(1906-1994)
38 films
   
   
1
 

Ernst Deutsch naît le 6 juin 1906 à Graz en Autriche. Après avoir abandonné des études de médecine, il fait ses débuts en 1929 dans le cinéma allemand, comme assistant du réalisateur Josef von Sternberg sur L'Ange Bleu, et de Dimitri Buchowetzki. Puis il est appelé en France pour diriger les versions françaises de productions multilingues. À partir de 1934, il passe à la réalisation sous le nom de Richard Pottier. Il a tourné une quarantaine de films dont deux adaptations de maigret et des comédies musicales avec Tino Rossi et Luis Mariano. Il meurt le 2 novembre 1994 à Le Plessis-Bouchard (Val-d'Oise).

Filmographie :

1935 Si j'étais le patron
Alors qu'il tente de faire connaitre a la direction de son usine un procédé qu'il vient d'inventer, un ouvrier, a la suite d'un quiproquo, est soupçonné d'être un meneur.
   
1935 Un oiseau rare
Le millionnaire Malleville a à son service un valet de chambre qui, dans un concours de slogans, a gagné un séjour à l'hôtel du Mont Genèvre dont il est le propriétaire.

Malleville s'installe incognito dans son hôtel où il est fraîchement reçu et logé dans les combles. Un autre gagnant, J. Berthier, modeste artisan, est pris pour Malleville et comme tel fort bien traité.

Renée, la fille du businessman millionnaire, est également dans l'hôtel et s'éprend de Berthier. Les méprises se poursuivent cahin-caha jusqu'au mariage des deux jeunes gens.

   
1935 Fanfare d'amour
Jean Rameau et Pierre Dupont sont deux musiciens en chômage qui, s'ils n'ont pas de chance, possèdent en revanche une solide dose d'optimisme. Il leur en faut puisque, à la recherche d'un emploi stable, ils passent successivement d'un orchestre tzigane à un jazz nègre et à une formation cubaine.

En désespoir de cause, ils se rabattent finalement sur l'orchestre des Tulipes où deux musiciennes viennent à manquer. Les Tulipes n'emploient en effet que des musiciennes et, pour se faire engager, Jean et Pierre doivent apparaître sous des atours féminins. Leur talent les fait agréer à leur grande joie d'autant que le chef, Gaby, est une blonde délicieuse et qu'il y a parmi les Tulipes une brunette éveillée surnommée Poupette. Toutefois c'est la belle Gaby qui transforme en rivaux les deux travestis. Chacun la courtise, chacun veut évincer l'autre dès qu'au moyen d'un subterfuge il tente de reprendre le vêtement de son sexe.

Les Tulipes ont un engagement sur la Côte d'Azur et la situation se complique car un rival surgit en la personne, Alibert, le propriétaire du palace où se produit l'orchestre. Les péripéties vont bon train car les deux amis ne peuvent témoigner leurs sentiments qu'en dehors des séances, répétitions et scènes de la vie en communauté. Gaby saura préférer Jean et Pierre pourra trouver le bonheur avec Poupette lorsqu'ils auront reconquis leur identité après une homérique bagarre dans le luxueux hôtel.

   
1936 Guilty Melody
   
   
1936 Le disque 413
A Londres, une cantatrice célèbre a fait la connaissance d'un capitaine de l'Intelligence Service au moment où son mari qu'elle croyait disparu a jamais, revient.

Elle ignore qu'il se livre a l'espionnage. Il réussit à faire soupçonner sa femme et le capitaine d'un vol de documents en enregistrant sur un disque un message chiffre.

   
1936 27 rue de la Paix
Gloria Grand, qui souhaite divorcer, propose une importante somme d'argent à l'ex-maîtresse de son mari, Jenny Clarens, pour que celle-ci accepte de figurer dans le flagrant délit d'adultère qu'elle projette de faire constater.

Le lendemain, le cadavre de Jenny est retrouvé dans la Seine. Denis Grand aurait-il tué Jenny Clarens ? Tous les indices semblent le confirmer...

