Fils d'une actrice allemande catholique et d'un metteur en scène protestant, Michael Haneke grandit en Autriche. Etudiant en philosophie et en psychologie à Vienne, il monte bientôt des pièces de théâtre. Il écrit et réalise de nombreux téléfilms jusqu'au début des années 90 : After Liverpool (1974), Sperrmüll (1976) Drei Wege zum See (1976), Lemminge (1979), Variation (1983), Wer war Edgar Allan ? (1984), Fraulein (1986), Nachruf für einen Mörder (1991), Die Rebellion (1993). Refusé par les chaînes de télévision, Le Septième continent devient son premier long métrage de cinéma en 1989.

Ce film inaugure une trilogie sur la "glaciation émotionnelle" ("emotionale Vergletscherung") qui se poursuivra avec Benny's Video (1992) et 71 fragments d'une chronologie du hasard (1994) où un acte de violence inexpliqué constitue le centre de l'action. Sélectionnés à la Quinzaine des Réalisateurs, les trois films, bâtis autour de faits divers, sont des constats dérangeants sur la violence dans les sociétés modernes, la désintégration des familles et le pouvoir des médias. Présenté en compétition à Cannes, Funny Games crée une onde de choc sur la Croisette en 1997. Récit de la séquestration d'une famille par deux ados sadiques, cette oeuvre éprouvante choque de nombreux spectateurs. Interrogé par Télérama à propos de cette hostilité, le cinéaste aux airs de professeur austère répondra : "Je trouve cela normal. Quand on vous donne une gifle, vous réagissez."

Devenu un des auteurs les plus cotés du cinéma européen, Michael Haneke engage Juliette Binoche pour Code inconnu (2000), film-puzzle sur l'immigration, l'exil et l'incommunicabilité, tourné en partie en France. Cette oeuvre complexe reçoit un accueil mitigé, mais le réalisateur connaîtra une première consécration avec son film suivant, La pianiste, pour lequel il a fait appel à une autre comédienne française, Isabelle Huppert. S'inspirant d'un roman de sa compatriote Elfriede Jelinek, il brosse le portrait d'une femme autoritaire et frustrée, écartelée entre une mère possessive et un jeune amant. Couronné par le Grand Prix du Jury ainsi que des Prix d'interprétation pour Huppert et Magimel en 2001, le film remporte un beau succès public.

Après Le temps du loup (2003), intrigante fable apocalyptique, Haneke convoque les fantômes de la guerre d'Algérie dans Caché, un film tourné à Paris en 2005. A Cannes, le Prix de la Mise en scène est attribué à ce film anodin, dont le personnage principal, aux côtés du couple Daniel Auteuil-Juliette Binoche, est une mystérieuse caméra. Après avoir secoué les spectateurs français, c'est pour adresser un message au public américain qu'il accepte ensuite de réaliser un remake, en anglais et avec des stars (Naomi Watts, Tim Roth) de l'un de ses plus fameux films, Funny Games U.S. (2007).

Il retrouve sa langue maternelle avec une réflexion subtile sur la diffusion des pulsions sadiques, mal contenues par le dérisoire Ruban blanc, imposé par une société corsetée à la veille de la première guerre mondiale. Ce film en noir et blanc décroche en 2009 la Palme d'Or à Cannes, une récompense attribuée par son actrice de La pianiste et du Temps du loup. En 2012, le président du jury, Nanni Moretti, qui avait jusqu'alors exprimé sa détestation du cinéma de Haneke, lui attribue une seconde palme d'or pour Amour. Haneke devient ainsi le cinéaste le plus primé à Cannes : quatre prix majeurs dont deux Palmes d'or pour deux films consécutifs.

Filmographie :

1989 Le septième continent

(Der siebente Kontinent).Avec : Dieter Berner (Georg), Udo Samel (Alexander), Leni Tanzer (Eva), Silvia Fenz (la cliente chez l'opticien), Birgit Doll (Anna). 1h30.

Un enfant prétend être devenu soudainement aveugle, donnant à sa famille l'occasion de se remettre en question. Celle-ci part en Australie à la recherche d'un bonheur perdu depuis longtemps.

   
1992 Benny's Video

Avec : Arno Frisch (Benny), Angela Winkler (la mère), Ulrich Mühe (le père), Ingrid Stassner (la jeune fille). 1h45.

Benny a 14 ans et vit avec une famille bourgeoise qui l'ignore. Il noie constamment ce vide affectif dans la vidéo, et les images dont il se gave occultent peu à peu son sens des réalités. En l'absence de ses parents, il invite chez lui une fille de son âge. La timide histoire d'amour qui s'ébauche dérive très vite vers l'horreur.

