La grande course autour du monde

1965

(The great race). Avec : Jack Lemmon (Professeur Fate / Prince Hapnik), Tony Curtis (Leslie 'Le Grand Leslie' Gallant III), Natalie Wood (Maggie DuBois), Peter Falk (Maximillian 'Max' Meen), Keenan Wynn (Hezekiah Sturdy). 2h37.

En 1908 s'organise la première grande course automobile autour du monde : elle se déroulera de New York à Paris. Six voitures prennent le départ. Mais l'ignoble professeur Fate aidé de son âme damnée Max, ne recule devant aucune scélératesse pour éliminer ses adversaires. Bientôt ne restent plus en compétition que " l'Hannibal 8 " du professeur et la " Leslie Special" du grand Leslie.

Ce dernier recueille la jolie Maggie DuBois qui suit la course pour le compte d'un grand journal newyorkais et envoie ses articles par pigeons voyageurs.

Les concurrents doivent s'unir temporairement pour affronter les éléments naturels en Alaska, en passant le détroit de Bering, dans les étendues glacées de Sibérie... Ils traversent la république de Carpania où le fourbe baron Von Stuppe veut se servir de la ressemblance frappante de Fate avec le prince liapnick qui gouverne le pays, pour fomenter une révolution. Après avoir réduit à néant les ambitions du baron, Fate et le Grand Leslie atteignent enfin la France. Leslie prouvera son amour à Maggie en arrêtant son véhicule un mètre avant la ligne d'arrivée sous la tour Eiffel, simplement pour l'embrasser. Furieux de gagner sans triomphe, Fate décide de refaire la course en sens inverse...

Rêveuse, naïve et optimiste, telle apparait d'abord Holly. Mais l'on découvre progressivement qu'elle ne rêve des diamants de chez Tiffany’s que comme on prend une drogue pour oublier. Holly a quitté son mari qui avait l’âge de son père auquel elle a été "vendue" et doit se prostituer ("50 dollars dans les toilettes") pour survivre. Sans illusion, elle boit plus que de raison, fait la fête sans cesse, adore les diamants, rêve d’épouser un millionnaire.

Varjak est tout aussi prisonnier de l'argent de sa maîtresse.

Diamants sur canapé est ainsi une comédie sentimentale nettement plus trash que le sophistiqué Elle et Lui de Léo McCaray.