1898

I. L’adoration des Mages . Dans l’intérieur de la crèche, la Vierge veille auprès de l’enfant Jésus. Un esclave vient annoncer à Joseph, qu’il précède les Rois conduits par l’Étoile auprès de l’enfant-né. Entrée des Rois mages, qui viennent se prosterner devant la Crèche et déposer au pied du Divin Enfant les dons en hommage qu’ils ont apportés avec eux.

II. La fuite en Égypte Joseph, conduisant dans le désert l’âne qui porte la Vierge et l’enfant Jésus, s’arrête au pied du Sphinx pour y passer la nuit. Après avoir installé la Vierge, il s’enroule dans son manteau et s’endort. Les soldats romains se précipitent pour s’emparer de la Vierge, mais apercevant tout à coup le Sphinx, emblème d’une divinité, ils tombent agenouillés pleins de terreur, pendant que Joseph éveillé se jette au-devant d’eux pour protéger la Vierge et son Enfant.

III. L’arrivée à Jérusalem . Une rue à Jérusalem : à gauche le palais d’Hérode. Arrivée de Jésus-Christ monté sur un âne. La foule agite des rameaux à son passage, tandis que les Apôtres étendent des étoffes sous les pieds de sa monture. Hérode, dans un geste de colère, fait éclater la jalousie qu’il ressent à la vue du triomphe de Jésus. Il demande à Judas de lui livrer le Christ qui bénit la foule agenouillée autour de lui.

IV. Trahison de Judas . Intérieur du palais d’Hérode. Entrée d’Hérode qui mande Judas à son prétoire. Celui-ci promet de livrer enchaîné le Christ à Hérode qui lui remet pour prix de sa trahison un coffret d’argent. Sortie de Judas sur le dernier serment qu’il fait d’accomplir son ténébreux projet.

V. Résurrection de Lazare .On apporte sur un brancard le cadavre de Lazare. Sa femme éplorée a supplié le Christ de lui rendre son époux. Jésus s’avance alors auprès du cadavre et prononce ces paroles : “Lazare lève-toi”. Le cadavre s’anime et le mort ressuscite au milieu d’une foule émue par ce miracle et qui se prosterne aux pieds de celui qui vient de l’accomplir.

VI. La cène . Les Apôtres sont assemblés autour de la table lorsqu’apparaît soudain le Christ. Il leur partage le pain et le vin en disant : “Mangez, buvez, ceci est mon corps, ceci est mon sang”. Judas, placé à sa droite lui donne alors un baiser, qui attire de la part de Jésus ces mots : “Oh ! mes frères, il en est un de vous qui me trahit”. Mouvement de surprise et d’indignation de tous les apôtres qui protestent de leur fidélité, pendant pendant que l’un d’eux placé à la gauche de Jésus l’embrasse en même temps que Judas se détourne de lui.

VII. L’arrestation de Jésus-Christ Jésus, entouré de Joseph, de la Vierge et de Marie-Magdeleine, repose dans la forêt. Il s’éveille au bruit de l’arrivée d’Hérode qu’accompagne Judas. Ce dernier désigne à Hérode celui qu’il lui a vendu. Entrée des soldats qui s’emparent de Jésus et l’enchaînent

VIII. On amène à Hérode le Christ accompagné de Joseph et de Marie-Magdeleine. Jésus est attaché à la colonne placée au centre du prétoire, puis, sur l’ordre d’Hérode, un soldat frappe le Christ sur son refus de répondre à celui qui l’interroge. La Vierge et Marie-Magdeleine baisent la robe de Jésus pendant que Joseph implore en vain la pitié d’Hérode.

IX. Le couronnement d’épines .Un soldat, sur l’ordre d’Hérode, place sur le front du Christ une couronne d’épines, tandis que deux autres soldats apportent la croix dont ils forcent Jésus à se charger, en l’entraînant vers le lieu où il doit être crucifié.

X. La mise en croix. Des soldats sont occupés à mettre en croix deux voleurs condamnés à être crucifiés aux côtés de Jésus. Le Christ arrive chargé de sa croix. Il est dépouillé de ses vêtements et placé sur la Croix.

XI. Le calvaire. Jésus est crucifié entre les deux voleurs. Celui de droite joint ses invectives à celles des soldats qui insultent le Christ en le défiant de se délivrer lui-même. Le bon larron placé à gauche demande au contraire à Jésus des consolations, en l’assurant de sa piété et de sa foi.Sur l’ordre d’un chef, un soldat présente au Christ une éponge imbibée de vinaigre. Mort du Christ qui expire après un dernier regard vers le ciel.

XII. La mise au tombeau .Jésus est détaché de sa croix par les soldats, il est enseveli et déposé dans le Sépulcre dont les soldats replacent la pierre sur laquelle viennent se prosterner la Vierge et Marie-Magdeleine.

XIII. La résurrection. Les soldats sont assemblés autour du Tombeau. Un chef romain leur rappelle qu’ils lui répondent du corps de Jésus. Les soldats s’endorment autour de la pierre sépulcrale, et, Jésus ressuscité, soulève la pierre et apparaît aux yeux de Marie-Magdeleine qui priait auprès du tombeau.

La Passion du Christ d'Albert Kirchner prècède d'un an celle de Georges Hatot

 

 

Retour à la page d'accueil

Genre : Peplum
La vie et la passion de Jésus-Christ

N° 933 à 945 du catalogue Lumière, decembre 1898

Thème : Film biblique