   
1994 71 fragments d'une chronologie du hasard

(71 Fragmente einer Chronologie des Zufalls)avec : Gabriel Cosmin Urdes (Marian Radu, le garçon roumain), Lukas Miko (Max), Otto Grünmandl (Tomek), Anne Bennent (Inge Brunner), Udo Samel (Paul Brunner), Branko Samarovski (Hans), Claudia Martini (Maria), Georg Friedrich (Bernie). 1h36.

A la veille de Noël 1993, un étudiant de 19 ans tue, sans motif apparent, plusieurs personnes lui étant totalement étrangères. Qu'est-ce qui rapprochait victimes et assassin ?

   
1995 Michael Haneke/Vienne
  Lumière et compagnie
   
1997 Le Château

(Das Schloß). Avec : Ulrich Mühe (K.), Susanne Lothar (Frieda), Frank Giering (Artur), Felix Eitner (Jeremias), Nikolaus Paryla (Le responsable), André Eisermann (Barnabas), Dörte Lyssewski (Olga), Inga Busch (Amalia), Norbert Schwientek (Bürgel), Hans Diehl (L'acquéreur). 2h03

K qui est géomètre, est nommé à un nouveau poste. Mais lorsqu'il tente de prendre ses nouvelles fonctions, il doit rencontrer un employeur qui habite dans un château impénétrable...

   
1997 Funny games

Avec : Susanne Lothar (Anna), Ulrich Mühe (Georg), Arno Frisch (Paul), Frank Giering (Peter), Stefan Clapczynski (Schorschi), Doris Kunstmann (Gerda), Christoph Bantzer (Fred), Wolfgang Glück (Robert), Susanne Meneghel (La soeur de Gerda) et Monika Zallinger (Eva). 1h43.

Les vacances sont arrivées. Anna, Georg et leur fils Schorschi ont pris la route pour rejoindre leur belle maison de campagne en forêt, au bord du lac. Fred et Eva, les voisins, sont déjà là. Le temps est ensoleillé; aussi, à peine arrivés, prennent-ils rendez-vous pour une partie de golf le lendemain. Une fois les bagages défaits, le père et le fils s'affairent sur le voilier remis à neuf, tandis qu'Anna commence à préparer le dîner. Soudain, elle se retrouve face à face avec Peter, un courtois jeune homme, invité des voisins. Celui-ci la prie de lui donner quelques œufs pour Eva, qui n'en a plus. Anna est un peu surprise par les manières trop polies et les gants blancs de Peter, mais elle lui donne ce qu'elle a. Paul, un ami de Peter arrive. Lui aussi se montre courtois, trop même. Anne commence à paniquer devant l'attitude étrange de deux jeunes gens après avoir laissé tomber des œufs. Georg revient à la maison et essaie de les faire partir. Une brève rixe s'ensuit : Georg a une jambe brisée par un coup de club de golf. Après s'être débarrassés du chien, Paul et Peter prennent en otage Anna, Georg, Schorschi et les menacent d'un fusil de chasse. La nuit tombe. Schorschi profite d'un moment d'inattention pour s'échapper et trouver du secours. Il se réfugie chez les voisins. Mais la maison est étrangement silencieuse : Paul et Peter ont déjà accompli leur sombre besogne. Schorschi n'a pas le temps de prévenir qui que ce soit, il est vite repris et ramené à la demeure de ses parents. Les deux jeunes gens ne laissent entrevoir aucune issue positive au drame. Ils se préoccupent surtout de savoir de quelle façon ils exécuteront leurs prisonniers.

Anna réussit à leur fausser compagnie. Sur le bord de la route, elle guette la moindre voiture qui pourrait circuler. Elle aperçoit des phares, mais elle hésite et ne réagit pas lorsque le véhicule arrive à sa hauteur. Un autre passe, elle fait signe, mais ce sont ses bourreaux qui le conduisent. Ils la ramènent. Pendant ce temps, Georg a tenté de donner l'alerte en utilisant le téléphone portable, mais les circuits de celui-ci sont humides, il ne marche presque plus. Schorschi est tué d'un coup de carabine. Anna s'empare de l'arme et tue l'un des deux meurtriers. Le film revient en marche arrière. Anna n'a pas eu le temps de saisir le fusil. Elle est toujours prisonnière. Georg est assassiné à son tour.

Au petit matin, Paul et Peter emmènent Anna sur le voilier. Ils la précipitent dans le lac, attachée et bâillonnée. Paul accoste à l'embarcadère conduisant à une villa. Il frappe à la baie vitrée. Une femme en robe de chambre ouvre. Il lui demande si elle peut le dépanner de quelques œufs...

   
2000 Code inconnu

(Code inconnu : récit incomplet de divers voyages). Avec : Juliette Binoche (Anne), Thierry Neuvic (Georges), Josef Bierbichler (le fermier), Luminita Gheorghiu (Maria), Alexandre Hamidi (Jean), Maimouna Hélène Diarra (Aminate), Ona Lu Yenke (Amadou), Djibril Kouyaté (le père), Bob Niculescu (Dragos), Arsinée Khanjian (Francine) 1h57.

