupé. Olivier, qui n'est pas très regardant sur les moyens de gagner sa vie, entreprend, avec son ami Mario, de " visiter " l'appartement du quatrième. Il y est surpris par Ariane, devenue brune, qui passe d'un étage à l'autre par une trappe ménagée dans le plafond...

   
1978 Koko le gorille qui parle

Avec : Koko (Le Gorille), Penny Patterson (tudiante en psychologie), Saul Kitchener (le Directeur du Zoo de San Francisco)1h25.

Koko est un gorille de 7 ans. Penny Patterson, étudiante en psychologie, s'est fait confier Koko par le zoo de San Francisco. Elle lui apprend depuis son plus jeune âge le langage par gestes des sourds muets américains. Koko connaît 350 mots...

   
1984 Tricheurs

Avec : Jacques Dutronc (Elric), Bulle Ogier (Suzie), Leandro Vale (le clochard), Roger Serbib (le patron de Suzie). 1h34

Tout commence dans l'île de Madère. Elric, joueur invétéré, passe ses jours et ses nuits au Casino, à la table de roulette. Qu'il gagne ou qu'il perde, pour lui, seuls comptent l'émotion et le vertige du jeu. Un matin, il rencontre par hasard Suzie, jeune femme qui porte un grand "7" brodé sur son blouson. Il n'en faut pas plus pour provoquer l'attirance d'Elric...

   
1987 Barfly

Avec : Mickey Rourke (Henry Chinaski), Faye Dunaway (Wanda Wilcox), Alice Krige (Tully Sorenson), Jack Nance (un enquêteur), J.C. Quinn (Jim). 1h40.

Jeune écrivain alcoolique et génial, Henry Chinaski passe sa vie dans les bars. Son établissement préféré est le " Golden Horn ", fréquenté par un assortiment pittoresque de clochards, prostituées et autres déchets de la société. Henry a de bons rapports avec Jim, le barman de jour, mais se bagarre souvent avec Eddie, le barman de nuit coléreux et fanfaron. Leurs pugilats font l'objet de paris de la part des clients. Lorsqu'il gagne, Henry dépense son argent en faisant la tournée des bars du quartier. C'est ainsi qu'il rencontre Wanda, une femme encore belle mais tout aussi alcoolique que lui. Il s'installe chez elle et essaie de mener une vie régulière. Mais leurs rapports sont passionnels, orageux, et leurs tentatives pour trouver du travail totalement infructueuses. Pendant ce temps, un mystérieux homme à moustache suit Henry à la trace : c'est un détective, engagé par Tully Sorensen, la directrice d'une revue d'art et de littérature. Tully propose à Henry de l'héberger dans sa somptueuse villa pour qu'il puisse écrire en toute tranquillité et sans souci matériel. Un instant tenté, Henry renonce cependant à cette prison dorée. Le soir même, il retourne au Golden Horn dépenser l'argent que lui a donné la jeune femme en paiement de ses premiers travaux. Tully, qui l'a suivi, tente de l'arracher à l'emprise de son milieu et à l'influence - qu'elle juge néfaste -de Wanda. Les deux femmes se battent sauvagement. Finalement, Tully abandonne, comprenant qu'Henry est incapable de créer en dehors de son milieu naturel, qu'il a besoin d'alcool, de violence et d'une compagne telle que Wanda.

   
1990 Le mystere von Bulow


(Reversal of Fortune). Avec : Glenn Close (Sunny von Bülow), Jeremy Irons (Claus von Bülow), Ron Silver (Alan Dershowitz), Annabella Sciorra (Sarah), Uta Hagen (Maria). 1h50.

Le mariage entre Claus et Sunny Von Bülow de richissimes représentants de la haute société américaine, semblait fait pour durer. Dès l'année suivante, ils avaient une petite fille, Cosima. Mais Claus était cruel et volage et Sunny, dépressive et diabétique, noyait ses névroses dans l'alcool et les médicaments. Alors que son mari entretenait une liaison avec une maîtresse particulièrement tenace. Alexandra Isles, Sunny, en 1979, sombra dans un semi-coma dû sans doute à un excès de boisson. Devant l'insistance de la servante Maria, Claus se résolut, après de longues heures de tergiversations, à appeler le médecin, et Sunny fui sauvée de justesse. Cependant, l'incident éveilla les soupçons d'Alexander et Ala, les enfants que Sunny avait eus de son premier mariage. Un an plus tard, la jeune femme fut victime d'un deuxième coma, dont elle ne devait pas se réveiller. Un premier procès eut lieu en 1982, au terme duquel Claus fut déclaré coupable de tentative J'assassinat par injection d'insuline, et condamné à trente ans de prison. Il décida alors de faire appel et engagea l'" avocat des causes désespérées ", le brillant Alan Dershowitz. D'origine juive et issu d'un milieu modeste, ce dernier n'éprouvait guère de sympathie pour cet aristocrate arrogant, mais accepta cependant de se charger de l'affaire. Grâce à une équipe formée de ses meilleurs étudiants, il réunit en quarante jours les pièces d'un dossier soulignant de graves négligences dans l'instruction du premier procès et réfutant les principaux arguments de l'accusation. En 1989, Claus von Bülow était acquitté.

