Avec : Zbigniew Zamachowski (Karol), Julie Delpy (Dominique), Janusz Gajos (Mikolaj), Jerzy Stuhr (Jurek), Aleksander Bardini (l'avocat). 1h31.
1993

Au Palais de Justice de Paris, Karol, coiffeur vedette polonais, époux de Dominique, française et elle aussi coiffeuse, avoue au juge qu’il est impuissant depuis qu’il vit à l’Ouest. Le divorce est prononcé. Comble d’humiliation, Dominique jette Karol à la rue, sans un sou. Dans le métro, où il joue du peigne musical, il est abordé par un compatriote, Mikolaj, aventurier désabusé. Ils décident de rentrer en Pologne, Mikolaj en avion et Karol caché dans sa malle.

À Varsovie, des truands volent le bagage et, surpris du contenu, passent à tabac le pauvre Karol. Il rejoint son frère, coiffeur également. Karol, réagit alors : il ne veut plus être inférieur ou égal, mais «plus égal» que les autres. Il se commet dans des affaires louches, puis retrouve Mikolaj, qui lui propose un travail : tuer un homme. Karol refuse in extremis quand il comprend que la cible n’est autre que Mikolaj.

Karol s’enrichit et son plan se précise. Il achète un cadavre, puis se fait passer pour mort. Dominique vient donc à Varsovie pour l’enterrement et, surtout, pour l’héritage. Le soir, Karol la surprend à son hôtel et consomme enfin le mariage. Mais la jeune femme tombe dans le piège de son ex-mari : elle est arrêtée par la police polonaise qui l’accuse du “meurtre” de Karol. Dans la cour de la prison, celui-ci vient observer Dominique qui, de sa fenêtre aux lourds barreaux, lui fait comprendre par gestes qu’il est le vainqueur, qu’elle l’aime encore et qu’ils reprendront plus tard la vie commune.

 

 

 

Retour à la page d'accueil

Trois couleurs : blanc