Anne, une comédienne, sort de chez elle, pressée ; elle tombe sur Jean, jeune frère de son compagnon, Georges, photographe de guerre en mission au Kosovo. Jean est perturbé, il a fui la ferme paternelle ; elle lui donne le code et la clé de son appartement ; Jean jette un papier froissé vers Maria, une Roumaine qui mendie ; Amadou, jeune musicien noir, témoin de ce geste déplacé, le lui reproche ; le ton monte, attroupement, la police intervient et emmène le Noir et la Roumaine pour contrôle d’identité : c’est un incident, un matin, à Paris.
Anne répète au théâtre et double les dialogues de son premier film ; par ailleurs, elle n’ose pas intervenir chez ses voisins, qui battent leur enfant, et les retrouvailles sont difficiles avec Georges, à son retour. Jean, quant à lui, ne veut pas être paysan. Il revient un temps à la ferme puis part définitivement, ce qui rend son père dépressif. Maria est chassée vers la Roumanie ; elle retrouve son mari, assiste au mariage de sa fille, ramène de l’argent à tous. Elle confie à une amie combien est humiliante sa condition de mendiante, qu’elle tient secrète ; elle prépare son retour clandestin en France. Amadou a une petite amie blanche et enseigne la musique dans un institut de sourds-muets, où se trouve Salimata, sa petite sœur ; leur mère, Aminate, vit mal les contradictions entre les mentalités africaines et françaises ; le père, chauffeur de taxi, tente de maintenir l’unité familiale puis repart en Afrique chercher une nouvelle épouse.
Plus tard, Maria mendie à nouveau à Paris. Anne est prise à partie dans le métro par un voyageur qui l’insulte et lui crache dessus. Un taxi dépose Georges devant son immeuble, mais il ne peut entrer car il ne connaît pas le nouveau code.

   
2001 La pianiste

Avec : Isabelle Huppert (Erika Kohut), Benoît Magimel (Walter Klemmer), Annie Girardot (La mère), Anna Sigalevitch (Anna Schober), Susanne Lothar (Mme Schober), Udo Samel (Docteur Blonskij), Cornelia Köndgen (Mme Blonskij), Dieter Berner (Le professeur de chant). 2h10.

Erika, célibataire, la quarantaine, enseigne le piano au Conservatoire de Vienne. Elle vit avec sa mère, dans une situation en vase clos qui engendre de perpétuels conflits, suivis de réconciliations, à propos du quotidien, de la mort du père devenu fou ou de l’espoir non concrétisé d’une grande carrière pour la fille. Pour échapper à cela, Erika se concentre sur son enseignement et sur la musique. Elle est capable d’être émue aux larmes en écoutant quelques mesures de Schubert devant ses élèves, alors qu’elle est par ailleurs exigeante, voire cruelle avec eux. En revanche, sa vie intime se résume à une descente douloureuse dans les perversions : fréquentation des cinémas pornos et des peep-shows, voyeurisme, auto-mutilations masochistes. Walter, un de ses jeunes élèves, garçon doué et équilibré, s’intéresse bientôt à elle et se met en tête de la séduire. Il parvient à s’imposer dans sa master-class. Erika, sur ses gardes, le traite durement. Elle reconnaît ses qualités d’interprète mais surtout ne parvient pas à décourager l’assiduité qu’il manifeste à son égard et encore moins à réprimer l’attirance qu’elle ressent.
Entre eux vont s’établir des jeux très pervers imposés par Erika et auxquels Walter tente parfois de résister. Lorsque le jeune homme manifeste de la sympathie pour Anna, une élève à la personnalité fragile, qu’il encourage lors des auditions, Erika dépose du verre cassé dans la poche du manteau de la jeune fille, qui se blesse les doigts et ne peut plus jouer. Walter comprend ce qui s’est passé et cela déclenche leur première relation sexuelle dans les toilettes du Conservatoire. À partir de là, Erika établit une série de règles sado-masochistes qui doivent être appliquées dans leurs contacts physiques et les porte même par écrit. Après bien des tensions, Walter, souvent au bord du dégoût, reste malgré tout attaché à Erika. Il est venu chez elle et a pu mesurer la complexité de la situation entre la mère et la fille. Un jour, il décide d’agir : il fait irruption dans l’appartement, enferme la mère qui se débat dans une pièce, et impose à Erika une relation particulièrement violente, qui tourne court et consacre l’échec de leur liaison.
Plus tard, lors d’une audition, où Anna pourra reprendre sa place, Walter est là et Erika, très perturbée, est venue avec un couteau. Elle s’isole, hésitante, et se porte un coup dans la poitrine. Elle sort du Conservatoire, fantôme titubant, et se retrouve dans la rue.