   
1992 J. F. partagerait appartement

(Single White Female). Avec : Bridget Fonda (Allison 'Allie' Jones), Jennifer Jason Leigh (Hedra 'Hedy' Carlson), Steven Weber (Sam Rawson), Peter Friedman (Graham Knox), Stephen Tobolowsky (Mitchell 'Mitch' Myerson). 1h47.

Jolie, dynamique et élégante, Allison Jones exerce à New York le métier de styliste. Elle habite un grand appartement dans un immeuble cossu et partage la vie du séduisant Sam Rawson, en instance de divorce. Un jour, elle surprend une conversation téléphonique et apprend que Sam a momentanément renoué avec son épouse. Outrée, elle le chasse, et décide de recruter une co-locataire pour l'aider à payer le loyer et meubler sa solitude. Parmi les postulantes, elle choisit Hedra Carlson, une jeune fille gauche et effacée, vendeuse dans une librairie. Prenant Allison pour modèle, Hedra apprend à se coiffer, s'habiller, se maquiller. Lorsque Sam, réconcilié avec Allison, revient s'installer dans l'appartement, elle essaie, par toutes sortes de manigances, de détruire les liens du couple. Peu à peu, la ressemblance entre les deux femmes devient hallucinante et leur rapport de dépendance de plus en plus étroit. Quand Mitchell Myerson, le patron d'Allison, tente de la violer, Hedra la console puis insulte et menace en son nom le suborneur. Prisonnière des attentions de sa co-locataire, Allison finit par découvrir qu'il s'agit d'une malade mentale, nommée Ellen- Besch, traumatisée par la mort en bas âge de sa sœur jumelle. En l'absence de Sam, elle se confie à son voisin Graham Knox, sympathique homosexuel. Avant qu'ils aient pu agir, Hedra s'introduit dans l'appartement de Graham et l'agresse sauvagement, puis se rend à l'hôtel de Sam et, se faisant passer pour Allison, se glisse dans son lit. Mais lorsqu'il s'indigne de la supercherie, elle le tue d'un coup de talon aiguille dans l'œil. Elle séquestre ensuite Allison dans l'appartement de Graham et assassine Myerson, venu rendre visite à son employée. Ranimé, Graham tente d'intervenir, mais ce n'est qu'après un sanglant affrontement dans les sous-sols de l'immeuble qu'Allison pourra enfin se débarrasser de son encombrante admiratrice.

   
1995 Kiss of death

Avec : David Caruso (Jimmy Kilmartin), Samuel L. Jackson (Calvin Hart), Nicolas Cage (Little Junior Brown), Helen Hunt (Bev Kilmartin), Kathryn Erbe (Rosie Kilmartin). 1h40.