Alice Perrin, jeune journaliste, va découvrir les clés de cette énigme en menant discrètement son enquête...

   
1937 Les secrets de la Mer Rouge

Said Aly, noble Arabe vieux et malade, vivant sur une ile de la Mer Rouge, n'a d'autre occupation que de collectionner les perles. Le fielleux Nadir essaie d'entrer en possession du trésor, il fait tuer Said Aly mais trouve une mort affreuse en profanant son tombeau

   
1938 Lumières de Paris
Le chanteur à la mode, Carlo Ferrari, esclave de son métier et des parasites, fait une fugue à la campagne. Il fait la connaissance de Renée à qui il cache sa véritable identité. Le manager de Carlo tente de mettre fin à leur idylle mais en vain.
   
1940 Le monde tremblera
Avec les capitaux du mystérieux M. Frank, le docteur Jean Durand vient d'inventer une machine à prédire la mort. Sans savoir que son commanditaire n'est autre que le peu scrupuleux banquier Lasser, le père de Marie-France, la jeune femme qu'il aime. Menacé de faillite parce qu'il doit trois millions à un concurrent, Lasser veut à tout prix rentabiliser la machine en créant une société d'assurances sur la vie; en gardant l'invention secrète, il lui suffira de signer des contrats uniquement avec ceux à qui la machine prédit une longue vie.

Mais Durand refuse de participer à une semblable escroquerie. Par curiosité, Lasser teste la machine, qui lui prédit qu'il mourra cinq jours plus tard, le samedi à midi. Furieux, Lasser refuse de croire à la prédiction. Mais, le samedi suivant, la faillite l'accule au suicide. La machine devient célèbre le jour où Martelet, un riche industriel hypocondriaque, apprend qu'il vivra centenaire. Dès lors, le cabinet de Durand ne désemplit pas.

Mais l'inventeur n'a pas prévu le désordre moral et social que sa machine pouvait provoquer; sachant que leurs jours sont comptés, un homme assassine sa maîtresse, un patron ferme son usine pour profiter de ses derniers instants, mettant deux mille personnes au chômage, tandis qu'un banquier sans scrupules, Seitz Bendler, provoque un krach boursier. Petit à petit, Marie-France a délaissé Durand - qui refuse d'entendre raison - pour tomber amoureuse de son meilleur ami, le docteur Gallois.

Jaloux, Durand, qui sait qu'il n'a plus que dix jours à vivre, annonce à Gallois que c'est lui qui est condamné. Au moment qu'il croit prévu pour sa propre mort, Gallois rend visite à Durand. Il est obligé de tuer son rival en état de légitime défense. À la demande de Durand, mourant, son assistant Julien détruit la machine.

   
1942 Mademoiselle Swing
Sympathique par sa jeunesse et sa gaieté, cette comédie sans prétention offre au jazz Raymond Legrand l'occasion de faire ses débuts à l'écran. Elle se compose d'une suite de numéros de danse, de chants, de musique, illustrés de la plus plaisante façon. La vieille querelle du Jazz et de la Grande Musique se clôt par un accord parfait, tandis que les deux jeunes premiers trouvent le bonheur.
   
1942 Défense d'aimer
Maxime Gavard a un père autoritaire, directeur d'une chaine d'hôtels, et une maitresse envahissante. Le père Gavard veut marier son fils a un une riche Sud-Américaine. Maxime se rebiffe et décide de contracter un mariage blanc a San Marino. Il propose ce mariage a Totte, la manucure de l'hôtel. A San Marino, il révèle sa vraie nature...
   
1942 Huit hommes dans un château
Une série de meurtres et une tentative de captation d'héritage. Cela commence pendant le naufrage d'un navire et se poursuit dans un vieux château provincial où se retrouvent les rescapés de l'océan. Un couple d'écrivains spécialisés dans le roman policier se mêle à l'action et aussi un jeune acteur, un juge d'instruction obtus, une vieille comtesse et sa nièce. Le couple Paladine fait triompher le bon droit par sa perspicacité et l'acteur épouse la nièce.
   
