né en 1961
14 films
   
   
1

Après avoir suivi sa scolarité dans l'internat de Philippeville (province belge) où son père est administrateur, Lucas Belvaux décide, à 16 ans, d'abandonner ses études et de partir pour Paris, afin de devenir comédien. Inscrit dans un cours privé, il rencontre rapidement un agent qui lui permet de trouver ses premiers rôles dans des téléfilms.

En 1981, Lucas Belvaux fait ses débuts au cinéma, en jeune homme insoumis, dans Allons z'enfants, le plaidoyer anti-militariste d'Yves Boisset. Aperçu chez Losey et Zulawski, le comédien tourne en 1985 avec deux maîtres de la Nouvelle vague, Claude Chabrol (Poulet au vinaigre, dans lequel il incarne un facteur trop bavard) et Jacques Rivette (Hurlevent, variation autour de l'oeuvre d'Emily Brontë). Entre naïveté et romantisme, Lucas Belvaux campe un amoureux du rock dans Désordre, premier long métrage d'Olivier Assayas en 1986, et un clerc de notaire qui séduit Madame Bovary dans l'adaptation par Chabrol du chef-d’œuvre de Flaubert (1991).

Au début des années 90, Lucas Belvaux passe derrière la caméra. Auteur d'une première œuvre intimiste passée un peu inaperçue (Parfois trop d'amour), il obtient les faveurs de la critique et du public avec Pour rire ! (1996), vaudeville décalé qui révèle son sens du casting (Jean-Pierre Léaud/Ornella Muti). Fort de ce succès, il se lance dans un triptyque composé d'une comédie (Un couple épatant), d'un thriller (Cavale) et d'un mélodrame (Après la vie), les personnages principaux de chaque film devenant les personnages secondaires des deux autres. Le Prix Louis-Delluc viendra couronner en 2005 ce projet aussi ludique qu'ambitieux.

Lucas Belvaux continue de faire l'acteur, chez Hervé Le Roux (On appelle ça... le printemps), Akerman (Demain on déménage), Christian Carion (Joyeux Noël), Régis Wargnier (Pars vite et reviens tard) ou Robert Guédiguian (L'Armée du crime), son producteur via la société Agat Films. Il joue aussi l'un des rôles principaux de son sixième long métrage comme réalisateur, La Raison du plus faible (2006), polar humaniste tourné dans sa Belgique natale. Puisant son inspiration dans la réalité sociale, il réalise pour la télévision un film sur les formes d'économie alternative (Nature contre nature) et une fiction sur l'affaire Elf (Les Prédateurs).

Artiste engagé, il signe en 2009, pour le grand écran, Rapt, une œuvre âpre et intense emmenée par un Yvan Attal méconnaissable (l'acteur a perdu 20 kilos pour être crédible en homme d'affaires séquestré), d'après un fait divers retentissant : l'enlèvement du Baron Empain. Il retrouve le comédien en 2012 pour sa nouvelle réalisation, 38 témoins, avec également Sophie Quinton et Nicole Garcia au casting, pour une histoire de meurtre venant perturber la vie d'un couple.

Filmographie :

1992 Parfois trop d'amour

Avec : Josephine Fresson (Delphine), David Martin (Fernand), Bernard Mazzinghi (Daniel), Francis Bouc (Marcel) et Lucas Thiery (Eddy). 1h25.

Ca commence par une fin de nuit à Paris, une nuit pleine de vin et de souvenirs communs qu'ils se racontent jusqu'à plus soif, jusqu'à ce que l'heure soit suffisament avancée pour qu'il faille songer à rentrer, chacun chez soi. Mais l'envie de rester ensemble est la plus forte, et, sans rien se dire, ils essaient de prolonger ce moment d'intimité, d'arrêter le temps. Alors c'est la fuite en avant, un prétexte futile, un départ précipité vers un bateau dans un port : "PASSION". Ils sont trois. Delphine est grande, rousse, elle a un rire franc, sonore, trente ans et un bébé Léon. Daniel a quarante ans, ce qui lui faisait vingt ans dans les années soixante-dix, la décennie des rêves, il en rit encore. Fernand est le plus jeune, vingt-six ou vingt-sept ans, un mètre quatre-vingt-quinze, cent kilos, un physique sans mesure et le reste à l'avenant, son amour pour l'océan le submerge, son rire le terrasse parfois. A la poursuite du bonnheur, ils vont se dévoiler, motrer peu à peu ce qu'ils voulaient cacher, ils vont attirer des solitudes plus grandes encore que la leur et les abandonner à leur triste sort, aimants qui attirent et repoussent. Puis il faudra rentrer, fermer la parenthèse, retourner vers son quotidien, la réalité, se résoudre à se séparer, un peu meurtri. Ils n'auront pas vu "PASSION".