Jimmy Kilmartin, ancien voleur de voitures, a rompu tout lien avec la pègre depuis sa sortie de prison. Marié, père d’une fillette, il pense pouvoir mener une existence normale dans le quartier populaire du Queens (New York). Jusqu’au soir où son cousin Ronnie – propriétaire d’un atelier de «recyclage» de voitures volées – le supplie de remplacer un de ses chauffeurs afin d’assurer le transport de voitures trafiquées pour le compte du gangster Little Junior. Après une âpre discussion, Jimmy accepte. Arrivé à destination, le convoi est cerné par la police. Le co-équipier du jeune homme, affolé, tire sur Calvin, un policier qu’il blesse gravement. Accusé de complicité d’homicide, Kilmartin, fidèle à son code de l’honneur, refuse de dénoncer son commanditaire : il est emprisonné.
Chargé de prendre soin de Bev, Ronnie se montre de plus en plus pressant envers elle, et finit par provoquer indirectement sa mort. Quand il l’apprend, Jimmy se venge en acceptant de dénoncer son cousin au District Attorney Zioli, en le faisant passer pour traître aux yeux de Little Junior. Celui-ci se charge lui-même d’éliminer Ronnie. Au bout de trois ans, alors qu’il va être libéré sur parole, Zioli l’oblige à infiltrer le gang de Little Junior afin de rassembler les preuves qui le feront «tomber». Et Calvin – dont l’œil droit pleure constamment depuis la fusillade – s’est porté volontaire pour le surveiller… Dans la boîte de nuit qu’il possède, Jimmy offre ses services à Little Junior. Mais celui-ci flaire un piège, et Jimmy se débarrasse in extremis de son micro. Il gagne progressivement la confiance du gangster, qui en fait même son confident. Un soir, il l’entraîne à un rendez-vous avec Omar, un trafiquant de drogue qu’il abat. Or Omar était en fait un agent du F.B.I., et Little Junior est arrêté grâce à l’enregistrement effectué par Jimmy. Mais Zioli conclut un accord qui permet à Little Junior de recouvrer la liberté. Le gangster menaçant Corrina, Kilmartin se rend dans sa boîte, décidé à le provoquer. Au terme de la bagarre, et grâce à Calvin – passé vis-à-vis de Jimmy de la haine à l’amitié – le gangster est arrêté pour de bon. Jimmy fait écouter à Zioli une bande magnétique où ce dernier reconnaît avoir étouffé l’affaire Omar par ambition personnelle. Désormais, Jimmy est libre de mener auprès de Rosie et de sa fille l’existence paisible à laquelle il aspirait.

   
1996 Before and after

Avec : Meryl Streep (Carolyn Ryan), Liam Neeson (Ben Ryan), Edward Furlong (Jacob Ryan), Julia Weldon (Judith Ryan), Alfred Molina (Panos Demeris). 1h40.

Exerçant respectivement les professions de pédiatre et de sculpteur sur métaux, Carolyn et Ben Ryan vivent à Hyland, une petite localité du Massachusetts, élevant leurs deux enfants adolescents, Jacob et Judith. Lorsque l'on retrouve le corps sans vie de la jeune Martha Taverner, portant une horrible blessure au visage, le shérif Fran Conklin se met à la recherche de Jacob, le dernier à avoir été vu en sa compagnie. Par instinct paternel, Ben fait disparaître des gants ensanglantés retrouvés dans le coffre de sa voiture, que son fils lui avait empruntée. Longtemps introuvable, Jacob est enfin arrêté à Boston et ses parents viennent lui rendre visite à la prison, mais leur fils s'enferme dans un mutisme tenace. Mis en liberté provisoire après le versement d'une caution de 250 000 dollars, Jacob finit par leur avouer la vérité : Martha et lui se fréquentaient depuis un an et, le jour du drame, la jeune fille lui a révélé être enceinte tout en lui affirmant qu'il n'était pas le père. Au cours de la dispute qui s'ensuivit, Martha a saisi une barre de fer et, violemment repoussée par Jacob, s'est tuée en tombant la tête la première sur un cric. En butte à l'hostilité de plus en plus ouverte de leurs concitoyens, Ben et Carolyn, sur le conseil de leur ami Wendell Bye, spécialisé dans le droit pénal, engagent le brillant avocat d'assises Panos Demeris pour défendre leur fils. La ligne de défense à adopter est le sujet d'âpres discussions. La stratégie de Demeris sera de noircir la mémoire de Martha Taverner sous prétexte qu'elle a très bien pu être la victime d'un autre amant trop jaloux. Mais Carolyn décide d'avouer la vérité au juge. Condamné à cinq ans de prison, Jacob sera libéré sur parole au bout de deux, et Ben purgera un an de prison pour avoir dissimulé des preuves de la culpabilité de son fils.

   
1997 L'enjeu

(Desperate Measures). Avec : Michael Keaton (Peter McCabe), Andy Garcia (Frank Conner), Brian Cox (Capitaine Jeremiah Cassidy), Neal Matarazzo (le garde des cellules), Marcia Gay Harden (Docteur Samantha Hawkins). 1h40.

L'officier de police Frank Connor vit une tragédie : son fils Matthew (neuf ans) est atteint d'une leucémie dont le seul traitement possible est une greffe de moelle osseuse. Or, jusqu'à présent, aucun donneur compatible n'a pu être trouvé. En dernier recours, le père aux abois décide, avec l'aide de son ami et coéquipier Nate Oliver, d'interroger le fichier du F.B.I.