1943 Picpus

Avec Albert Préjean (Commissaire Maigret), Jean Tissier (Honoré Mascouvin), Gabriello (Lucas), Delmont (Le Cloaguen). 1h35.

Une dame Dumont déménage de son appartement de la rue Durantin pour le 102, rue de Picpus. Lorsqu'elle ouvre l'armoire que les déménageurs ont apportée, un cadavre de femme en sort. L'enquête piétine. L'inspecteur Amadieu, incompétent, doit céder la place au commissaire Maigret, lequel se reposait incognito à la campagne, sous le pseudonyme de M. Albert. Maigret commence par interroger les locataires de la rue Durantin; un romancier besogneux, Arno de Bédarieu, a croisé la victime peu avant l'heure du crime. Dans l'immeuble d'en face, un vieillard semble aussi avoir été témoin du meurtre, mais il est aveugle, et a été assassiné lui aussi...

   
1943 Mon amour est près de toi
Un chanteur de music-hall devient amnésique le soir d'une première ou il était habille en clochard. Errant sans but, il est recueilli par Marie-Lou, avec qui il se fiance, avant de retrouver la mémoire.
   
1943 La ferme aux loups

Respectivement journaliste et photographe à “L'Écho du Jour”, Bastien et Furet sont envoyés dans la Zone, où un clochard a été découvert étranglé. Le fait qu'il avait les ongles manucurés et sentait l'eau de Cologne intrigue Bastien. Le soir, les deux amis partent en week-end en voiture avec Micky, la secrétaire de leur patron, dont ils sont amoureux. Surpris par un orage, le trio échoue dans la “Ferme aux Loups” où ils ont la surprise de découvrir un second cadavre identique au premier – mais égorgé celui-là ! Tandis que Micky s'évanouit en voyant la photo d'une jeune femme en robe du soir...

Après une rapide enquête, Bastien arrive à la conclusion que les corps sont ceux de deux frères jumeaux, l'un surnommé « le Moujik », qui vivait dans la Zone, l'autre, Alexis Boulinoff, ancien officier du tsar de Russie, en exil depuis la Révolution bolchevique. Quant à la femme en robe du soir, il s'agit de la mère de Micki qui, jadis comtesse Anastasie, fut amoureuse de Boulinoff, et qui tient désormais un salon de couture rue de la Paix ; car le père de Micki n'est autre qu'Albaric, le directeur du journal, un autre émigré russe. Bastien finit par comprendre que le Moujik, qui haïssait son frère, lui avait donné rendez-vous dans sa cabane pour le faire chanter, le menaçant de révéler sa retraite à ses ennemis politiques.

Au cours d'une bagarre, le Moujik a étranglé Alexis et a pris sa place, puis est retourné à la Ferme aux Loups où il a été assassiné à son tour. Le juge d'instruction, qui enquête sur les lieux, soupçonne Prokofiev, le valet de Boulinoff. Mais Bastien réussira à faire prendre au piège le vrai coupable : Émile Boutru, un sourd-muet, fils des métayers qui, jadis, avaient été dépossédés de leur ferme, et qui a tué le Moujik en le prenant pour Boulinoff. Vedette du jour grâce à son reportage sensationnel, Bastien gagnera également le cœur de la belle Micki.

   
1945 Les caves du Majestic

Avec : Albert Préjean (Maigret), Suzy Prim (Madame Petersen), Jacques Baumer (Arthur Donge), Denise Grey (Mme Van-Beil). 1h40.

Arthur Donge, garçon de cuisine du grand hôtel Majestic, découvre le cadavre de Mme Petersen dans les vestiaires du personnel. Le commissaire Maigret et l'inspecteur Lucas commencent l'interrogatoire des suspects : Hélène, secrétaire de Mr Petersen et qui est en fait sa maîtresse, Enrico, danseur sud-américain, dernière personne à avoir vu la victime. Arthur Donge et Mme Petersen s'étaient connus auparavant dans la boîte de nuit où ils travaillaient.