   
1996 Pour rire !

Avec : Ornella Muti (Alice), Jean-Pierre Léaud (Nicolas/Pierre), Antoine Chappey (Gaspard), Tonie Marshall (Juliette), Bernard Fau (Michel), Philippe Fretun (Charpin). 1h40.

Nicolas vit avec Alice; Gaspard attend qu'Alice quitte Nicolas; Juliette se fait manipuler par Nicolas et sert d'alibi a Alice; elle aime Michel qui la quitte pour Romance. Le tout a Paris qui prete ses rues pour qu'ils se croisent, se poursuivent, se cachent, se quittent et se retrouvent.

   
2001 Mère de toxico
  Téléfilm. Avec : Valérie Mairesse (Hélène), Jérémie Renier (Paul), Francis Frappat (Jérôme), Pierre Barrat (Le père d'Hélène), Alexis Tomassian (Nicolas), Bernard Fau (Antoine). 1h30.
   
2002 Un couple épatant

Avec : François Morel (Alain Costes), Ornella Muti (Cécile Costes), Valérie Mairesse (Claire), Bernard Mazzinghi (Georges Colinet), Dominique Blanc (Agnès Manise), Gilbert Melki (Pascal Manise). 1h37.

Cécile et Alain vivent ensemble depuis vingt ans. Il est le patron d'une petite entreprise de haute technologie à Grenoble, qui fonctionne plutôt bien, tandis qu'elle est prof. Tous les deux forment un couple modèle, épatant, indestructible, au grand désespoir de Georges, un ami médecin, qui convoite Cécile. Celle-ci, de nature inquiète, a l'impression qu'Alain lui cache quelque chose. Ce dernier pense en effet que ses jours sont comptés. Georges devrait l'opérer prochainement pour en avoir le coeur net.

   
2002 Cavale

Avec : Catherine Frot (Jeanne Rivet), Lucas Belvaux (Bruno Le Roux), Dominique Blanc (Agnès Manise), Ornella Muti (Cécile Costes), Gilbert Melki (Pascal Manise), Patrick Descamps (Jacquillat). 1h51.

Après quinze ans passés derrière les barreaux, Bruno, qui prône la révolution prolétarienne, s'évade. Ce dernier veut continuer la lutte, faire sortir ses camarades de prison, libérer les masses du joug capitaliste. Tous ses anciens alliés n'y croient plus, même Jeanne qui s'est mariée et a maintenant des enfants. Depuis l'évasion de Bruno, celle-ci est sous surveillance policière étroite. Ce dernier reprend contact avec Jaquillat, le parrain local. Mais celui-ci ne veut plus avoir à faire à lui. Les alliances ont changé, Jaquillat collabore avec l'inspecteur Pascal Manise, un flic pourri qu'il fournit en came en échange de sa bienveillance. Bruno est seul. Toujours en cavale, il fait bientôt la rencontre d'Agnès, une toxico en manque. Une amitié va naître entre ces deux individus au bout du rouleau.

   
2002 Après la vie

Avec : Dominique Blanc (Agnès Manise), Gilbert Melki (Pascal Manise), Ornella Muti (Costes, Cécile), Catherine Frot (Jeanne Rivet), François Morel (Alain Costes), Lucas Belvaux (Bruno Le Roux) 2h03.

Pascal Manise est un policier sans états d'âme, dont la femme, Agnès, est morphinomane. Celle-ci se droguait déjà quand ils se sont connus. Tout ce que Pascal a pu faire, c'est lui éviter la déchéance. Il traite avec Jaquillat, un dealer grenoblois qui le fournit en morphine, en échange de quoi Pascal ferme les yeux sur son commerce illégal. Son épouse et lui ne sortent jamais ensemble et ne côtoient pas les mêmes amis. Jusqu'au jour où elle lui présente Cécile qui a un problème avec Alain, son mari. En enquêtant sur ce dernier, Pascal se rapproche de plus en plus de Cécile jusqu'à en tomber amoureux.

