L'enterrement du soleil
1960

Dans le bidonville de Kamagasaki, près d'Osaka, la misère la plus sombre règne dans ce qui n'est qu'un gigantesque dépotoir humain.

Hanako s'occupe de postes médicaux clandestins où les chômeurs et sous-prolétaires peuvent se procurer certains médicaments ou drogues en donnant un peu de leur sang. Son père, Yosematsu est le chef d'une bande de voleurs, et se prépare à la remilitarisation du Japon, qui, selon, lui, doit se venger de sa défaite.

Mais le véritable maître des lieux est le jeune Shin, chef du clan Shinekai, qui met sous sa coupe tout le quartier. Dans cette bande entre une nouvelle recrue, Takeshi, dont Hanako tombe plus ou moins amoureuse. Mais celui-ci est poursuivi et abattu par Shin, qui l'accuse de trahison : avant de mourir, Takeshi parvient pourtant à maintenir Shin sur les rails jusqu'à ce qu'un train passe dessus.

Plus tard, sous la conduite d'un meneur obsédé par la menace soviétique, la foule déchaînée mettra le feu au bidonville : Hanako veille à ce qu'on n'épargne pas la cabane de son père...

 

critique du DVD
Editeur : Carlotta-Films, juin 2008. Nouveaux masters restaurés, version originale, sous-titres français. Format 2.35
critique du DVD

DVD 1 : Une ville d'amour et d'espoir. DVD 2 : Contes cruels de la jeunesse. DVD 3 : L'enterrement du soleil.

Suppléments : 100 ans de cinéma japonais , Le Japon sous tension (25 mn) de Donald Richie. Extraits des carnets de notes d’Oshima (11 mn). Livre d'analyses par des spécialistes du cinéaste.....

Retour à la page d'accueil

(Taiyo no hakaba). Avec : Masahiko Tsugawa (Shin, le chef du gang), Kayoko Honoo (Hanako), Isao Sasaki (Takeshi, le nouveau membre du gang), Fumio Watanabe (Yosehei), Kamatari Fujiwara (Batasuke). 1h27.
dvd chez Carlotta Films