Metello
1970
   

Metello Salani naît à Florence en 1872. Sa mère morte en couches, il est élevé par de pauvres paysans chez qui son père, un ouvrier sablier anarchiste, l'a mis en nourrice peu avant de mourir dans un accident de travail. Il n'a pas vingt ans quand il retourne dans sa ville natale où, adopté par les amis anarchistes et socialistes de son père, il devient maçon. Quand Bello -qui a été le premier à lui tendre la main - disparaît. Metello est arrêté et fiché par la police. En 1891 il devient le compagnon d'une jeune veuve, Viola, une institutrice avec laquelle il rompra à la suite d'une bagarre avec un de ses ex-amants. Puis Metello part pour trois ans faire son service militaire, durant lequel il fait un mois de prison pour avoir reçu une lettre d'un ami subversif Il reprend ensuite son travail et la lutte pour les droits des travailleurs. Après la chute mortelle d'un échafaudage d'un meneur ouvrier, des troubles éclatent.

Metello est condamné à onze mois de relégation. Alors que dans sa prison il attend son transfert, Ersilia, la fille du défunt, lui crie au revoir du dehors. Il découvre ainsi qu'il l'aime et qu'il est aimé d'elle. S'étant mariés, ils s'installent dans leurs meubles et arrivent malgré la naissance d'un garçon. Libero, à joindre les deux bouts. Quand, en 1902, éclate la grève, Metello se trouve parmi les chefs du mouvement. Les maçons sont décidés à obtenir une amélioration de leurs conditions de travail. Mais les semaines passent, la tension croit et certains songent à capituler. Entre-temps, Metello, poussé par la vanité, s'est laissé entraîner dans une aventure extra-conjugale avec Idina, la jeune locataire du dessus. La situation s'aggrave : l'argent réuni par souscriptions, que devait distribuer la Chambre du Travail, n'est pas arrivé : la faim et les promesses des entrepreneurs commencent à avoir raison des grévistes. Mais, le gros des ouvriers, grâce à la fermeté de Metello, ne cède pas, et bientôt des bagarres éclatent avec les " jaunes". La police tire sur les manifestants. Bihin : trois blessés graves. Un scandale national éclate, qui marque la victoire des ouvriers. Mais Metello et les autres meneurs sont arrêtés. Relaxé six mois plus tard. Metello retourne auprès d'Ersilia, pour tout recommencer à zéro, mais avec lit conscience de vivre dans un monde un peu meilleur.

   

Récit d'une double éducation, politique et sentimentale.

 

Retour à la page d'accueil

Avec : Massimo Ranieri (Metello), Ottavia Piccolo (Ersilia), Frank Wolff (Betto), Tina Aumont (Idina), Lucia Bosé (Viola), Pino Colizzi (Renzoli), Mariano Rigillo (Olindo), Luigi Diberti (Lippi), Manuela Andrei (Adele Salani), Corrado Gaipa (Badolati). 1h47.