Le cameraman
1928

Buster, photographe de rue, spécialisé dans les daguerréotypes, tombe amoureux de Sally, secrétaire à la Compagnie d'Actualités Cinématographiques. Il décide de devenir caméraman, achète une caméra d'occasion et filme n'importe quoi. Le résultat ressemble davantage à une vision surréaliste qu'à un reportage d'actualités.

Buster emmène Sally à la piscine. Après un déshabillage burlesque dans une cabine exigile, il enfile le maillot trop vaste de son voisin. Voulant imiter les exploits des champions du plongeoir, il se retrouve tout nu dans le grand bassin. Sally, sensible aux avances de Stagg, cinéaste professionnel, délaisse quelque peu son amoureux maladroit.

Apprenant que la Fête du Quartier Chinois doit dégénérer en émeute, la jeune secrétaire conseille à Buster d'y apporter sa caméra. Les prises de vues sont sensationnelles et inédites, mais l'opérateur constate avec amertume que sa pellicule a disparu. En réalité, c'est un ouistiti, compagnon encombrant, qui a vidé la caméra.

Le lendemain, Buster filme des régates. Le canot de Sally se retourne. Alors que Stagg abandonne lâchement la jeune fille, Buster vole à son secours. Le singe tourne la manivelle de la caméra... On a retrouvé le film du Quartier chinois. Les prises de vues du sauvetage confondent le rival hableur. Buster connaît un double triomphe, professionnel et sentimental. Alors que la foule de New York accueille l'aviateur Lindbergh, le caméraman croit volontiers que ces acclamations lui sont destinées.

 

 

Retour à la page d'accueil

Genre : Comédie burlesque
(The Cameraman) coréalisé avec Edward Sedgwick. Avec : Buster Keaton (Buster), Marceline Day (Sally), Harold Goodwin (Stagg) Sidney Bracey (Éditor), Harry Gribbon (Un policier). 1h09.