Alexander Korda

(1893-1956)
55 films
   
   
6
 

De son vrai nom Kellner Sándor László, Alexander Korda naît dans une famille juive de la Grande Plaine hongroise (comté de Jász-Nagykun-Szolnok).

C'est une devise latine de son école de commerce de Budapest, "Sursum corda !", qui lui donne l'idée pour son nom. Il travaille d'abord comme journaliste et devient l'envoyé spécial à Paris de La Hongrie Indépendante avant de se consacrer au cinéma comme critique et théoricien.

Lorsqu'il quitte son pays natal en 1919, il a déjà 25 films à son actif en tant que réalisateur. Il travaille successivement à Vienne, Berlin, Paris (où il porte à l'écran le succès théâtral de Marcel Pagnol, Marius) et Hollywood, où il entre chez United Artists.

Cependant, c'est au Royaume-Uni qu'il connaît ses plus grands succès. Il finit par s'y installer avec ses frères Zoltan et Vincent Korda et, en 1932, fonde London Films et les Denham Film Studios à Denham, qui deviennent finalement une partie de la Rank Organisation. Alors que l'industrie cinématographique de ce pays est mal en point, il produit et réalise une fresque prestigieuse destinée avant tout au marché international : La vie privée d'Henry VIII, un triomphe qui vaut une renommée mondiale à l'acteur Charles Laughton.

Il est un des premiers à faire un usage remarqué de la couleur dans ses films, comme à partir de Rembrandt (1936) avec Charles Laughton. En 1937, il propose au documentariste Robert Flaherty la réalisation de Elephant Boy, d’après un extrait du Livre de la jungle de Rudyard Kipling. Le producteur, insatisfait par la vision poétique de cette histoire par Flaherty, confie à son frère Zoltan le soin de remanier le film. En 1938, les affaires de Korda périclitent, et le voilà obligé de céder sa firme. Il ne baisse pourtant pas les bras et envisage d'élaborer une superproduction : Le voleur de Bagdad. Peu satisfait de Ludwig Berger, Alexander Korda fait appel à Tim Whelan, un réalisateur américain et surtout Michael Powell qui imprime sa marque au film. Le tournage s'interrompt avec l'arrivée de la seconde guerre mondiale. Il sera achevé par Alexander et Zoltan Korda, exilés aux Etats Unis. Ainsi, alors que certains extérieurs doivent être captés dans des pays exotiques, comme l'Egypte, l’équipe les filme dans des parcs naturels américains. Après deux années de production, Le voleur de Bagdad sort dans les salles américaines et anglaises en décembre 1940.

En 1942, Korda devint le premier réalisateur à être anobli. Parmi ses plus grands succès en tant que producteur il compte aussi Les quatre plumes blanches (Zoltan Korda, 1939) et Le troisième homme (Carol Reed, 1949).

FILMOGRAPHIE :

1916 : A Nevetö Szaszkia, Ciklámen, Az egymillió fontos bankó, A Nevetö Szaszkia, A Nagymama, A Kétszívü férfi, Mesék az írógépröl.
1917 : Szent Péter esernyöje, Harrison és Barrison ,Gólyakalifa, Faun, Mágia.
1918 : Mary Ann
1919 : Yamata, Se ki, se be, Fehér rózsa, Ave Caesar!
1920 : A 111-es , Prinz und Bettelknabe.
1922 : Herren der Meere, Die Tragödie eines verschollenen Fürstensohnes, Samson und Delila.
1923 : Das unbekannte Morgen.
1924 : Jedermanns Frau, Tragödie im Hause Habsburg.

1925 Der tänzer meiner frau
   
   
1926 Madame ne veut pas d'enfants
   
   
1927 Une Dubarry moderne
   
   
1927 The stolen bride
   
   
1927 The private life of Helen of Troy
   
   
1928 Yellow lily
   
   
1928 Night watch
   
   
1929 Love and the Devil
   
   
1929 The Squall
   
   
1929 Her Private Life
   
   
1930 Lilies of the Field
   
   
1930 Women Everywhere
 

 

   
1930 Princess and the Plumber
   
   
1931 Rive gauche
   
   
1931 Marius

Avec : Raimu (César Olivier), Pierre Fresnay (Marius), Orane Demazis (Fanny), Fernand Charpin (Honoré Panisse), Alida Rouffe (Honorine Cabanis), Paul Dullac (Félix Escartefigue). 2h10.