Un donneur potentiel s'y trouve en effet : Peter McCabe, criminel et sociopathe dangereux, purgeant actuellement une peine de prison à perpétuité. L'homme se fait un peu prier mais, après une entrevue avec Matthew, accepte de lui faire un don de moelle en échange de certains privilèges tels que l'accès à la bibliothèque et des promenades quotidiennes avec les autres prisonniers. Cet allégement de son régime de détention lui permet de mettre au point un plan d'évasion. Au moment même où le docteur Samantha Hawkins s'apprête à l'opérer, il s'échappe et fait un carnage parmi le personnel médical et les gardiens chargés de le surveiller.

En tant que policier, Frank devrait abattre sans pitié le forcené mais, en tant que père, il sait qu'il représente l'unique chance de sauver Matthew. Il permet ainsi à Peter de se réfugier dans une aile de l'hôpital avec Samantha en otage. Ce choix offusque ses collègues et lui vaut les reproches de son patron, le capitaine Jeremiah Cassidy. Samantha ayant réussi à fuir après avoir assommé Peter, ce dernier arrache Matthew à la garde de Nate et en fait son nouvel otage. Pour l'enfant, dont les défenses immunitaires sont très affaiblies, le danger est grand. Toutefois, il tient tête à son ravisseur, qui commence à éprouver pour lui du respect et même un semblant d'affection.

Après quelques péripéties, Peter quitte en voiture l'hôpital, suivi par Frank au volant d'un véhicule de la police. Se faisant passer pour le capitaine Cassidy, Frank fait bloquer le pont que Peter doit emprunter et, afin de le garder en vie, s'interpose entre lui et les policiers prêts à l'abattre, puis il le sauve de la noyade en plongeant après lui dans les eaux du port. Peter est ramené sous bonne escorte à l'hôpital où l'opération à lieu. Matthew a désormais de solides chances de guérir. Peter s'en réjouit... mais prépare déjà sa prochaine évasion, probablement aussi sanglante que la précédente.

   
2000 La vierge des tueurs

(La virgen de los sicarios). Avec : Germán Jaramillo (Fernando), Anderson Ballesteros (Alexis), Juan David Restrepo (Wilmar). 1h38.

Après trente ans passés à l’étranger, l’écrivain Fernando Vallejo retourne dans sa ville natale de Medellin, en Colombie. La paisible bourgade de son enfance est devenue une immense agglomération cernée de bidonvilles. Les rues sont envahies de drogués, voleurs et petits trafiquants, pour la plupart mineurs, qui n’hésitent pas à sortir leur arme au moindre prétexte. Dès son arrivée, Fernando se rend dans un bordel pour homosexuels tenu par son ami Alfonso. Il y fait la connaissance d’Alexis, un jeune garçon dont il tombe amoureux. Il l’installe dans son appartement, mais la cohabitation est difficile. Le plus grave est que l’adolescent – seul survivant d’un gang de délinquants et déjà auteur de trois meurtres – semble un peu trop enclin à résoudre ses différends en abattant sans sommation tous ceux qui se mettent en travers de son chemin : un voisin qui jouait de la batterie toute la nuit et empêchait Fernando de dormir, un chauffeur de taxi haineux, des passagers du métro irascibles… Fernando, choqué, tente de le raisonner. Pourtant, par amour, il continue de le soutenir et de couvrir ses crimes, d’autant plus que la vie de son protégé est en danger. Des membres des autres gangs ont en effet juré de l’abattre et, pour qu’il puisse se défendre, Fernando va jusqu’à lui procurer des munitions. Alexis, au fond, est un tendre innocent, entièrement dévoué à le Vierge et incapable d’achever un chien gisant, les reins brisés, au bord d’un ruisseau. C’est Fernando qui doit s’en charger ; après quoi, il tente de se tirer une balle dans la tête. Alexis l’en empêche et le revolver disparaît dans le courant. Désarmé, donc vulnérable, Alexis est abattu peu après et meurt dans les bras de Fernando. Accablé de chagrin, ce dernier rend visite à la famille de son ami et apprend que son assassin est un jeune homme surnommé « Le Lagon Bleu ».
Quelques jours plus tard, il rencontre Wilmar qui, par bien des côtés, lui rappelle Alexis. Il en tombe amoureux, l’installe chez lui et, peu à peu, reprend goût à la vie. Un jour cependant, il apprend que Wilmar est en fait Le Lagon Bleu. Il l’emmène dans un motel pour l’exécuter pendant son sommeil, mais il s’avère incapable de mener à bien son projet. Il aime trop Wilmar pour cela et, d’ailleurs, ce dernier avait ses raisons, son frère ayant été abattu par Alexis. Fernando décide de quitter Medellin et d’aller vivre avec Wilmar dans un endroit plus tranquille. L’adolescent part livrer à sa mère son cadeau d’adieu : un luxueux réfrigérateur. Après l’avoir attendu pendant des heures, Fernando reçoit un appel de la police : le cadavre de Wilmar gît à la morgue, criblé de balles.