   
2004 Nature contre nature

 

Téléfilm. Avec : Lucas Belvaux (Sébastien Chantoux), Raphaële Godin (Clémence), Catherine Mouchet (Mlle Oudinot), Henri Guybet (Yves Lambert), Liliane Rovère (Rose), Pascal Elso (Le chasseur)

Sébastien Chantoux, psychanalyste, a décidé de s'établir à St Martin-Château, en Creuse. A peine installé, il découvre «Troc'En Creuse», un système de troc où l'on peut échanger tout contre n'importe quoi. Sébastien se rend aussi compte que St Martin-Château regorge d'une clientèle inédite mais adepte du troc. D'abord réticent à l'idée d'échanger ses séances psy, Sébastien finit par s'y résoudre. Et petit à petit, son agenda se remplit et son garde-manger aussi... Sébastien s'adapte aux usages du coin, en diversifiant sa pratique, jusqu'à tenir des séances en forêt contre le lièvre d'un chasseur dépressif.

   
2006 La raison du plus faible

Avec : Eric Caravaca (Patrick), Natacha Régnier (Carole), Lucas Belvaux (Marc), Patrick Descamps (Jean-Pierre), Claude Semal (Robert), Elie Belvaux (Steve). 1h56.

Liège. Quatre hommes, une femme et un enfant qui ne se connaissent pas tous et que le destin va réunir. La chaleur d'un café où les hommes se retrouvent pour jouer aux cartes, des gens qui n'en peuvent plus, usés, brisés, vidés par leur travail ou n'en ont plus. Plus de travail, plus d'espoir, pas d'avenir et qui s'accrochent à des souvenirs, à des mensonges passés. Trois hommes vont prendre des armes pour aller chercher l'argent là où il est, dans la poche d'autres car ils pensent qu'ils en ont le droit...

   
2007 Les rois du pétrole
 

1ère partie du téléfilm Les prédateurs. Avec : Aladin Reibel (Loïk Le Floch-Prigent), Alex Descas (Pascal Lissouba, le président congolais), Claude Brasseur (André Tarallo ), Lucas Belvaux , Michel Voïta (Philippe Jaffré), Nadia Kibout (Fatima Belaïd). 1h50.

En 1988. Soutenu par François Mitterrand, Loïk Le Floch-Prigent, puissant homme d'affaires, brigue la présidence d'Elf. Son ami Alfred Sirven, par l'intermédiaire de Christine Deviers-Joncour, le présente au ministre Roland Dumas. Un an plus tard, Le Floch-Prigent est nommé P-DG d'Elf Aquitaine. Afin de conserver le contrôle des gisements pétroliers, Elf rémunère directement les dirigeants des pays africains. Avec l'accord de François Mitterrand, Alfred Sirven est nommé directeur aux Affaires générales d'Elf. André Tarallo, le «monsieur Afrique» d'Elf, est maintenu dans ses fonctions. Le train de vie des trois dirigeants s'envole... En Afrique, Le Floch-Prigent, Tarallo et Sirven sont accueillis comme de véritables chefs d'État. A l'intérieur de l'entreprise, c'est un règne sans partage : les suspicions et les réticences de certains cadres dirigeants sont écartées sans ménagement. En mars 1993, le RPR gagne les élections. A peine nommé Premier ministre, Edouard Balladur place son collaborateur Philippe Jaffré à la présidence d'Elf Aquitaine. Le Floch est écarté. Au même moment, au Palais de justice, une information judiciaire est ouverte sur les pratiques financières d'Elf Aquitaine. Le juge Eva Joly est en charge du dossier...

   
2007 Le procès de l'affaire Elf
 

2e partie du téléfilm Les prédateurs. Avec : Aladin Reibel (Loïk Le Floch-Prigent), Alex Descas (Pascal Lissouba, le président congolais), Claude Brasseur (André Tarallo ), Lucas Belvaux , Michel Voïta (Philippe Jaffré), Nadia Kibout (Fatima Belaïd). 1h50.

Dès sa prise de fonction à la tête d'Elf en 1993, Philippe Jaffré porte plainte contre Loïk Le Floch-Prigent. Il tient à se désolidariser des abus qui ont eu cours avant son arrivée. Dans le même temps, au palais de justice, Eva Joly est désignée pour instruire une information judiciaire concernant les «abus de biens sociaux, abus de confiance, complicité et recel» des pratiques financières de la présidence d'Elf. En 1995, alors qu'il est dans le collimateur d'Eva Joly, Loïk Le Floch-Prigent est nommé à la présidence de la SNCF. Maurice Bidermann et d'André Tarallo sont mis en examen. Malgré les intimidations, Eva Joly tient tête et finit par placer Loïk Le Floch-Prigent en détention préventive en juillet 1996...

