The old place

2000

Vidéo coréalisée avec Anne-Marie Mieville. 0h49.

Ludwig van Beethoven croise Paul Ricœur, Clifford Donald Simak côtoie Ketil Bjornstad, Tomasz Stanko rencontre Jorge Luis Borges ou Alexandre Sergueïevitch Pouchkin, Simone De Beauvoir vibre avec Keith Jarrett ou Dino Saluzzi, Paul Valery répond à Max Jacob, Thomas Mann accompagne Gilbert Keith Chesterton…

L’art comme légende- le cinéma comme réalité… En ce temps-là…

Et défilent calmement les œuvres picturales, les statues, les photographies… le cinéma comme signifiant et signifié, contenant et contenu, pendant que dialoguent les voix off de Jean-Luc Godard et Anne-Marie Miéville pour vingt-trois exercices de pensée artistique. Enchainement de fondus enchainés sur des vêtements empilés qui aboutit à des photos d’enfants : Réserve du musée des enfants… l’art de la guerre. Faire de l’art avec des images d’horreur ? Ces photos attestent d’abord de la réalité de crimes contre l’humanité . Et chaque œuvre picturale n’atteste-t-elle pas de la souffrance de l’Homme ?

« Mozart est mort seul, accompagné à la fosse commune par un chien et des fantômes.
Renoir avait les doigts crochus de rhumatismes.
Ravel avait dans la tête une tumeur qui lui suça d’un coup toute sa musique.
Beethoven était sourd. Il fallut quêter pour enterrer Bela Bartok.
Rutebeuf avait faim. Villon volait pour manger. Tout le monde s’en fout » Léo Ferré

Comme tout le monde a oublié la marée des drapeaux rouges, relégués aujourd’hui dans des fossés, simple souvenir, sous forme de diaporama, des coquelicots de Monet

Et à la chanson de Ferré, qui zèbre le film, répond l’image d’une main feuilletant un livre d’art, avant de s’intéresser à un catalogue de vente par correspondance, comme si elle nous disait :

« Nous vivons une époque épique et nous n’avons plus rien d’épique.
La musique se vend comme le savon à barbe.
Pour que le désespoir même se vende, il ne nous reste qu’à en trouver la formule.
Tout est prêt : les capitaux, la publicité, la clientèle.
Qui donc inventera le désespoir ? »

Essai sur le rôle des arts à la fin du XXe siècle commandé par le MoMA.