1972

Tandis que Giulio Borsi, un industriel romain, part en week-end avec sa jeune maîtresse, Danda, Fabrizio, Raùl et Sylva commettent un hold-up au terme duquel le gardien de la banque est tué.

Coincés par la police près d'une station service, ceux-ci s'y saisissent de ceux-là qui s'y étaient arrêtés. Impuissante à agir, la police se contente de suivre la voiture des gangsters et de leurs otages. Durant le trajet, Giulio ne cesse de se plaindre et suggère même à ses ravisseurs de l'échanger contre un paysan anonyme ou contre un industriel véreux de ses amis. Danda jette un regard pensif à son amant, se demandant s'il est tout à fait l'homme qu'elle croyait.

Lors d'une halte Fabrizio fait savoir au commissaire Spallone qui dirige les forces de police qu'il relâchera ses otages contre 100 millions de lires et un avion pour s'enfuir. Les gangsters se révélant être les membres d'un groupe activiste, la prise d'otages devient plus qu'un fait divers. Bientôt, derrière les voitures de police qui suivent celle des anarchistes se presse une foule de cars de la télévision, d'automobiles pleines de curieux et même de caravanes publicitaires.

Pendant ce temps, Suocero, le beau-père et patron de Giulio, et ses directeurs discutent pour savoir s'il faut ou non payer la rançon. Entre temps, grâce à un stratagème, les "bandits" échappent à la surveillance de la police et, la nuit tombant, se réfugient avec leurs otages dans une villa isolée qu'habitent un vieux général à la retraite et sa soeur. Là, Fabrizio téléphone à Spallone pour lui dire que la rançon et l'avion devront être à l'aérodrome de Pistcia au matin. Au cours de la soirée, Giulio, par sa veulerie, finit de se déconsidérer aux yeux de Danda qui se donne à Fabrizio.

Le lendemain, après avoir laissé Danda à la villa, Fabrizio, Raùl, Sylva et Giulio se rendent au rendez-vous. Après la remise de la rançon Fabrizio va relâcher Giulio quand arrive un cortège funéraire. Arrivé à, leur hauteur, le prêtre, la veuve et d'autres policiers déguisés tirent à bout portant sur les trois anarchistes. Giulio est touché. Derrière une voiture où personne ne le voit, il meurt pendant que Danda et son beau-frère venu apporter la rançon le cherchent et que les journalistes se précipitent sur les cadavres.

 

 

Retour à la page d'accueil

Genre : Drame social

(Mordi e fuggi). Avec : Marcello Mastroianni (Giulio Borsi), Oliver Reed (Fabrizo), Carole André (Danda), Lionel Stander (General), Bruno Cirino (Raoul), Nicoletta Machiavelli (Sylva).1h40

Rapt à l'italienne