   
2002 Calculs meurtriers

(Murder by Numbers). Avec : Sandra Bullock (Cassie 'Cass' Mayweather, alias Jessica Marie Hudson), Ryan Gosling (Richard 'Richie' Haywood), Ben Chaplin (Sam Kennedy), Agnes Bruckner (Lisa Mills), Michael Pitt (Justin Pendleton). 1h58.

Richard Haywood est un lycéen, sûr de lui, richissime, coqueluche de son lycée et qui tombe les filles. Justin Pendleton, lui, est un solitaire, intellectuellement brillant et tête de turc de ses camarades. Alors qu’apparemment rien ne les rapproche, les deux jeunes se voient en cachette pour planifier le meurtre parfait. Ensemble, ils assassinent une jeune fille prise au hasard et sèment des indices qui incriminent un marginal, amateur de films pornos et dealer de drogue. Cassie Mayweather et Sam Kennedy sont deux profileurs chargés de l’enquête. Sam est persuadé que les indices mènent au véritable criminel, mais Cassie n’en est pas convaincue. Elle va tout faire pour trouver les véritables coupables.

   
2007 L'avocat de la terreur

Avec : Jacques Vergès, Patricia Tourancheau, Lionel Duroy. 2h15.

Communiste ? Anticolonialiste ? D’extrême droite ? Le réalisateur tente d’élucider le « mystère » Jacques Vergès. Il revient sur la carrière de jeune homme de loi qui, au moment de la Guerre d’Algérie, épousa la cause anticolonialiste et défendit une militante du FLN, Djamila Bouhired, qui deviendra sa femme. Puis Me Vergès disparaît pendant 8 années. A son retour, il défend terroristes (Magdalena Kopp, Anis Naccache, Carlos) et des monstres historiques comme Klaus Barbie. Barbet Schroeder suit les méandres empruntés par « L’avocat de la terreur ».

   
2008 Inju, la bête dans l'ombre

Avec : Benoît Magimel (Alex Fayard), Lika Minamoto (Tamao), Shun Sugata (le commissaire), Gen Shimaoka (Ken Honda). 1h45.

Débarqué au Japon pour la promotion de son nouveau roman, Alex Fayard rencontre une geiko, Tamao, menacée de mort par un ancien amant. En acceptant de l'aider, il se retrouve face à Shundei Oe, l'auteur de livres policiers dont il est le spécialiste français. Dès lors, il plonge dans un monde de mystère et de perversité, sur les traces d'un homme assoiffé de vengeance.

   
2015 Amnesia

Avec : Marthe Keller (Martha), Max Riemelt (Jo), Bruno Ganz (Bruno, le grand-père de Jo), Corinna Kirchhoff (Elfriede, la mère de Jo). 1h36.

Ibiza. Début des années 90, Jo a vingt ans, il vient de Berlin, il est musicien et veut faire partie de la révolution électronique qui commence. Pour démarrer, l’idéal serait d'être engagé comme DJ dans le club L'Amnesia. Martha vit seule, face à la mer, depuis quarante ans. Une nuit, Jo frappe à sa porte. La solitude de Martha l'intrigue. Ils deviennent amis alors que les mystères s'accumulent autour d'elle : ce violoncelle dont elle ne joue plus, cette langue allemande qu'elle refuse de parler… Alors que Jo l'entraîne dans le nouveau monde de la musique techno, Martha remet en question ses certitudes…

   
2017 Le Vénérable W.

Avec : Ashin Wirathu (Le vénérable W.), Bulle Ogier (La petite voix bouddhiste), Barbet Schroeder (Le narrateur). 1h36.

En Birmanie, le « Vénérable W. » est un moine bouddhiste très influent. Partir à sa rencontre, c’est se retrouver au cœur du racisme quotidien, et observer comment l'islamophobie et le discours haineux se transforment en violence et en destruction. Pourtant nous sommes dans un pays où 90% de la population est bouddhiste, religion fondée sur un mode de vie pacifique, tolérant et non-violent.