Sa dernière culotte
1927
Genre : comédie burlesque
(Long pants). Avec : Harry Langdon (Harry Shelby), Gladys Brockwell (sa mère), Alan Roscoe (son père), Priscilla Bonner (sa fiancée), Alma Bennett (Bébé). 1h00.

Dans ses rêves, Harry s'imagine en irrésistible Don Juan. Mais il doit d'abord persuader sa mère de lui laisser porter des pantalons longs...

Harry sort enfin dans la ville, arborant sa nouvelle culotte. Sa première aventure amoureuse, le jeune homme va la vivre en compagnie d'une vamp de rencontre, Bébé. Elle fait le guet tandis que des complices exécutent un cambriolage et, prenant Harry pour un policier, lui fait des avances. Le garçon ne vit plus que pour retrouver la séduisante apparition

Des voisins de ses parents ont pris contact à propos des fiançailles de leur fille, Priscilla, avec lui... Mais Harry refuse d'entendre ces conseils. Pour garder sa liberté, il envisage même de tuer sa fiancée imposée.

Lorsqu'il apprend que sa bien-aimée a été mise en prison pour contrebande, n'écoutant que son amour, il se rue à son secours et la fait évader. Ce sera pour être repris avec elle et apprendre que l'inconnue a été inculpée de l'assassinat de son mari.

Harry comprendra en fin de compte que les projets de ses parents n'étaient pas si préjudiciables à son bonheur futur, et que la beauté de Priscilla n'a rien à envier à celle de Bébé.

 

Le dernier et le plus significatif des trois longs métrages de Langdon dirigé par Capra avant leur brouille définitive.

Langdon incarne ici à la perfection cet adulte à la mentalité d'enfant qu'enflamment des rêves d'adolescent. Il a des ennuis non seulement avec les objets, avec les femmes mais avec la réalité toute entière

Retour à la page d'accueil