Emma, jeune fille de dix-sept ans, admire Paul, un cinéaste connu. Elle lui a envoyé une esquisse de scénario et il l'a invitée chez lui pour en parler, éventuellement y travailler, ou tout simplement pour connaître sa groupie. Paul vit dans une maison isolée sur un contrefort du Jura. L'arrivée de cette jeune fille faussement timide, extrême dans son comportement, passionnée, exigeante et indiscrète, va bouleverser les lieux et ses habitants.

Emma s'impose ainsi à la compagne de Paul, Margot, puis à sa fille Camille, née d'un premier mariage, et à Paul, bien sûr, qu'elle avait auparavant harcelé de lettres, avoue-t-elle. Elle apparaît vite comme un être fragile, fascinant et inquiétant dans sa quête maladroite d'une relation et d'une reconnaissance. Et elle perturbe l'harmonie qui règne : les relations avec Paul virent insensiblement, car Emma est séduisante et Camille remarque qu'elle est un danger pour Margot, même si les intéressés s'en défendent.

La tension monte quand les enjeux se précisent. Emma, fantasque ou inconsciente, oblige les autres à réagir. Camille est furieuse quand, au cours d'une fête, l'intruse lui "pique" pour un soir son petit ami David. Paul, lui, résiste à la groupie, mais, comme lui dit sa fille, "ton cauchemar, c'est Emma". Margot manque de perdre sa sérénité en constatant le trouble de Paul. Emma exprime sa propre confusion en commettant une tentative de suicide, légère certes... On continue à écrire le film, à se jouer des scènes et à filmer des essais. Et un soir où Paul et Emma, restés seuls, sortent ensemble, il fait brutalement l'amour à la jeune fille.


Peu après, Paul doit conduire sa fille en vacances et Emma en profite pour affronter Margot en lui racontant tout. Au bout du compte, le plus troublé sera peut-être Paul, même s'il va continuer à vivre aux côtés de Margot, celle-ci renforcée par l'épreuve. Emma, quant à elle, quitte les lieux en se disant "réparée".

 

 

Quatre personnages s'affrontent, un homme et trois femmes, avec la franchise et la cruauté par lesquelles passe nécessairement la découverte de la vérité des sentiments.

 

Retour à la page d'accueil

Trop (peu) d'amour
1997
Genre : Drame sentimental
Avec : Lou Doillon (Camille), Jérémie Lippmann (David), Elise Perrier (Emma), Alexia Stresi (Margot), Lambert Wilson (Paul). 1h59.