né en 1944
6 films
   
   
1
 

Elevé dans un ranch de Modesto en Californie, George Lucas se destine initialement à une carrière de pilote automobile. Après un terrible accident, il change d'orientation (mais conservera son goût pour les voitures, comme en témoigne son American Graffiti) et entre à l'université de Californie du Sud (USC), où il étudie le cinéma, ainsi que les contes, légendes et mythologies. Passionné par le montage et le documentaire, le jeune cinéaste impressionne en réalisant THX-1138 : 4EB (Electronic Labyrinth), un court métrage de science-fiction qu'il adapte en long métrage en 1970. Produit par Francis Ford Coppola -que Lucas avait rencontré en tournant le making-of de sa Vallée du bonheur (1968)- THX 1138 ne rencontre malheureusement pas le succès escompté.

Trois ans plus tard, George Lucas délaisse la SF pour tourner American Graffiti, comédie dramatique et nostalgique portée par de jeunes Ron Howard, Richard Dreyfuss et Harrison Ford. Les droits de Flash Gordon lui échappant, il planche parallèlement sur une saga intergalactique mêlant quête initiatique, mondes merveilleux, mythologie et combats spatiaux, véritable hommage aux sérials de eon enfance composé à l'origine de neuf épisodes : ce sera Star wars, ou le destin d'Anakin Skywalker et de son fils Luke au sein d'une galaxie déchirée par la guerre civile. Aucun studio ne semble toutefois prêt à s'investir dans le projet, et seule la Twentieth Century Fox, encouragée par le succès d'American Graffiti et ses cinq nominations aux Oscars, accepte de mettre à la disposition du metteur en scène un solide budget de 8 millions de dollars.

Lancé dans un véritable tournage marathon entre la Tunisie et l'Angleterre, George Lucas doit alors faire face aux doutes d'une équipe peu convaincue par ce qu'elle considère comme un "film pour enfants", et à la pression d'un studio inquiété par les dépassements de budget et les délais non tenus. Lucas et les techniciens d'Industrial Light & Magic (ILM, sa société d'effets visuels fondée en 1975 pour le film) travaillent alors jour et nuit pour terminer un film qui ne semble pas convaincre les producteurs de la Fox, persuadés que le film sera un échec. Le 25 mai 1977, La Guerre des étoiles sort sur quelques écrans américains. C'est un raz-de-marée sans précédent, et le film, véritable révolution technologique, devient en moins d'un an le plus gros succès de tous les temps et modifie profondément le monde du cinéma. Devançant le phénomène, George Lucas rachète les droits des suites à la Fox, ainsi que ceux des produits dérivés, créant un véritable empire via sa société Lucasfilm ltd.

Laissé très fatigué par le tournage de Star wars : Episode IV - Un nouvel espoir, George Lucas confie les rennes de Star wars : Episode V - L'Empire contre-attaque (1980) à Irvin Kershner, puis du Star wars : Episode VI - Le Retour du Jedi (1983) à Richard Marquand, mais reste néanmoins le seule et unique maître à bord du vaisseau Star Wars. Il devient par ailleurs l'un des producteurs majeurs d'Hollywood, et met en chantier la trilogie Indiana Jones, réalisée par son complice Steven Spielberg. Très intéressé par la technologie, George Lucas oeuvre parallèlement sur de nombreuses innovations majeures de l'industrie cinématographique via ILM, comme le son THX, les caméras assistées par ordinateur et l'utilisation des images de synthèses.

En 1994, convaincu par les dinosaures de Jurassic Park, Lucas décide de se repencher sur l'univers Star wars et de conter les trois épisodes précédant Star wars : Episode IV - Un nouvel espoir. En 1997, vingt-deux ans après son dernier film (!), il réalise Star wars : Episode I - La Menace fantôme (1999), suivie en 2002 par Star wars : Episode II - L'Attaque des clones et en 2005 par Star wars : Episode III - La Revanche des Sith. Par ailleurs, et souvent au grand désespoir des fans, il continue de modifier sa saga selon sa vision, en proposant notamment une version DVD retouchée du Star wars : Episode VI - Le Retour du Jedi dans laquelle il incruste le comédien Hayden Christensen, héros de sa nouvelle trilogie.

Tout en travaillant sur le futur de Star wars à travers la série animée Star Wars : Clone wars et un projet de série télé live, George Lucas envisage, une fois La Revanche des Sith sortie, de revenir au cinéma expérimental de ses débuts.

C’est par hasard que le petit George Walton Lucas en est venu à se consacrer au septième art. Né le 14 mai 1944 en Californie, il se passionne très vite pour la course automobile, seul échappatoire aux séances d’étude qu’il déteste tant. Son premier amour sera celui qui décidera de sa destinée : à 18 ans, il échappe de justesse à la mort dans un accident dont seul le mauvais fonctionnement de sa ceinture de sécurité lui sauvera la vie. Sa Fiat Biancina est une perte totale et le jeune pilote devra passer six mois à l’hôpital. Le concept de la Force (central dans les Star Wars ) naîtra pendant ce séjour.

