Jane Eyre
2011
D'après le roman de Charlotte Brontë. Avec : Mia Wasikowska (Jane Eyre), Michael Fassbender (Rochester), Jamie Bell (St John Rivers), Holliday Grainger (Diana Rivers), Sally Hawkins (Mrs. Reed), Amelia Clarkson (Jane enfant), Judi Dench (Mrs. Fairfax), Imogen Poots (Blanche Ingram). 2h00.

Jane, bouleversée, part d'un château au petit matin dans la lande et erre des jours durant avant de trouver refuge, presque mourante, dans la maison de la famille Rivers. Elle y reste un mois et se lie d’amitié avec les deux jeunes Mary et Diana, laissées sans fortune après la mort de leur père. Elle fait aussi la connaissance de leur frère, le pasteur St-John Rivers.

Elle se souvient que orpheline, elle avait été recueillie à dix ans par sa tante, Mrs Reed, tenue par une promesse faite à son mari avant sa mort. Jane Eyre est toutefois élevée comme étant inférieure et son cousin, John, ne cesse de la maltraiter. Punie de façon démesurée pour s'être rebellée, elle tombe en syncope dans la chambre rouge et est envoyée en internat à Lowood. Elle s’y fait une amie sincère, Helen Burns, qui décède de la tuberculose qu’elle doit aux très mauvaises conditions de l’internat. Après l'épidémie, les conditions de vie de l'internat changent et Jane est ainsi capable d'etre elle-même institutrice dans l'internat. A dix-huit ans elle trouve un poste de préceptrice : Mme Fairfax lui demande de faire l'éducation d'Adèle, la protégée de Mr. Rochester, 40 ans, riche propriétaire de Thornfield-Hall.

Au fil des mois, la jeune gouvernante apprend à connaître son "maître", et l’admiration qu’elle a pour lui se transforme bientôt en amour profond et sincère. Consciente de la différence à la fois d’âge et de fortune qui les sépare, elle ne peut réfréner ses sentiments, et cela même alors qu'elle pense qu’il va en épouser une autre – la belle et fière Miss Ingram. Cependant, il lui apprend un jour que malgré son âge et sa situation, c’est à elle qu’il a toujours donné la préférence et qu’il veut l’épouser. Trop heureuse pour croire à son bonheur, Jane accepte et les noces se préparent. Le jour du mariage, cependant, Jane apprend devant l’autel le terrible secret de Mr. Rochester. Marié dans sa jeunesse sous l’influence de son père et de son frère à une femme qui s’avère folle, il ne peut en épouser une autre. Sa première épouse est, en effet, toujours vivante et vit cachée dans le troisième étage de Thornfield-Hall sous la garde de Grace Poole.

Anéantie, Jane part ainsi le lendemain matin de son mariage raté pour fuir la tentation de devenir la maîtresse de Rochester. Elle erre dans une région inconnue avant de trouver refuge, presque mourante, dans la maison de la famille Rivers. Elle y reste un mois et se lie d’amitié avec les deux jeunes Mary et Diana, laissées sans fortune après la mort de leur père. Elle fait aussi la connaissance de leur frère, le pasteur St-John Rivers. À sa demande, il lui trouve un poste d’institutrice dans le village, ce qui lui permet de vivre de façon indépendante. Cependant, après quelques mois, il découvre sa véritable identité (elle se faisait appeler Jane Elliot) et lui apprend que son oncle, qu’elle n’a jamais connu, est mort en lui laissant un riche héritage. Jane n’est que trop heureuse de trouver enfin une famille aimante et décide de partager son héritage avec les Rivers.

St-John a la vocation de devenir missionnaire et lui propose de l’accompagner en Inde et de devenir sa femme. Ce n’est pas l’amour qui guide sa demande mais son sens du devoir religieux et l’estime qu’il a pour le courage et l’intelligence de Jane. Elle refuse car elle n’éprouve pour St-John que des sentiments fraternels. Elle entend une voix venant de nulle part l'appeler : elle décide soudain de retourner à Thornfield pour s’enquérir de l'état de Mr. Rochester.

Elle ne trouve qu'un amas de ruines et apprend que la maison a brûlé dans un incendie peu de temps après son départ. C’est la femme aliénée de Mr. Rochester qui y a mis le feu, comme elle avait déjà tenté de le faire une fois. Elle est morte en se jetant du toit. Mr. Rochester, en tentant de sauver les autres habitants de la maison, s'est blessé et a perdu la vue. Jane va immédiatement le rejoindre et le couple constate qu'il s'aime toujours et que plus rien ne s’oppose à leur union.

Le film commence, in media res, au début de la troisième partie du roman quand, anéantie, Jane part au petit matin dans la lande et erre des jours durant avant de trouver refuge, presque mourante, dans la maison de la famille Rivers. Michael Fassbender incarne aussi un Rochester bien plus séduisant que celui, au physique bourru et ingrat, du roman. Fukunaga ne fait pas mention des liens de parentés entre les Rivers et Jane. En revanche, il respecte souvent à la lettre les dialogues du roman.

La sortie du flash-back par la reprise de la fuite de Jane a l'avantage d'insister sur l'épreuve morale, la souffrance amoureuse ressentie durant la fuite alors que la première vision de la fuite montrait avant tout l'épreuve physique subie par Jane, bien proche de mourir. La plupart des plans sont repris une seconde fois, d'autres sont pris sous un autre angle (la prostration sur les rochers) ou même rajoutés (le plan dans la bruyère qui fait de Jane une sorte d'Ophélie proche de s'abandonner à la mort comme chez Sir John Everett Millais.

Fukunaga reste d'ailleurs souvent assez proche de l'esthétique préraphaélite contemporaine de l'écriture du roman notamment dans les plans des cerisiers en fleurs du printemps de même qu'avec les touches de néo-gothique dues à la folie de la femme de Rochester. Fukunaga fait confiance à la tranquille assurance de Mia Wasikowska pour croiser le fer avec ceux qui l'humilient ou veulent la maintenir en servitude sans avoir recours à la voix off alors que le roman est souvent lourdement lesté des commentaires de Jane. Les dialogues, dès lors relativement parcimonieux, deviennent ainsi souvent les meilleures scènes du film.

Jean-Luc Lacuve le 04/08/2012.

 

Retour à la page d'accueil

Genre : Mélodrame