   
1946 L'insaisissable Frédéric
Solange Delmont, auteur de romans policiers à succès, découvre dans "L'Écho du jour" le début d'une campagne violente contre ses ouvrages, déclenchée par un mystérieux B. B. qui dénonce l'influence pernicieuse de ses écrits sur la jeunesse. Si l'éditeur se frotte les mains face à cette publicité gratuite, la romancière fulmine et jure vengeance. Elle ne peut démasquer le journaliste car, depuis son arrivée dans la capitale, celui-ci est sur ses pas, comme un admirateur des plus hardis de la romancière, caché sous le nom de Richard Fernay.

Choquée de l'audace de l'intrus, qui va jusqu'à pénétrer dans son appartement, mais vite séduite par le charme du jeune homme, Solange lui révèle les « trucs » qu'emploie Frédéric, le héros de son prochain roman, pour dérober des valises dans les trains ou sur les quais de gare. Notant dans sa mémoire les explications de Solange, Richard les expérimente sur le terrain avec succès. Il vole ainsi une mallette de voyage à une passagère, la propre valise de manuscrits de Solange, puis une bague de prix appartenant à Miss Baxter, une Américaine follement éprise de lui.

Enfin, il fait d'un certain Granier, un pauvre bougre, la victime d'un canular téléphonique. Or, le vol de la bague va avoir des conséquences inattendues : persuadée que Richard est un voleur, Solange se compromet pour le sauver avant d'être blanchie. Finalement, toutes les aventures auxquelles le couple participe ont fait naître l'amour entre eux et dès lors, Richard se refuse à divulguer son reportage, ce qui fait enrager son rédacteur en chef. Pour compromettre définitivement Richard aux yeux de Solange, le rédacteur en chef publie sa photo dans le journal.

Au cours d'un débat au Club du Faubourg dans lequel Solange fait figure d'accusée, une spectatrice révèle qui se cache derrière ces initiales. Trahie, Solange gifle Fernay. Mais le couple ne tarde cependant pas à se rejoindre et, pardonné, Richard reçoit le baiser prometteur d'un avenir de félicité.

   
1946 Destins
Lancé par son imprésario, Lobligeois, le chanteur André Cartier, qui se produit à Paris, est devenu une grande vedette du music-hall. Veuf, il élève son enfant de cinq ans Jacky avec l'aide de sa nourrice, Malika, et de sa secrétaire, Jacqueline. Mais il a un frère jumeau, Fred, un mauvais garçon qui vient de sortir de prison et dont il a caché l'existence à ses proches.

Encouragé par sa maîtresse Clara, Fred le contacte en secret pour lui demander de l'argent en le menaçant de chantage. André lui signe un chèque confortable contre la promesse qu'il rentrera dans le droit chemin. André fait une apparition remarquée à la Fête des Midinettes présentée par Saint-Granier, à l'Ermitage de Robinson.

Pendant ce temps, entraîné par ses mauvaises fréquentations, Fred dépense au jeu la totalité de la somme que son frère lui a donnée. Ce sont les derniers jours de préparation du nouveau spectacle au music-hall Impérial. Mais le chanteur abandonne constamment les répétitions pour rencontrer le directeur de Détecta, une agence de détective privé qui le renseigne sur les faits et gestes de son frère. Fred, sans un sou, vient réclamer une nouvelle aide, mais se fait brutalement éconduire.

Poussé par Clara et aidé par sa ressemblance avec son frère, il enlève son neveu Jacky. Le soir de la première à l'Impérial, fou de douleur de constater la disparition de son petit garçon bien-aimé, André quitte brusquement le spectacle. Pendant ce temps, Fred, rongé par le remords, se dispute avec Clara et, dans un accès de colère, l'étrangle. Il ramène Jacky à l'hôtel où est descendu André, puis appelle son frère au téléphone pour lui demander pardon et l'assurer qu'il va disparaître.

