On s'est tous défilé
1988

Des glissements successifs entre la peinture, la danse, la musique, un texte de Beaudelaire, le théâtre et des passants dans les rues et des mannequins de mode.

Défilent ainsi les images des uns et des autres dans un désordre que rythment des tableaux de maitre qui s’enchainent et se fondent, alors que la bande-son fait défiler musiques classiques ou de jazz. Défilé jusqu’au clignotement, jusqu’à frôler l’image subliminale. Et au défilé de jambes et de pieds répond celui des visages de passants ou des fondues enchainées sur les visages de Marithé et François Girbaud.

En voix off, le réalisateur déclare : "Que feront ici des vivants... Essentiellement l'œuvre d'art se suffit à l'oppose des ambitions et des intérêts".

 

Retour à la page d'accueil

Clip de 13 minutes réalisé pour les deux stylistes de mode Marithé et François Girbaud