Greetings

1968

Avec : Jonathan Warden (Paul Shaw), Robert De Niro (Jon Rubin), Gerrit Graham (Lloyd Clay), Richard Hamilton (Le pop artiste) Megan McCormick (Marina), Tina Hirsch (Tina). 1h28.

Trois amis new-yorkais, Paul Shaw, Lloyd Clay et Jon Rubin, essaient par tous les moyens d'éviter de partir combattre au Vietnam. Ils vont se livrer à leurs fantasmes favoris avant la convocation par le bureau militaire : rencontrer des jeunes femmes ou en filmer d'autres en train de se déshabiller.

Inédit en France, jusqu'à sa sortie en salles le 26 novembre 2003, c'est l'un des premiers films de Brian De Palma, plus proche des préoccupations de la jeunesse de l'époque (le cinéaste a alors vingt-huit ans) que des obsessions du réalisateur.

Même si on retrouve le voyeurisme déjà à l'oeuvre avec l'un des trois personnages principaux qui demande à des jeunes femmes de se déshabiller devant sa caméra, ou la présence de la Guerre du Vietnam, qui sera au coeur d'outrages en 1989. Greetings vaut aujourd'hui surtout comme film anecdotique, illustrant le vent de contestation contre l'impérialisme américain. Il a une valeur de document sur l'époque, et présente l'intérêt d'être l'un des premiers travaux d'un cinéaste majeur des décennies suivantes. C'est aussi l'un des premiers rôles de Robert De Niro, que De Palma a également filmé dans The wedding party, Hi,Mom! et Les incorruptibles.