   
1947 Vertiges
Un médecin se laisse aller au désespoir quand il apprend qu'il est lui même victime d'un cancer. Il faudra toute l'affection de son épouse et une miraculeuse opération pour le tirer de ce mauvais pas.
   
1948 L'aventure commence demain
Une ravissante aventurière, Clarence, ruinée, en est réduite aux pires expédients pour soutenir son rang. Dans le palace où elle est descendue, elle fait la connaissance d'un élégant escroc, Claude, qui lui offre ses services pour la sortir de ce mauvais pas.

Les deux complices commencent par exploiter la confiance d'un explorateur, Maxime, très épris de Clarence. La première affaire réussit superbement. Mis en appétit, les deux escrocs se laissent entraîner dans une histoire de cimetière des éléphants que l'explorateur aurait découvert et où l'on pourrait trouver une fortune en ivoire.

Ils tentent même de négocier le plan. Maxime, qui s'aperçoit de l'escroquerie, oblige Clarence et Claude à s'embarquer pour l'Afrique, où ils verront bien que le fameux cimetière n'existe pas. Ce sera leur punition.

   
1948 La nuit blanche
Par gout du gain, la vedette féminine d'un cabaret parisien a envoyé a la mort un chef pilote d'essai. Peu après l'accident, elle remarque parmi les spectateurs de son tour de chant un homme séduisant et impénétrable. Le dépit lui fait accepter un engagement a Vienne, l'inconnu la suit, c'est le père du pilote d'essai...
   
1949 Deux amours
Deux frères aiment Toinette. Sylvain est un brillant chanteur amateur. Désiré est plutôt disgracié par la nature. Toinette ne pense qu'à Sylvain. Désiré se morfond. Engagé dans un cirque pour assurer la partie vocale, Sylvain apprend que Toinette est enceinte et reste avec elle. Désiré prend sa place et il jouera les clowns.
   
1949 Barry

Au temps de la campagne de Bonaparte en Italie du Nord. Une jeune fille, Angelina, est aimée de trois jeunes gens, Théotime Sylvain et Jean-Marie. Angelina avoue son amour à Sylvain.

Théotime entre au couvent du Grand-Saint-bernard. Sylvain est enrôlé par surprise dans l'armée française. Sans nouvelles de lui, Angelina accepte d'épouser Jean-Marie.

Plusieurs années après, Théotime sauve dans la tourmente de neige la petite Evelyne, fille d Angelina et de Jean-Marie, avec l'aide de son chien Barry. Pour lui, il meurt victime de son dévouement.

   
1950 Casimir
Casimir n'a jamais eu de chance. Être représentant en aspirateurs n'est pas toujours un métier de tout repos, d'autant que ses démarches sont autant de fiascos. Il ne dispose ni du physique avenant, ni du bagout enjôleur qui lui permettraient d'emporter l'adhésion et l'argent des dames auxquelles il s'adresse.

Malgré tout, Casimir s'acharne, sans se laisser décourager par les portes qu'on lui claque au nez. Il n'a en effet pas de rêve plus cher que celui de se constituer un modeste pécule afin d'épouser décemment sa fiancée, qui répond au doux prénom de Denise. Après bien des déboires, voilà que la chance, enfin, lui sourit.

Sonnant un jour à la porte de l'artiste peintre Paul-André, il tombe en plein drame d'amour. La volcanique et richissime Sud-Américaine Angelita devient du coup amoureuse du pauvre raté qui parviendra tout de même à réunir de nouveau le couple et à obtenir pour récompense une importante commande d'aspirateurs.

   
1950 Meurtres ?
Une famille du Midi de la France, les Annequin. Noël, un viticulteur honnête, vit replié sur sa terre. Ses frères, établis à Aix, ont pignon sur rue et dédaignent ce parent pauvre. Hervé, l'aîné, est un bâtonnier, marié à une pimbêche, Lola. Le cadet, Blaise, est un chirurgien réputé qui s'est taillé une place dans la grande bourgeoisie locale grâce à sa femme Blanche, née Destevelle.

