Né en 1946
7 films
   
   
2
histoire du cinéma : Nouvelle vague

Après avoir terminé une licence de philosophie à Nanterre, Pascal Bonitzer rentre à la la rédaction des Cahiers du cinéma alors en plein tournant maoïste. Au début des années 1970, il s'occupe presque seul des critiques de films livrant en parallèle quelques textes théoriques. Il poursuit sa collaboration avec la revue jusqu'aux années 1980. Au milieu des années 1970, il prolonge sa passion pour le cinéma en donnant des cours à l'Université de Censier et en participant à l'écriture de scénarios. Le pas est franchi en 1976 quand avec l'aide de Serge Toubiana et Jean Jourdheuil, il aide René Allio à adapter un livre du philosophe Michel Foucault pour tourner Moi, Pierre Riviere.... Il renouvelle l'expérience à plusieurs reprises dans les années qui suivent. En 1979, il collabore notamment avec André Techiné sur Les Soeurs Bronte. Il retrouvera le réalisateur à quatre reprises par la suite comme sur Les Innocents (1987) et Les Voleurs (1996).

Sa collaboration avec Téchiné est représentative de la fidélité que Bonitzer témoigne aux cinéastes avec lesquels il travaille. Ainsi de Jacques Rivette, pour qui il écrit L'Amour par terre, en 1984. Les deux hommes se retrouveront sur neuf autres projets parmi lesquels Hurlevent (1985), La Belle Noiseuse (1991), Haut bas fragile (1995), Va savoir (2000) et Marie et Julien (2003). Aidés de co-scénaristes éventuels, Bonitzer et Rivette mettent au point une méthode de travail originale. Ils écrivent leurs scripts au jour le jour sur le plateau. En parallèle à ses collaborations suivies, le scénariste travaille avec des cinéastes aussi divers comme Barbet Schroeder, Benoît Jacquot et Raoul Ruiz.

En 1989, il passe à la mise en scène en réalisant un court métrage. Il faut attendre encore sept années pour qu'il passe au long avec Encore qui remporte le prix Jean Vigo. Suivent ensuite trois autres comédies dramatiques toujours construites autour de personnages masculins mis à mal par une suite d'événements inattendus et leurs relations troubles avec les femmes : Rien sur Robert (1999) avec Fabrice Luchini et Sandrine Kiberlain, Petites coupures (2002) avec Daniel Auteuil et Kristin Scott Thomas et Je pense à vous (2006) avec Edouard Baer, Géraldine Pailhas et Marina de Van.

Filmographie :

1996 Encore

Avec : Jackie Berroyer (Abel Vichac), Valeria Bruni Tedeschi (Aliette), Natacha Régnier (Catherine). 1h36.

Abel Vichac enseigne la philosophie à l'université. La quarantaine négligée, l'esprit caustique et désabusé, il vit depuis dix ans avec Aliette, lasse de son "je-m'en-foutisme" et de ses infidélités. Car il plaît, surtout à ses étudiantes ! Un jour, dans un café, l'une d'elles, la belle Florence, lui signifie qu'elle ne veut plus travailler avec lui : elle le trouve trop négatif.

   
1999 Rien sur Robert

Avec : Fabrice Luchini (Didier Temple), Sandrine Kiberlain (Juliette Sauvage), Valentina Cervi (Aurélie Coquille).1h47.

Didier Temple, écrivain parisien, doit à un concours de circonstances de perdre son fragile équilibre : d'abord, une faute professionnelle - il a polémiqué sur un film bosniaque sans l'avoir vu - ensuite, une impression troublante - un homme semble le suivre - enfin une violente dispute avec son amie Juliette, qui, de dépit, s'offre au premier venu, un certain Alain.

   
2002

Petites coupures

Avec : Daniel Auteuil (Bruno), Kristin Scott Thomas (Béatrice), Ludivine Sagnier (Nathalie), Anne (Catherine Mouchet), Emmanuelle Devos (Gaelle), Dinira Droukova (Marie), Jean Yanne (Gérard), Paul (Alain Libolt). 1h35.

Un journaliste communiste mis à mal dans ses convictions par le vent de l'histoire traverse également une zone de turbulence dans sa vie sentimentale. Bruno ne sait plus trop où il en est entre sa femme Gaëlle et sa jeune maîtresse Nathalie. Appelé à la rescousse par Gérard, son oncle, maire d'une petite ville de la région de Grenoble, en mal de réélection. Sa route va croiser celle d'un ancien camarade et d'une jeune femme mystérieuse, Béatrice.

   
2006

Je pense à vous

Avec : Edouard Baer (Hermann), Géraldine Pailhas (Diane), Marina de Van (Anne), Charles Berling (Worms).1h22.

Un matin, Diane découvre que l'homme qu'elle aime, Hermann, l'éditeur bien connu, va publier un livre de Worms, l'écrivain bien connu dont elle a autrefois partagé la vie, - et que ce livre parle d'elle... Un autre matin, Hermann rencontre son ancienne amie Anne, qu'il a jadis quittée pour Diane...

   
2008 Le grand alibi

Avec : Miou-Miou (Eliane Pagès), Lambert Wilson (Pierre Collier), Valeria Bruni Tedeschi (Esther Bachmann), Pierre Arditi (Henri Pagès), Anne Consigny (Claire Collier). 1h33.

Pierre Collier est mort, assassiné chez le sénateur Henri Pagès et son épouse Eliane au cours d’un week-end de villégiature. Sa femme, Claire, est la coupable désignée. Elle a été arrêtée un revolver à la main à côté de la victime.

   
2012 Cherchez Hortense

Avec : Jean-Pierre Bacri (Damien Hauer), Kristin Scott Thomas (Iva), Isabelle Carré (Aurore), Claude Rich (Sébastien Hauer). 1h40.

Damien, professeur de civilisation chinoise, vit avec sa femme, Iva, metteur en scène de théâtre, et leur fils Noé. Leur histoire d'amour s'est enlisée dans une routine empreinte de lassitude. Pour éviter à une certaine Zorica d'être expulsée, Damien se trouve un jour piégé par Iva, qui le somme de demander l'aide de son père, conseiller d'Etat, avec lequel il entretient une relation plus que distante...

   
2016 Tout de suite maintenant

Avec : Agathe Bonitzer (Nora Sator), Vincent Lacoste (Xavier), Lambert Wilson (Barsac), Isabelle Huppert (Solveig). 1h38.

Nora Sator, jeune trentenaire dynamique, commence sa carrière dans la haute finance. Quand elle apprend que son patron et sa femme ont fréquenté son père dans leur jeunesse, elle découvre qu’une mystérieuse rivalité les oppose encore. Ambitieuse, Nora gagne vite la confiance de ses supérieurs mais entretient des rapports compliqués avec son collègue Xavier, contrairement à sa sœur Maya qui succombe rapidement à ses charmes… Entre histoires de famille, de cœur et intrigues professionnelles, les destins s’entremêlent et les masques tombent.