László Nemes

Né en 1977
1 film
   
   
   
 

Fils du réalisateur András Jeles titulaire du prix Kossuth, László Nemes vit à Budapest, puis entre 1989 et 2003 à Paris. Il étudie l'histoire, la littérature, les relations internationales et l'écriture de scénarios. Il s'intéresse tôt à la réalisation de films, tournant dès l'âge de 13 ans des films d'horreur dans sa cave à Paris.

Depuis 2001, il est réalisateur et producteur assistant de plusieurs courts et longs métrages en Hongrie et en France. En 2005, il est premier assistant pour le court métrage Before Dawn de Bálint Kenyeres, puis travaille deux ans comme second assistant de Béla Tarr dans son film L'Homme de Londres.

À partir de septembre 2006, il étudie la réalisation à la Tisch School of the Arts de l'université de New York.  Il réalise en format 35 mm le court métrage Türelem (With a Little Patience), pour lequel il remporte en février 2007 « pour le traitement inhabituel de ce sujet délicat » le prix du meilleur court métrage au 38e Magyar Filmszemle, est invité au programme de la Mostra de Venise, puis nominé au prix du meilleur court métrage de l'Académie européenne du cinéma. Son deuxième court métrage, The Counterpart de 2008 est également présenté à de nombreux festivals, et obtient entre autres un prix à Bucarest, Bergame et Valence. Ces deux courts métrages ainsi que Az úr elköszön (The Gentleman Takes His Leave) participent en tout à plus d'une centaine de festivals internationaux et remportent plus de trente prix.

À partir de mars 2011, il passe cinq mois à Paris avec une bourse de la « Résidence » de la Cinéfondation (sous l'égide du Festival de Cannes), dans le cadre de laquelle il peut développer avec la scénariste française Clara Royer le scénario de son film Le fils de Saul.

Filmographie :

2015 Le fils de Saul

(Saul Fia). Avec : Géza Röhrig (Saul Ausländer), Levente Molnár (Abraham), Urs Rechn (Biedermann), Todd Charmont (L’homme barbu). 1h47

Octobre 1944, Auschwitz-Birkenau. Saul Ausländer est membre du Sonderkommando, ce groupe de prisonniers juifs isolé du reste du camp et forcé d’assister les nazis dans leur plan d’extermination. Il travaille dans l’un des crématoriums quand il découvre le cadavre d’un garçon dans les traits duquel il reconnaît son fils. Alors que le Sonderkommando prépare une révolte, il décide d’accomplir l’impossible : sauver le corps de l’enfant des flammes et lui offrir une véritable sépulture.