   
2003 Le temps du loup

Avec : Isabelle Huppert (Anna), Béatrice Dalle (Lise Brandt), Patrice Chéreau (Thomas Brandt), Rona Hartner (Arina), Maurice Bénichou (M. Azoulay), Olivier Gourmet (Koslowski), Brigitte Roüan (Béa), Lucas Biscombe (Ben), Costel Cascaval (Constantin), Anaïs Demoustier (Eva). 1h53.

Fuyant la désorganisation générale et la menace d'une catastrophe, Anne, son mari et ses deux enfants, Eva et Ben, cherchent refuge dans leur maison de campagne. Mais les lieux sont déjà occupés par une famille étrangère sans ressources. Après une explication orageuse, le mari d'Anne est abattu froidement devant les siens. Choqués, la mère et les enfants survivants fuient dans la nuit, demandent sans succès de l'aide dans un village, puis, après avoir perdu et retrouvé Ben, le garçonnet, croisent le chemin d'un adolescent solitaire, farouche et débrouillard, qui se joint à eux, les aide et s'humanise au contact d'Eva. Chaos et désolation. Il n'y a plus d'électricité. Des maisons et des cadavres d'animaux brûlent.
Ils arrivent dans une gare de campagne, occupée par des survivants d'origine et de langues diverses, dont Koslowski semble être le chef. La lutte pour la vie et la survie va faire ressortir les instincts les plus primitifs ; certains profitent de la situation, vendent l'eau et les vivres. On attend là un train qui tarde à venir. Anne croise l'assassin de son mari et pense avant tout à protéger ses enfants, même si les relations deviennent difficiles avec sa propre fille, qui s'adapte mieux à la catastrophe. Ben, troublé par des propos qu'il a entendus, décide de s'immoler par le feu en victime expiatoire. Et c'est M. Azoulay, dont la fille vient d'être violée et poussée au suicide, qui parvient à l'en dissuader.

   
2005 Caché

Avec : Juliette Binoche (Anne Laurent), Daniel Auteuil (Georges Laurent), Annie Girardot (La mère de Georges). 1h55.

Georges Laurent, animateur vedette d’une émission littéraire, reçoit chez lui des vidéocassettes montrant en plan fixe sa maison et ceux qui y vivent : sa femme Anne, son fils Pierrot et lui, filmés clandestinement depuis la rue. Des dessins aux motifs sanglants accompagnent les enregistrements. Décontenancé, Georges ignore qui peut les expédier...

   
2007 Funny Games U.S.

Avec : Naomi Watts (Anna), Tim Roth (George), Michael Pitt (Paul), Brady Corbet (Peter), Devon Gearhart (Georgie), Boyd Gaines (Fred), Siobhan Fallon (Betsy), Robert LuPone (Robert), Linda Moran (Eve). 1h51.

Ann, George et leur fils, Georgie, se rendent dans leur résidence secondaire, une grande maison blanche située près d'un lac. En arrivant, ils croisent leurs voisins, Fred et Eva, et organisent une partie de golf pour le lendemain matin. Fred et un de ses amis, un jeune homme prénommé Paul, aident George à mettre à l'eau son bateau. Pendant ce temps, dans la cuisine, Ann prépare le repas. Elle est interrompue par un autre jeune homme, Peter, qui lui demande des œufs. Les casse. Lui redemande des œufs. Fait tomber le portable d'Ann dans l'évier rempli d'eau. La maladresse persistante de Peter énerve Ann. Son insistance à ne pas sortir de la maison commence à l'angoisser. Bientôt, cette étrange situation va déboucher sur une explosion de violence.

   
2009 Le ruban blanc

(Das weiße Band). Avec : Marisa Growaldt (Magd), Janina Fautz (Erna), Michael Kranz (Hauslehrer), Sebastian Hülk (Max). 2h24.

Un village de l'Allemagne du Nord protestante. 1913/1914. A la veille de la première guerre mondiale. L'histoire des enfants et adolescents d'une chorale dirigée par l'instituteur du village, leurs familles : le baron, le régisseur, le pasteur, le médecin, la sage-femme, les paysans. D'étranges accidents surviennent et prennent peu à peu le caractère d'un rituel punitif. Qui se cache derrière tout cela ?

   
2012 Amour

Avec : Jean-Louis Trintignant (Georges), Emmanuelle Riva (Anne), Isabelle Huppert (Eva), William Shimell (Geoff). 2h07.

Georges et Anne sont octogénaires, ce sont des gens cultivés, professeurs de musique à la retraite. Leur fille, également musicienne, vit à l'étranger avec sa famille. Un jour, Anne est victime d'un accident. L'amour qui unit ce couple va être mis à rude épreuve.

   
   
   
   
Retour à la page d'accueil

 

né en 1942
12 films
   
   
1