(1921-1995)
8 films
   
   
1
 

Jack Clayton commence sa carrière en travaillant pour les studios Denham d’Alexander Korda où, arrivé comme garçon de courses, il devint progressivement monteur. Après avoir servi dans la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale, il devint producteur associé pour plusieurs films de Korda, avant de diriger le court-métrage The Bespoke Overcoat (1956) basé sur l’adaptation théâtrale (1953) que fit Wolf Mankowitz de la nouvelle de Nicolas Gogol, Le manteau (1842). Ce film resitue l’action du roman dans un entrepôt de vêtements de l’East End de Londres et fait d’un pauvre juif le fantomatique protagoniste.

Son premier long-métrage, Les chemins de la haute ville (1959), un réquisitoire sévère contre le système des classes britannique. Le film remporte deux oscars dont celui de la meilleure actrice pour Simone Signoret. Clayton une nominé pour l’Oscar du meilleur réalisateur est alors considéré comme l’un des films fers de lance du mouvement du réalisme cinématographique en Grande-Bretagne.

Clayton poursuit avec ce qui allait devenir un classique du cinéma fantastique : Les innocents (1961), une histoire de fantômes tirée du roman de Henry James Le Tour d'écrou. Il réalise ensuite Le mangeur de citrouilles (1964), Chaque soir à neuf heures (1967), puis, sept ans plus tard, une grosse production américaine, l’adaptation éponyme du roman de Francis Scott Fitzgerald, Gatsby le magnifique (1974) avec Robert Redford et Mia Farrow qui manque de rythme et de ton. Clayton ne parvient plus à retrouver la voie du succès, malgré deux ultimes tentatives, une adaptation du roman de Ray Bradbury, La foire des ténèbres (1983), qui reçut un accueil tout aussi mitigé et The lonely passion of Judith Hearne, son dernier long-métrage (1987), réalisé en Grande-Bretagne où une veille fille interprétée par Maggie Smith se débat avec le vide de son existence. Le film valut enfin à Clayton les premières critiques élogieuses depuis de nombreuses années. Il allait retrouver Maggie Smith en 1992, pour un téléfilm cette fois : Memento Mori, tiré d’un roman de Muriel Spark.

Filmographie :

1959 Les chemins de la haute ville

(Room at the Top) avec : Simone Signoret (Alice Aisgill), Laurence Harvey (Joe Lampton), Heather Sears (Susan Brown), Donald Wolfit (Mr. Brown), Donald Houston (Charles Soames) 1h55.

Joe Lampton, petit fonctionnaire, habite une chambre dans le quartier aristocratique de la haute ville. Il fait la connaissance de Susan Brown, riche héritière, et de Alice, une française, dont il devient l'amant. Cependant, cela ne l'empêche pas de se servir de Susan pour monter dans l'échelle sociale...

   
1961 Les innocents

(The innocents). Avec : Deborah Kerr (Miss Giddens), Peter Wyngarde (Peter Quint), Megs Jenkins (Mrs. Grose). 1h39.

A la fin du XIXe siècle en Angleterre, Miss Giddens, une jeune institutrice, est chargée d'éduquer Flora et Miles, deux enfants, dans un vieux manoir. Elle découvre bientôt que ces derniers sont tourmentés par les fantômes de deux personnes décédées quelque temps auparavant...

   
1964 Le mangeur de citrouilles

(The Pumpkin Eater). Avec : Anne Bancroft (Jo Armitage), Peter Finch (Jake Armitage), James Mason (Bob Conway), Janine Gray (Beth), Cedric Hardwicke (le père de Jo).1h58.

Une jeune femme, dont c'est le troisième mariage, s'installe névrotiquement dans la maternité. A sa huitième grossesse son mari se rebelle. En pleine dépression nerveuse, elle se rend compte que son mari la trompe et que la maîtresse de celui-ci est enceinte, alors qu'elle-meme vient de se faire stériliser.

   
1967 Chaque soir à neuf heures

(Our Mother's House). Avec : Dirk Bogarde (Charlie Hook), Margaret Brooks (Elsa), Pamela Franklin (Diana), Louis Sheldon Williams (Hubert), John Gugolka (Dunstan), Mark Lester (Jiminee), Phoebe Nicholls (Gerty). 1h44.

Quand leur mère, profondément religieuse, meurt, les sept enfants Hook l'enterrent dans le jardin et continuent à vivre comme d'habitude. Leur père absent jusqu'alors, Charlie, réapparaît...

   
1974 Gatsby le magnifique

(The Great Gatsby). Avec : Robert Redford (Jay Gatsby), Mia Farrow (Daisy Buchanan), Bruce Dern (Tom Buchanan). 2h24.

Nick Carraway, un jeune venant du Middle West et maintenant installé à Long Island, est fasciné par le mystérieux passé et le style de vie dispendieux de son propriétaire, le nouveau riche Jay Gatsby. Il devient l'un de ses proches et un témoin de l'obsession et de la tragédie de celui que l'on surnomme Gatsby le magnifique...

   
1983 La foire des ténèbres

(Something Wicked This Way Comes) avec : Jason Robards (Charles Halloway), Jonathan Pryce (M. Dark), Diane Ladd (Mme Nightshade), Royal Dano (Tom Fury), Vidal Peterson (Will Halloway)1h35

Dans une petite ville américaine, un cirque diabolique et son démoniaque propriétaire attaquent ses habitants. Deux jeunes Will Halloway et Jim Nightshade sauront-ils sauver leur ville ?...

   
1987 The lonely passion of Judith Hearne
Avec : Maggie Smith (Judith Hearne), Bob Hoskins (James Madden), Wendy Hiller (Tante d'Arcy), Marie Kean (Mrs. Rice), Ian McNeice (Bernard Rice). 1h56.
   
1992 Memento mori
 

Téléfilm de la série Screen two. D'après Muriel Spark. Avec : Maggie Smith (Mrs. Mabel Pettigrew), Michael Hordern (Godfrey Colston), Renée Asherson (Charmian Colston), Stephanie Cole (Dame Lettie Colston), Thora Hird (Jean Taylor).

Un groupe de personnes est alamé par de mystérieux appels téléphoniques.