Wolfgang Becker

Né en 1954
6 films
  
  
   

Après un cursus universitaire en Histoire et littératures allemande et américaine, Wolfgang Becker commence à travailler comme cadreur à partir de 1983, puis intègre la Deutsche Film und Fernsehakademie de Berlin. Son film de fin d'études, Schmetterlinge, est sélectionné dans de nombreux festivals et lui vaut un Léopard d'or à Locarno en 1988.

Quelques-uns de ses téléfilms (Kinderspiele) remportent un franc succès mais ce n'est qu'en 1997 que Wolfgang Becker s'attaque au long métrage avec Das Leben ist eine Baustelle produit par la société X-Filme Creative Pool qu'il a fondée notamment avec le réalisateur Tom Tykwer. Son second long métrage Good bye Lenin ! (2002) sur un fils qui cache à sa mère est-allemande la chute du mur de Berlin, lui apporte la consécration et une multitude de prix dans son pays.

Filmographie :

Courts-métrages :

2004 : Bem-Vindo a São Paulo. Segment de Sao Paulo. La ville de Sao Paulo vue à travers le regard de treize cinéastes.
2005 : Ballero
2009 : Krankes Haus. Segment de Deutschland 09 - 13 kurze Filme zur Lage der Nation

Longs-métrages :

1988 Schmetterlinge

0h57.

Une petite fille s'est noyée dans un canal. Le seul témoin est un jeune homme de 19 ans.

   
1992 Kinderspiele

Avec : Jonas Kipp (Micha) Oliver Bröcker (Kalli), Burghart Klaußner (Le père) Angelika Bartsch (La mère) Matthias Friedrich (Peter). 1h51.

L'é ét est chaud et les vacances approchent dans ce quartier de la classe ouvrière allemande dans les années 1960. Micha va bientôt quitté le lycée pour l'université. Régulièrement battu par son père irascible et négligé par sa mère, Micha passe son temps avec Kalli, un camarade de classe moins brillant que lui avec lequel il erre souvent dans els rues. Un jour, la mère laisse Micha et son plsu jeune frère, Peter, seuls avec elur père. Une explication tragique a lieu entre le père et les deux fils...

   
1992 Sergiu Celibidache : The Triumphant Return

Avec : Sergiu Celibidache. 0h55.

Après presque 38 ans, Sergiu Celibidache revient diriger l'orchestre philamonique de Berlin.

   
1997 La vie est un chantier

(Das Leben ist eine Baustelle). Avec : Jürgen Vogel (Jan Nebel), Christiane Paul (Vera), Ricky Tomlinson (Buddy), Martina Gedeck (Lilo). 1h55

Jan Nebel est un jeune homme dont la vie est une série de malchances. Il est renvoyé de son travail après s'être battu avec deux policiers en civil, peu de temps après son père meurt. Jan déménage alors dans son appartement qu'il partage avec son ancien collègue Buddy et sa nouvelle petite amie Vera. Les trois jeunes gens tentent de survivre dans le Berlin de tous les jours.

   
2003 Good Bye Lenin !

Avec : Daniel Brühl (Alex), Katrin Sass (La mère), Chulpan Khamatova (Lara), Maria Simon (Ariane). 1h58.

Alex, un jeune Berlinois de l'Est, apprend la chute du mur alors que sa mère est dans le coma à la suite d'un infarctus. Celle-ci a toujours été quelqu'un d'actif, participant avec enthousiasme à l'animation d'une chorale. Les mois passent et le coma continue...

   
2015 Moi et Kaminski

(Ich und Kaminski). Avec : Daniel Brühl (Sebastian Zöllner), Jesper Christensen (Manuel Kaminski), Amira Casar (Miriam Kaminski), Denis Lavant (Karl-Ludwig). 2h03.

Un jeune critique d'art, opportuniste et sans scrupules, entreprend de faire la biographie d'un peintre mystérieux, qui vit retiré dans les Alpes.