La malchance s'abat sur Noël : sa femme Isabelle, atteinte d'un cancer, est à l'agonie. Aucun de ses parents ne semble s'en préoccuper, sauf Martine, la fille de Blaise, qui juge avec sévérité l'égoïsme des siens. Cependant, Isabelle supplie son mari de la tuer pour abréger ses souffrances. Il s'exécute, la mort dans l'âme... Son acte accompli, il court s'en expliquer à ses frères. Ceux-ci, par crainte du scandale, tentent d'étouffer l'affaire. Un permis d'inhumer de complaisance est délivré.

Mais des lettres anonymes parviennent au procureur, qui s'en émeut. Une voisine, Mme Frangier, qui était la garde-malade de la défunte, est compromise. Noël décide de se constituer prisonnier. Martine compatit à son drame. La famille veut plaider l'irresponsabilité et faire enfermer Noël pour maladie mentale. Un psychiatre, le professeur Le Gossec, se prête à la manœuvre. Le malheureux est mûr pour l'asile. Mais sa nièce crie à l'internement arbitraire. Un arrangement sera trouvé, et Noël discrètement incité à s'exiler en Amérique du Sud. Martine, que l'on veut marier à son cousin José, rompra avec ce milieu hypocrite, et partira avec son oncle.

   
1951 Caroline chérie
Le 14 juillet 1789, Caroline de Bièvre a seize ans. Ce jour-là, elle devient femme dans les bras de Gaston de Sallanches. Envoyée à Paris pour parfaire son éducation, Caroline espère y retrouver Gaston. Elle découvre que ce dernier a une maîtresse. Déçue, elle épouse alors Georges Berthier, un politicien.

Peu après, Berthier doit fuir et Caroline doit son salut à Gaston. Elle pense trouver refuge chez sa nourrice mais celle-ci la dénonce. Gaston la sauve une nouvelle fois. Caroline décide alors de gagner l'Angleterre mais elle tombe entre les mains d'un groupe de Chouans. Elle devient la maîtresse de leur chef, puis assiste à la mort de son frère, Henri.

Caroline est toujours décidée à fuir. C'est alors qu'elle apprend la mort de Berthier. Désemparée, elle finit par retrouver l'homme qu'elle a toujours aimé depuis leur première rencontre; Gaston de Sallanches.

   
1952 Rendez-vous à Grenade
Marco Da Costa, grande vedette du music-hall et de la télévision, las de la vie factice que ses succès lui apportent, trouve, chaque mercredi, auprès de Nina, l'évasion qu'il désire en même temps qu'un sincère et tendre amour. Son père adoptif, Maxime Sainte-Anne, fantaisiste et gaffeur, découvre la vie secrète de Marco.
   
1952 Ouvert contre X
Le riche banquier Dorgeres a été mystérieusement assassiné et l'inspecteur Bonnardel mène l'enquête. Les soupçons se portent sur sa maitresse, Catherine Villard, avec laquelle il venait de rompre le soir du crime.
   
1952 Violettes impériales
A Grenade, en Espagne, au milieu du XIXe siècle, Eugénie de Montijo caresse de grandes espérances; une bohémienne, Violetta. a lu dans sa main qu'elle porterait bientôt une couronne. Et comme Prosper Mérimée, qui est en train d'écrire " Carmen ", prévoit l'accession prochaine au pouvoir de Louis Napoléon Bonaparte, Eugénie monte à Paris - en compagnie de sa mère et d'un chevalier servant, Juan de Ayala, amoureux d'elle comme de toutes les femmes, dont Violetta, qu'il rencontre - Et là, grâce à Juan qui, charmeur et chantant, a persuadé une assemblée de cousettes de confectionner en urgence la plus somptueuse des robes, Eugénie peut assister au bal donné aux Tuileries par un Bonaparte devenu depuis Napoléon III, Empereur de France.

