Né en 1943
13 films
   
   
1

Fils d'agent SNCF, Jean-Jacques Annaud a, dès son plus jeune âge, le goût du voyage. Très tôt, il se passionne pour le 7e art, décrochant un BTS de technicien du cinéma à l'Ecole Vaugirard en 1962, avant d'obtenir le diplôme de l'Idhec en section réalisation. Auteur à 19 ans d'un premier court métrage, Les Sept péchés capitaux du cinéaste, il signe à partir de la fin des années 60 des centaines de spots publicitaires.

Amoureux de l'Afrique, où il fut envoyé comme coopérant pour son service militaire, Jean-Jacques Annaud y réalise son premier long métrage, produit par Jacques Perrin, La Victoire en chantant, une comédie corrosive sur le colonialisme. Ignoré en France, ce coup d'essai remporte l'Oscar du Meilleur film étranger en 1977, ce qui lui vaut de ressortir dans l'Hexagone sous le titre (traduit de l'anglais) Noirs et Blancs en couleurs. Dans son deuxième long métrage, Coup de tête, le cinéaste explore l'univers du football et de ses supporters. Porté par l'interprétation de Patrick Dewaere, le film est salué par la critique à sa sortie en 1978. Après ce portrait de la France contemporaine, le cinéaste ne cessera de voyager dans l'espace et dans le temps.

En 1981, Jean-Jacques Annaud réalise ainsi La Guerre du feu, une évocation de la vie des hommes préhistoriques. Ce pari très audacieux (il n'y a aucun dialogue) et couronné de succès (César du Meilleur film et du Meilleur réalisateur) marque le début d'une fructueuse collaboration avec le scénariste Gérard Brach, jusqu'à la mort de celui-ci en 2006. En 1986, il relève un autre défi : porter à l'écran le best-seller médiéval d'Umberto Eco Le Nom de la rose. Cette fois, c'est un César du Meilleur film... étranger qui viendra saluer cette ambitieuse coproduction internationale avec Sean Connery. Il s'attaquera en 1992 à un autre roman réputé inadaptable, en tournant L'Amant d'après Duras.

Epris d'aventure et de découvertes, Annaud crée une nouvelle fois la surprise en 1988 avec L'Ours, un film animalier qui séduit petits et grands (il reviendra à ce genre en 2004 avec Deux frères) et se lance en 1996 dans un moyen-métrage utilisant le procédé en relief IMAX 3D : Les Ailes du courage. Installé à Los Angeles depuis 1993, le cinéaste dirige Brad Pitt à l'occasion d'un nouveau film en forme de voyage, Sept ans au Tibet (1997), puis Jude Law dans le film de guerre Stalingrad (2001). Toujours aussi imprévisible, Annaud revisite la mythologie grecque dans Sa Majesté Minor, avec José Garcia et Vincent Cassel, une œuvre qui le voit revenir à une langue française qu'il avait abandonnée depuis près de 30 ans.

Quatre années plus tard, il réalise un film d'aventure tourné en Tunisie, Or Noir, dans lequel Tahar Rahim incarne un prince en pleine ascension face à la rivalité d'autres émirs arabes. Antonio Banderas, Freida Pinto et Mark Strong sont aussi de la partie. Appréciant tout particulièrement les tournages en compagnie des animaux, le réalisateur refait surface en 2015, avec Le Dernier Loup, un film franco-chinois mettant en scène un jeune étudiant de Chine qui apprend à cohabiter avec les loups, animal mythique de ce pays.

 

Filmographie :

1976 La victoire en chantant

Avec : Jean Carmet (Sergent Bosselet), Jacques Dufilho (Paul Rechampot), Catherine Rouvel (Marinette), Dora Doll (Maryvonne). 1h30

Quand en janvier 1915 les Français et les Allemands qui vivent aux confins du Cameroun et de l'Oubangui apprennent que leurs pays respectifs sont en guerre, leur sang ne fait qu'un tour. Et voilà la colonie française enrôlant de force des Africains affrontant la colonie allemande. Apres une première défaite, un fringant géographe, par ailleurs socialiste, prend en main la destinée de ses compatriotes.

   
1979 Coup de tête

Avec : Patrick Dewaere (François Perrin), France Dougnac (Stéphanie), Jean Bouise (Le président Sivardière), Paul Le Person (Lozerand). 1h32.

