La promesse
1995

Igor, quinze ans, est apprenti mécanicien dans une station-service de la banlieue liégeoise. Doué pour la mécanique, il l’est aussi pour s’emparer du porte-monnaie d’une vieille dame lors d’un arrêt à la pompe.

Ce jour-là, Roger, son père, vient le chercher avant la fin de son travail pour réceptionner une «livraison». Dans sa camionnette, Roger embarque des travailleurs clandestins venus d’Afrique ou de l’ex-Yougoslavie. Il les conduit dans la cour d’un immeuble délabré où vivent déjà d’autres immigrés. Contre de l’argent, il leur propose un logement insalubre et des papiers. Il impose ses prix, sa loi et personne ne conteste. Igor doit veiller à ce qu’on ne découvre pas la combine.

D’ailleurs, son père ne le lâche pas d’une semelle. Suite à un coup de fil de celui-ci, l’adolescent quitte le garage. Il doit prévenir de la venue des inspecteurs du travail les clandestins que Roger emploie sur le chantier de sa propre maison. Dans la précipitation, Hamidou, originaire du Burkina-Faso, tombe d’un échafaudage et se blesse grièvement. Igor veut le conduire à l’hôpital. Son père ne veut pas d’ennuis, il refuse. Avant de mourir et d’être enterré par Roger sous l’escalier de la maison, Hamidou fait promettre à Igor de prendre soin de son épouse Assita et de leur bébé.

La présence de la jeune femme, qui n’a plus d’argent et qui ne veut pas s’en aller sans son mari, gêne considérablement Roger. Il utilise tous les subterfuges possibles pour la faire partir. Une prise de conscience morale et la promesse faite à Hamidou poussent Igor à intervenir en faveur d’Assita. Le père, mis au courant, le bat et lui interdit de la revoir.

Sur la foi d’un faux télégramme expédié d’Allemagne, Roger va accompagner Assita jusqu’à Cologne. Malgré sa brève expérience de la conduite, Igor s’empare alors de la camionnette, emmenant dans sa fuite Assita et son enfant. Il veut l’aider, mais refuse cependant de lui révéler la vérité et de dénoncer son père. Assita a du mal à lui accorder sa confiance. Roger, qui s’est lancé à leur poursuite, ne parvient pas à les rattraper. Rosalie, une femme de ménage rencontrée par hasard, et un devin, compatriotes d’Assita, la persuadent de prendre un train pour rejoindre un oncle en Italie. Igor et Assita s’éloignent dans le long couloir d’une gare…


Retour à la page d'accueil

Genre : drame social

Avec : Jérémie Rénier (Igor), Olivier Gourmet (Roger), Assita Ouedraogo (Assita), Frédéric Bodson (le patron du garage). 1h33.