Bien sûr, Eugénie séduit le souverain, au grand dam de Madame de Pierrefeu, une intrigante qui tente, au cours d'une chasse, de faire passer sa rivale pour maîtresse de Juan. Mais celui-ci a déjoué la perfidie, et c'est Violetta, daine de compagnie d'Eugénie, que Napoléon, soulagé, surprend dans les bras d'Ayala... Devenue impératrice, Eugénie chasse de la cour Mine de Pierrefeu qui jure de se venger. Violetta souhaite retourner en Espagne pour échapper à Juan, qui la poursuit de déclarations d'amour auxquelles la jeune femme, pourtant éprise, ne veut pas croire.

Pressé par Eugénie d'épouser Violetta, le gentilhomme, volage, se dérobe. Témoin involontaire de ce refus, Violetta s'effondre en larmes. Puis, ayant surpris un complot ourdi par la Pierrefeu pour assassiner Eugénie, elle se substitue à sa maîtresse pour lui sauver la vie en mettant fin à la sienne. Victime de l'attentat, Violetta survit à ses blessures. Juan, maintenant convaincu de la profondeur de ses sentiments, l'épousera quelques mois plus tard, à Grenade.

   
1954 Les révoltés de Lomanach
Histoire d'amour romantique et tragique durant la guerre de Vendée, alors que font rage les luttes sanguinaires entre Chouans et Bleus.
   
1954 La belle Otéro
L'évocation de la vie de Carolina Otero, arrivée à Paris en 1900 et qui devint l'une des plus grandes danseuses de son temps.
   
1956 La châtelaine du Liban

Au Liban, deux ingénieurs, le français Domevre et le libanais Mokhrir, poursuivent une campagne de prospection. Mokhir découvre un gisement d'uranium mais disparait mystérieusement. A t-il été enlevé par la comtesse ruinée qui possède la concession ou par l'anglais Hobson qui se propose justement de la racheter ?..

   
1956 Le chanteur de Mexico
À la fête de Lesaca, se produisent le chanteur Vincent Etchebar et son fidèle ami Bilou (Il est un coin de France). De passage dans le petit village basque, l'imprésario parisien Cartoni remarque Vincent et souhaite l'engager. Mais, ne pouvant attendre la fin de la représentation, il laisse sa carte.

À San Sebastian, il retrouve Eva Marchal, la vedette féminine du “Chanteur de Mexico” pour organiser la tournée mexicaine de l'opérette. Mais le ténor Miguel Morano refuse de partir pour le Mexique, de peur d'être séquestré par Tornada, une furie à qui il a autrefois promis le mariage. Alors que Vincent et Bilou ont quitté leurs verts pâturages pour monter à Paris (Quand on est deux amis), Cartoni les recherche désespérément : Vincent, sosie de Morano, remplacera sa vedette.

Mais les deux compères restent introuvables. Ils sont devenus peintres en bâtiment sur la Tour Eiffel (Paris d'en haut) et logent dans le même immeuble que Cri-Cri, une pétillante jeune fille. Grâce à elle, Vincent participe à un concours radiophonique au Moulin-Rouge (Rossignol de mes amours). Cartoni l'entend et le convoque le lendemain. Flanqué de son “imprésario” et de sa “secrétaire particulière”, Vincent, engagé, est présenté à sa partenaire.

Eva le fait répéter en privé chez elle (Maïtechu), ce qui rend Cri-Cri jalouse. L'équipe part pour le Mexique. Dès son arrivée, Vincent, alias Miguel Morano, est repéré par Tornada. Elle organise un premier enlèvement qui échoue, Bilou ayant été pris pour Vincent. Tandis que ce dernier chante les beautés de la ville (Acapulco), Cri-Cri avoue à Bilou son amour pour leur ami (Ça m'fait quequ'chose).

