Le cabinet des figures de cire
1924

Un jeune homme est engagé par le directeur d'une baraque foraine pour rédiger des contes illustrant la vie de trois mannequins exhibés dans son "Panoptikum" (Musée de Cire) : Haroun al-Rachid, Ivan le Terrible et Jack l'Éventreur.

Amoureux de la fille du patron, le jeune homme va se projeter avec elle dans chacune des aventures qu'il compose. La première nous transporte à Bagdad et conte les démêlés vaudevillesques d'un boulanger dont la jolie femme est en butte à la lubricité du Calife.

La deuxième histoire, plus dramatique, se déroule dans la Russie des Tsars. Le cruel Ivan le Terrible convoite la fiancée d'un de ses sujets : après avoir combiné la mort de son père, il fait torturer son fiancé sous ses yeux, avant de se prendre lui-même au piège de ses sanglantes machinations.

A la fin de ce conte, le jeune écrivain s'endort en compagnie de son inspiratrice. Il rêve (c'est la dernière histoire) qu'il est poursuivi avec la jeune fille par l'ombre menaçante de Jack l'Éventreur. Au réveil, ils tombent dans les bras l'un de l'autre.

 

Retour à la page d'accueil

(Das Wachfigurenkabinett). Avec : Wilhem Dieterle (le poète), Olga Belajeff (la fille du directeur), Conrad Veidt (Ivan Le Terrible), Werner Krauss (Jack l'Eventreur), Emil Jannings (Harun al Rachid). 1h19.