Eureka
1999

Au sud-ouest de l'archipel japonais, sur l'île de Kyushu, deux enfants frère et sœur (Naoki et Kosue) survivent au drame d'une tuerie lors d'une prise en otage d'un bus municipal. Le chauffeur du bus, Makoto, est épargné également, in extremis. Traumatisé, Makoto quitte sa femme, tandis que Naoki et Kosue sombrent tous deux dans le mutisme. Sans l'avoir calculé, Makoto et les deux enfants se retrouvent, se serrant les coudes, tentant d'oublier la tragédie qui les hante.

Non loin de leur demeure, un tueur de jeune femme sévit… Soupçonné par la police, Makoto prend la résolution d'acheter un bus d'occasion et de l'aménager. Bientôt rejoint par le cousin des deux enfants, il va improviser avec eux une traversée de l'île de Kyushu, cherchant vainement à exorciser les démons du passé.

Cinquième film de Shinji Aoyama, Eureka, sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes en 2000, le rèvèle au grand public international.

Le film revendique sa radicalité : 3h37 durant, le film suit, dans un somptueux noir et blanc en Scope, une poignée de personnages qui tentent de renaître à la vie après le traumatisme d'une prise d'otages.

Unanimenent salué, le film obtient le Prix de la critique internationale et celui du Jury oecuménique.

Retour à la page d'accueil

Avec : Kôji Yakusho (Makoto), Aoi Miyazaki (Kozue), Masaru Miyazaki (Naoki), Yoichiro Saito (Akihiko). 3h37.