Tornada réussit à faire enlever Vincent. Malgré ses protestations, elle s'apprête à l'épouser dans son ranch. Mais Bilou, Cri-Cri et Cartoni arrivent à temps pour expliquer la méprise. Alors que Cri-Cri et Vincent s'avouent leur amour et que Bilou tente de réconforter Tornada, la tournée se termine dans la capitale (Mexico).

   
1958 Tabarin
Forestier, le directeur du music-hall Le Tabarin est a la recherche d'une danseuse. Il engage Florence, son ancienne maitresse. Mais celle-ci a des vues sur le cabaret et devient la maitresse de Ferjeac, l'un des associes de Forestier qui se retrouve a la rue. Mais très vite, Le Tabarin fait faillite...
   
1958 Sérénade au Texas

Avec : Luis Mariano (Jacques Gardel), Bourvil (Me Jérôme Quilleboeuf), René Blancard (Le shérif), Bluebell Girls (les danseuses du Lido), Germaine Damar (Rose). 1h35.

Un notaire, M. Jérôme Quilleboeuf, vient trouver un petit marchand de disques, Jacques Gardel, et lui prouve contre toute vraisemblance qu'il est héritier d'énormes terrains pétrolifères au Texas.

Gardel décide d'aller prendre possession de ces terrains et Quilleboeuf l'accompagne avec la promesse d'en obtenir sa part. Ils apprennent en débarquant que leur propriété est une petite ville entre les mains de gens du pays, et ils doivent se cacher pour réussir dans leur entreprise.

Ils prennent le déguisement de chanteurs et bateleurs et sont adoptés par une famille de comédiens ambulants. Le père et les deux filles les hébergent dans leur chariot.

Sur place, ils sont l'objet de luttes à poings nus, les deux jeunes filles devenant leurs alliées et participant à la bagarre jusqu'au moment où Gardel, devenu propriétaire de la ville, y instaurera un régime de « sérénades » et de music-hall.

   
1960 David et Goliath
   
   
1961 L'enlèvement des Sabines
Les « Romains », formés de l'association de criminels, d'assassins et de contrevenants de toutes sortes, décidèrent, il y a vingt huit siècles, de mener dorénavant une existence rangée, et donc d'avoir des épouses qui leur donneraient d'autres petits Romains, destinés à recueillir une succession que personne ne prévoyait devoir être aussi brillante.

Ils décidèrent donc pour cela d'aller chez leurs voisins les Sabins pour leur demander des femmes, mais les Sabins refusèrent, en vertu du l'adage bien connu : « Voleur comme un romain, sale comme un romain ». Outragés, les Romains décidèrent d'abord de se laver et ensuite d'employer la force ; une ruse les amena tous à une fête donnée par les Sabins, au cours de laquelle le roi Romulus tomba amoureux de la belle Vestale, fille du roi des Sabins, Réa.

Lorsque la fête atteignit son point culminant et que les Sabins se furent enivrés du vin apporté par les Romains, ceux-ci se précipitèrent sur les Sabines et les enlevèrent. Une fois arrivées à Rome, les Sabines ne tardèrent pas à apprécier tous les avantages de la situation et choisirent elles-mêmes leurs époux.

Réa, cependant, s'enfuit mais, de retour chez elle, elle souligna la conduite régulière des Romains vis-à-vis des femmes. En vain, les Sabins voulurent la guerre et la préparèrent. Lorsque cette guerre enfin fut mise au point et que les Sabins arrivèrent devant Rome, le premier citoyen romain de la nouvelle génération venait de naître et la bataille n'eut pas lieu.

   
1964 Le dernier tiercé
Une esthéticienne hérite d'une écurie de courses et d'une fortune de 160 millions qu'elle ne pourra toucher que dans 5 ans, si elle a maintenu et entretenu les chevaux dont Prince III, préfère de son oncle qui en a fait son héritière. Le pur-sang gagne une course pendant laquelle le jockey rival est tué. La police pense à un meurtre.
   
   
   

Retour à la page d'accueil