1953

Carotenuto, brigadier de carabiniers, arrive à Sagliena, petit village montagnard de Calabre. Ce célibataire quadragénaire pense que son sourire enjôleur peut séduire Maria, surnommée "la Bersagliera", la belle gardeuse de chèvres. Mais la sauvageonne est plutôt attirée par le jeune et timide Stelluti, un des carabiniers du village. Une violente rivalité amoureuse oppose Bersagliera et Paoletta, la nièce du curé. La bagarre se termine au poste de police. Bersagliera, qui ne peut maîtriser sa colère, est retenue en prison.

Carotenuto, dont la bonté n'est pas désintéressée, se rend à la masure de Bersagliera pour soigner les animaux. Sur les conseils d'un marchand forain, il place un billet de 5000 lires dans la poche d'un vêtement pour que la jeune femme puisse acheter la robe de ses rêves. Ayant trouvé le billet, la mère de Bersagliera crie au miracle, attribué à Saint-Antoine. Les crédules commencent à affluer.

Carotenuto courtise maintenant Annarella, la belle et mystérieuse sage-femme. Deux naissances surviennent en même temps aux deux extrémités du village. Le fringant brigadier transporte Annarella sur le cadre de sa bicyclette. Les navettes, propices aux tendres confidences, s'achèvent par une chute dans le fossé, prolongée par un baiser. Pour compromettre le brigadier, les commères du village organisent un rendez-vous avec Bersagliera.

Carotenuto y envoie Stelluti. Le jeune homme déclare son amour en ignorant qu'il est observé. Le jour de la fête patronale, le brigadier propose le mariage à Annarella, qui lui avoue sa triste condition de fille-mère. Stelluti et Bersagliera quittent le village car le règlement des carabiniers interdit toute aventure amoureuse sur les lieux de travail, y compris le mariage.

Comencini a déjà réalisé six films de 1948 à 1953, certains sur des thèmes proches de l'enfance et d'autres influencés par le film noir américain. Le succès ne vient pas. Son ami le scénariste Ettore Margadonna, lui propose alors un projet pour lequel, ils pourraient avoir les mains totalement libres. Un riche négocient vénitien, Motta, s'est en effet entiché de réaliser un film à partir d'un livre à vrai dire peu prometteur mais leur laisse réécrire el script si l'argument principal est respecté à savoir le miracle de l'argent tombé du ciel sur de pauvres gens, miracle organisé secrètement par un jeune séminariste au grand cœur.

Ettore Margadonna part de ses propres souvenirs de jeunesse, recueillis dans son livre Paul aide Dieu, et Comencini remplace le séminariste par un maréchal des carabiniers du nord de l'Italie qui arrive dans le sud pour bien manger et faire l'amour. C'est lui qui fait le cadeau des 10 000 lires pris pour un miracle de saint Antoine. Comencini est enthousiaste à l'idée de faire une comédie de caractère dans le sud de l'Italie.... Mais Motta meurt et le scenario reste en plan par peur des réactions des carabiniers. Marcelo Girosi relance le projet. Au pain et fantaisie du titre initial est ajouté amour. Girosi fait lire le scénario à De Sica : de satire, le film devient vaudeville et le maréchal arrive du sud. Qui plus est, par mesure d'économie, le tournage a lieu à Castel San Pietro près de Rome. Comencini déprime mais se laisse convaincre de ne pas abandonner le projet. La Titanus fête son cinquantenaire sans avoir prévu ce film... qui sera un triomphe.

Déjà plus du néoréalisme et pas encore de la comédie à l'italienne, Pain, amour et fantaisie est tout de suite catalogué comme film néoréaliste rose. Il est en effet composé de personnages trop caricaturaux pour être néoréaliste et dépourvu de la bouffonnerie et du rythme qui en aurait fait une comédie à l'italienne. Au bout du compte, et en dépit du succès, Comencini avait bien raison d'être déprimé de tourner ce film poussif.

Jean-Luc Lacuve, le 15/09/2013

 

Test du DVD

Editeur : Carlotta-Films. sepetmbre 2013. Nouveau master restauré haute définition. DVD 17 €.

Suppléments : L’incroyable histoire de Pain, amour et fantaisie (16 mn) Luigi Comencini commence le tournage de son film en 1953. Il n’est cependant pas convaincu par son travail et menace de quitter le plateau. Récit à la première personne d’une aventure rocambolesque qui donnera naissance à l’un des classiques de la comédie à l’italienne. La bande-annonce.

 

Retour à la page d'accueil

(Pane, Amore e Fantasia). Avec : Vittorio de Sica (Carotenuto), Gina Lollobrigida (Frisky, la jeune fille), Marisa Merlini (Annarella), Roberto Risso (Stelluti), Virgilio Riento (Dom Emidio, le prêtre). 1h27.
Pain, amour et fantaisie
Genre : Comédie sociale
dvd