César, patron du Bar de la Marine, vit avec son fils Marius qui rêve de voyage en mer. Il devient l'amant de Fanny, la fille de la poissonnière. Mais l'appel du large est le plus fort et Fanny, comprenant qu'elle ne pourra pas le retenir, le laisse partir.

   
1931 Die Männer um Lucie
   
   
1931 Längtan till havet
 

Avec : Edvin Adolphson (Marius), Carl Barcklind (le père de Marius), Inga Tidblad (Fanny), Karin Swanström (la mère de Fanny), Rune Carlsten (Panisse), Nils Lundell (Piquoiseau). 1h41.

Version suédoise de Marius

   
1932 Service for ladies
   
   
1932 Zum goldenen anker
 

Avec : Albert Bassermann , Ursula Grabley , Lucie Höflich et Jakob Tiedtke

Version Allemande de Marius

   
1932 Wedding rehearsal
   
   
1933 La dame de chez Maxim's
 
   
1933 La vie privée d'Henry VIII

(The Private Life of Henry VIII). Avec : Charles Laughton (Henry VIII), Robert Donat (Thomas Culpeper), Franklin Dyall (Thomas Cromwell), Miles Mander (Wriothesley). 1h37.

Comment après avoir usé et assassiné plusieurs femmes, le terrible Henry VIII se laissera mener par le bout du nez jusqu'à un âge avancé par Catherine Parr.

   
1933 The girl from maxim's
   
   
1934 Les quarante ans de Don Juan
   
   
1936 Rembrandt

Avec : Charles Laughton (Rembrandt), Gertrude Lawrence (Geertje Dirx), Elsa Lanchester (Hendrickje Stoffels), Edward Chapman (Fabrizius), Walter Hudd (Capt. Banning Cocq), Roger Livesey (Saul), John Bryning (Titus), Allan Jeayes (Dr. Tulp). 1h25.

Rembrandt, artiste anticonformiste, domicilié dans le quartier juif, est prêt à toutes les dépenses pour sa femme. C'est pour financer ces cadeaux qu'il finit par accepter la commande de ce qui deviendra La ronde de nuit.

   
1941 Lady Hamilton

(That Hamilton Woman). Avec : Vivien Leigh (Emma Lady Hamilton), Laurence Olivier (Lord Horatio Nelson), Alan Mowbray (Sir William Hamilton), Sara Allgood (Mrs. Cadogan-Lyon), Gladys Cooper (lady Frances Nelson), Henry Wilcoxon (le capitaine Hardy). 2h08.

L'etrange destin d'Emma Lyon, issue d'un milieu modeste qui, grâce à sa beaute, épouse William Hamilton, ambassadeur à Naples en 1871, puis devient la maitresse de Nelson. Elle mourt dans la misere à Calais en 1815.

   
1945 Le verdict de l'amour

(Perfect Strangers/ vacation from marriage). Avec : Robert Donat (Robert Wilson), Deborah Kerr (Cathy Wilson), Glynis Johns (Dizzy Clayton), Ann Todd (Elena), Roland Culver(Richard). 1h42.

Le couple que forme Robert et Catherine Wilson n'est plus aussi passionné qu'au début de leur mariage. Séparés par la guerre, ils vont vivre des expériences chacun de leur côté.

   
1947 Un mari idéal

Avec : Paulette Goddard (Mrs. Laura Cheveley), Michael Wilding ( Vicomte Arthur Goring), Diana Wynyard (Lady Gertrude Chiltern), Hugh Williams (Sir Robert Chiltern). 1h36.

Un politicien de premier plan se prépare à dénoncer un scandale financier. Mais ensuite, une femme qui a beaucoup investi dans cette entreprise douteuse menace de révéler un secret dommageable dans le passé du politicien s’il dénonce sa spéculation comme une fraude. Son problème est aggravé par l'intolérance de sa femme à l'égard des moindres défauts de caractère.