   
2009 Rapt

avec : Yvan Attal (Stanislas Graff), Anne Consigny (Françoise Graff), André Marcon (André Peyrac), Françoise Fabian (Marjorie), Alex Descas (Maître Walser), Michel Voïta (Le Commissaire Paoli). 2h05.

Homme d'industrie et de pouvoir, Stanislas Graff est enlevé un matin comme les autres devant son immeuble par un commando de truands. Commence alors un calvaire qui durera plusieurs semaines. Amputé, humilié, nié dans son humanité, il résiste en ne laissant aucune prise à ses ravisseurs. Il accepte tout sans révolte, sans cri, sans plainte, c'est par la dignité qu'il répond à la barbarie. coupé du monde, ne recevant que des bribes d'informations par ses geôliers, Graff ne comprend pas que personne ne veuille payer la somme qui le délivrerait. Au-dehors, son monde se fissure au fur et à mesure de la révélation de sa personnalité. Tout ce qu'il avait réussi à garder d'intimité, son jardin secret, est révélé à sa famille par l'enquête de police ou celle de la presse. Chacun découvre un homme qui est loin de ressembler à celui qu'il imaginait

   
2012 38 témoins

Avec : Yvan Attal (Pierre), Sophie Quinton (Louise), Nicole Garcia (Sylvie Loriot), François Ferroletto (Léonard).. 1h44.

Alors qu'elle rentre d'un voyage professionnel en Chine, Louise découvre que sa rue a été le théâtre d'un crime. Aucun témoin, tout le monde dormait. Paraît-il. Pierre, son mari, travaillait. Il était en mer. Paraît-il... La police enquête, la presse aussi. Jusqu'à cette nuit où Louise rêve. Elle rêve que Pierre lui parle dans son sommeil...

   
2014 Pas son genre

Avec : Emilie Dequenne (Jennifer), Loïc Corbery (Clément), Sandra Nkake (Cathy), Charlotte Talpaert (Nolwenn). 1h51.

Clément, jeune professeur de philosophie parisien est affecté à Arras pour un an. Loin de Paris et ses lumières, Clément ne sait pas à quoi occuper son temps libre. C'est alors qu'il rencontre Jennifer, jolie coiffeuse, qui devient sa maîtresse. Si la vie de Clément est régie par Kant ou Proust, celle de Jennifer est rythmée par la lecture de romans populaires, de magazines « people » et de soirées karaoké avec ses copines. Cœurs et corps sont libres pour vivre le plus beau des amours mais cela suffira-t-il à renverser les barrières culturelles et sociales ?

   
2017 La fin de la nuit
 

Téléfilm. Avec : Nicole Garcia (Thérèse Desqueyroux), Louise Bourgoin (Marie), Amir El Kacem (Mourad), Cyril Descours (Thomas Pian). 1h30.

Vingt ans ont passé. Thérèse vit seule à Paris. On l'a exilée là. Elle semble ne plus rien demander à la vie. Elle est malade et vit au ralenti. Un jour, on sonne rue du Bac. C'est Marie, sa fille, qu'elle voit si peu. Elle a vingt ans à présent et vient la voir pour fuir son milieu bourgeois du Sud-ouest. Elle est très amoureuse d'un garçon, elle attend de sa mère un appui, une liberté de point de vue. Il s'appelle Mourad. L'arrivée de sa fille réveille Thérèse de sa réserve et de sa torpeur. Elle ne veut pas lui mentir et ose lui faire comprendre l'horreur de son geste d'autrefois. Cela ne choque pas Marie, tout occupée par son amour. Thérèse propose de rencontrer Mourad. Elle comprend vite qu'il n'est pas disposé à épouser Marie mais qu'il la désire sans vouloir se lier plus profondément à elle. C'est elle Thérèse, que le jeune homme regarde... Elle voulait aider sa fille à être heureuse, un souhait trop officiel pour ne pas être suspect. La voici livrée au pouvoir de sa propre séduction...

   
2017 Chez nous

Avec : Emilie Dequenne (Pauline Duhez), André Dussollier (Philippe Berthier), Guillaume Gouix (Stéphane Stankowiak dit Stanko), Catherine Jacob (Agnès Dorgelle), Anne Marivin (Nathalie Leclerc), Patrick Descamps (Jacques Duhez). 1h58.

Pauline, infirmière à domicile, entre Lens et Lille, s’occupe seule de ses deux enfants et de son père ancien métallurgiste. Dévouée et généreuse, tous ses patients l'aiment et comptent sur elle. Profitant de sa popularité, les dirigeants d’un parti extrémiste vont lui proposer d’être leur candidate aux prochaines municipales.