Montmartre
1923

(Die Flamme). Avec : Pola Negri (Yvette), Hermann Thimig (Adolphe), Alfred Abel (Gaston), Hilde Woerner (Louise), Frida Richard (Madame Vasal), Jakob Tiedtke (Monsieur Borell). 0h43.

A Paris en 1860, Yvette, une cocotte, tombe amoureuse d'un jeune compositeur Adolphe. Mais, elle est victime de son passé et de Gaston qui la poursuit de ses assiduités...

Dernier film de Lubitsch en Allemagne avant son départ pour les Etats-Unis. Il ne reste malheureusement qu'une seule bobine de ce mélodrame. La reconstruction effectuée par le Film Museum de Munich est donc composée de nombreuses photos de plateau et de dessins de storyboard pour complémenter les 22 min restantes de film. Soin des décors et costumes pour reconstituer le Paris du Second Empire.

Pola Negri joue avec beaucoup de retenu son personnage de femme perdue. On remarque la patte de Lubitsch dans de tous petits détails comme le petit geste de la main d'Yvette envers sa co-locataire pour éloigner le dangereux Gaston (Alfred Abel, excellent en méchant).

Le film se terminait par le suicide de Pola qui ne supportait plus les doutes de son amant. Pour la sortie en Amérique, une version heureuse voit la réconciliation des amants. Toutes deux sont perdues.

 

Retour à la page d'accueil