Une fois rétabli de ses nombreuses blessures, pas question de reprendre le volant. Il intègre donc l’Université de Californie du Sud en photographie. Une erreur de sa part lors de l’inscription le redirigera vers les classes de cinéma. Cette bifurcation l’entraînera dans un monde qu’il adoptera immédiatement. Ses premiers courts-métrages attireront l’attention de ses professeurs qui l’encourageront à poursuivre.

En trente ans de carrière, Lucas fera tout : acteur (brèves apparitions dans Le Flic de Beverly Hills 3 (Beverly Hills Cop III) (1994) , The Magical World of Chuck Jones (1992) et Star Tours (1987) ), réalisateur, compositeur (il a signé les musiques de Filmmaker (1968) ), monteur, directeur de la photo… Si George Lucas est surtout connu pour avoir écrit, produit et réalisé La Guerre des étoiles (Star Wars) (1976) , il est aussi célèbre pour l’invention du son THX, qui donne aux films qui en bénéficient un relief sonore inouï. THX est d’ailleurs le nom du premier "vrai" film de Georges Lucas, THX 1138 (1971) réalisé en 1970, et ce nombre "1138" l’a visiblement marqué puisque on le rencontre fréquemment dans ses films. THX 1138 (1971) est en fait la deuxième mouture d’un autre film, puisque en 1967, George Lucas écrivit le scénario de THX 1138:4EB (1970) Le film prédit déjà le succès imminent de Star Wars, pourtant c’est vers la comédie dramatique et nostalgique que se tourne ensuite le prodige.

Avec American Graffiti (1973) en 1973, il prend le monde à contre-pied en tournant les aventures de 4 étudiants lors d’une nuit californienne de 1962. En 1975, il crée la société ILM (Industrial Light and Magic) pour les besoins en effets spéciaux de Star Wars .

C’est en étudiant les contes de fées, la mythologie ancienne et les travaux théoriques de Joseph Campbell qu’il forgera son scénario. Il explorera à travers différents personnages la perte de l’innocence, la loyauté, la moralité et la corruption dans un opéra moderne cinématographique. C’est un rêve qu’il réalise. Ce qu’il avait imaginé plusieurs années auparavant verra enfin le jour sur grand écran.

Il se rendra en Tunisie et au Guatemala pour tourner ce qui deviendra son ultime chef-d’œuvre. Le reste appartient à la légende du cinéma. Fort de son succès, il produit néanmoins l’un des échecs les plus retentissants de l’histoire du cinéma avec la comédie Howard... Une nouvelle race de héros (Howard the Duck) (1986) (aux effets spéciaux signés ILM), descendu en flammes lors de sa sortie en 1986 ; avant de revenir sur le devant de la scène en 1999, en répondant enfin à l’attente de ses fans avec Star Wars : Episode 1 - La Menace Fantôme (Star Wars: Episode I - The Phantom Menace) (1999) En 2002 sort Star Wars : Episode 2 - L'Attaque des clones (Star wars : episode II - Attack of the clones) (2001) le second volet de la saga initiée en 1977 et devenue légendaire.

George Lucas est d’autre part un producteur de renommée, qui a à son actif la série des Indiana Jones ou encore Willow (1988) .

 

 

Filmographie :

1971 THX 1138

Avec : Robert Duvall (THX 1138), Donald Pleasence (SEN 5241), Don Pedro Colley (SRT), Maggie McOmie (LUH 3417). 1h28.

Au XXVe siècle, dans une cité souterraine qui ressemble à une termitière humaine où chacun s'identifie par un code de 3 lettres et 4 chiffres, THX 1138 est un technicien tout à fait ordinaire travaillant sur une chaîne d'assemblage de policiers-robots. Un jour, il commet pourtant un acte irréparable : lui et sa compagne LUH 3147 font l'amour dans une société qui l'interdit formellement..

   
1973 American graffiti

Avec : Richard Dreyfuss (Curt Henderson), Ron Howard (Steve Bolander), Paul le Mat (John Milner). 1h50.

En 1962, dans une petite bourgade de la Californie, un groupe de jeunes gens fête la fin de l'année scolaire. Du bal de l'école aux courses de voitures, les groupes se font et se défont dans une Amérique qui n'avait pas encore vécu les épreuves de la drogue, du rock'n roll et de la guerre du Viêt-nam.

   
1977 La guerre des étoiles

(Star Wars). Avec : Mark Hamill (Luke Skywalker), Harrison Ford (Han Solo), Carrie Fisher (Leïa Organa). 2h05.

Il y a bien longtemps, dans une galaxie très lointaine... La guerre civile fait rage entre l'Empire galactique et l'Alliance rebelle. Capturée par les troupes de choc de l'Empereur menées par le sombre et impitoyable Dark Vador, la princesse Leia Organa dissimule les plans de l'Etoile Noire, une station spatiale invulnérable, à son droïde R2-D2 avec pour mission de les remettre au Jedi Obi-Wan Kenobi. Accompagné de son fidèle compagnon, le droïde de protocole C-3PO, R2-D2 s'échoue sur la planète Tatooine et termine sa quête chez le jeune Luke Skywalker. Rêvant de devenir pilote mais confiné aux travaux de la ferme, ce dernier se lance à la recherche de ce mystérieux Obi-Wan Kenobi, devenu ermite au coeur des montagnes désertiques de Tatooine...

   
1999 Star wars : épisode 1 - La menace fantôme

(Star Wars Episode I - The Phantom Menace). Avec : Liam Neeson (Qui-Gon Jinn), Ewan McGregor (Obi-Wan Kenobi), Natalie Portman (La Reine Amidala / Padmé Naberrie), Jake Lloyd (Anakin Skywalker), Pernilla August (Shmi Skywalker), Ian McDiarmid (Sénateur Palpatine / Darth Sidious), Oliver Ford Davies (Gouverneur Sio Bibble), Hugh Quarshie (Capitaine Panaka). 2h16.

Trente ans avant 'La guerre des étoiles' un Maître Jedi et son disciple sont envoyés par l'Alliance pour remettre de l'ordre sur une planète assiégée, que dirige une toute jeune reine. A défaut d'y réussir, il vont parvenir à libérer cette dernière. Lors de leur fuite, ils vont croiser une jeune enfant qu'ils perçoivent comme un futur chevalier capable de ramener la Force à l'équilibre. Son nom ? Amakin Skywalker, futur père d'un certain Darth Vador et grand-père d'un certain Luke Skywalker...

   
2002 Star wars : épisode 2 - L'attaque des clones

(Star wars : episode II - Attack of the clones). Avec : Ewan McGregor (Obi-Wan Kenobi), Natalie Portman (Senateur Padmé Amidala), Hayden Christensen (Anakin Skywalker), Ian McDiarmid (Chancellier Suprême Palpatine / Darth Sidious), Pernilla August (Shmi Skywalker), Jack Thompson (Cliegg Lars), Anthony Daniels (C-3PO / Lieutenant Faytonni), Christopher Lee (Comte Dooku / Darth Tyranus), Samuel L. Jackson (Mace Windu). 2h21.

Depuis le blocus de la planète Naboo par la Fédération du commerce, la République vit dans la prospérité grâce aux bonnes actions du sénateur Palpatine. Malgré tout, un groupe de dissidents manifeste son mécontentement envers le fonctionnement du régime. Le comte Dooku, qui en est l'un des principaux fers de lance, fait également partie des vingt Jedi hérétiques qui ont tourné le dos au fameux Ordre chevaleresque. Le Sénat et la population intergalactique se montrent inquiets face à l'émergence d'une telle menace.
La reine Padmé Amidala, ayant cédé le trône de Naboo à Jamillia afin d'exercer les fonctions de sénatrice, est convaincue que la République doit se doter d'une solide armée pour empêcher que la situation ne se détériore davantage. Elle s'envole alors pour Coruscant afin de débattre sur ce sujet. Mais à peine a-t-elle atterri sur cette planète que son vaisseau explose.

   
2005 Star wars : épisode 3 - La revanche des Sith

(Star Wars : Episode III - Revenge of the Sith). Avec : Ewan McGregor (Général Obi-Wan Kenobi), Natalie Portman (Sénateur Padmé Amidala-Skywalker), Hayden Christensen (Anakin Skywalker / Dark Vador), Ian McDiarmid (le Chancellier Suprême / Empereur Cos Palpatine / Lord Darth Sidious), Samuel L. Jackson (Mace Windu), Ahmed Best (Jar Jar Binks), Christopher Lee (Comte Dooku), Silas Carson (Maître Jedi Ki-Adi Mundi / Vice-roi Nute Gunray), Anthony Daniels (C-3PO). 2h20.

Une franche hostilité oppose désormais le Chancelier Palpatine au Conseil Jedi. Anakin Skywalker, jeune Chevalier Jedi pris entre deux feux, hésite sur la conduite à tenir. Séduit par la promesse d'un pouvoir sans précédent, tenté par le côté obscur de la Force, il prête allégeance au maléfique Dark Sidious et devient Dark Vador.
Les Seigneurs Sith s'unissent alors pour préparer leur revanche, qui commence par l'extermination des Jedi. Seuls rescapés du massacre, Yoda et Obi Wan se lancent à la poursuite des Sith. La traque se conclut par un spectaculaire combat au sabre entre Anakin et Obi Wan, qui décidera du sort de la galaxie.

   
   
   
Retour à la page d'accueil