François Perrin est ailier droit dans l'équipe de football de la petite ville de Trincamp. Seulement il a un sale caractère. Le président du club est également le patron de l'usine où il travaille. Après un coup de gueule, il est renvoyé du terrain et perd son emploi à l'usine. Et pour corser le tout, il est accusé d'un viol qu'il n'a pas commis. Mais l'équipe doit jouer en coupe de France et ne peut absolument pas se passer de Perrin.

   
1981 La guerre du feu

Avec : Everett McGill (Naoh), Ron Perlman (Amoukar), Nameer El-Kadi (Gaw), Rae Dawn Chong (Ika), Gary Schwartz (Rouka). 1h40

A l'époque de l'âge de pierre, trois guerriers d'une tribu d'homo sapiens partent à la recherche du feu, élément magique vénéré mais redouté, objet de convoitises et de luttes pour la survie de l'espèce. La Guerre du feu est aussi l'histoire d'un homme freiné dans sa volonté de pourvoir à la survie des siens par un ennemi intérieur qui se nomme l'amour. Il passe des rapports de dominance à un rapport émotionnel.

   
1986 Le nom de la rose
Avec : Sean Connery (Guillaume de Baskerville), Christian Slater ( Adso de Melk), Helmut Qualtinger (Remigio da Varagine), Elya Baskin (Severinus), Michael Lonsdale (The Abbot), Volker Prechtel (Malachia), Feodor Chaliapin Jr.(Jorge de Burgos), Valentina Vargas (la jeune paysanne). 2h10.
   
1988 L'ours

Avec : Tchéky Karyo (Tom), Jack Wallace (Bill), André Lacombe (Le chasseur aux chiens). 1h40.

"Un ourson orphelin, un grand ours solitaire, deux chasseurs dans la forêt. Le point de vue des animaux." Telles sont les quatre lignes envoyés par Jean-Jacques Annaud à son producteur Claude Berry pour expliquer le projet de son film. "Après la "Guerre du feu", explique le réalisateur, je voulais aller plus loin, essayer de transmettre les émotions communes à toutes les espèces supérieures du monde animal. Eviter que les animaux aient des comportements calqués sur ceux des hommes, affublés de raisonnements de midinette, avec une voix off pour expliquer ce qui se passe."

   
1992 L'amant

Avec : Jane March (la jeune fille), Tony Leung Ka Fai (le Chinois), Melvil Poupaud (Le jeune frère), Jeanne Moreau (La narratrice). 1h52.

Les amours d'une jeune fille de quinze ans et demi et d'un Chinois de trente-six ans à la fin des années 1920 en Indochine.

   
1995 Guillaumet, les ailes du courage

Avec : Craig Sheffer (Henri Guillaumet), Elizabeth McGovern (Noelle Guillaumet), Tom Hulce (Antoine de Saint-Exupery), Val Kilmer (Jean Mermoz). 0h50.

"Les Ailes du courages" retrace l'aventure de Henri Guillaumet, le moins connu des pionniers de la compagnie generale de l'aéropostale, lors de sa 92e traversée entre Santiago-du-Chili et Buenos-Aires. Son avion pris dans un violent orage s'échoue en plein milieu de la Cordillère des Andes, a des kilomètres de toute civilisation.

   
1997 Sept ans au Tibet
 

Avec : Brad Pitt (Heinrich Harrer), David Thewlis (Peter Aufschnaiter), Jamyang Wangchuck (le Dalaï Lama à 14 ans), B.D. Wong (Ngawang Jigme). 2h15.

A la fin de l'été 1939, l'alpiniste autrichien Heinrich Harrer, premier vainqueur de la face Nord de l'Eiger et qui rêve de conquérir le Nanga Parbat, sommet inviolé de l'Himalaya, accepte de l'argent nazi pour y planter le drapeau à croix gammée. La guerre éclate. Prisonnier des Britanniques à la frontiere de l'Inde, il s'évade. Commence alors la véritable aventure de sa vie: une longue errance qui se termine a Lhassa, résidence du jeune dalai-lama avec qui il se lie d'amitié.

   
2001 Stalingrad
 

Avec : Jude Law (Vassili), Rachel Weisz (Tania), Joseph Fiennes (Danilov), Ed Harris (Le Major Konig). 2h10.

Durant la Seconde Guerre mondiale, en septembre 1942, Hitler envisage d'envahir Stalingrad, ville clé de l'URSS qui le sépare de la victoire totale sur l'Europe. Les Russes se préparent à la défensive. Un héros aiderait à motiver les troupes. Entre alors en jeu Vassili Zaitsev, un jeune tireur d'élite de l'Armée Rouge. Doué d'une stupéfiante adresse au tir, il est remarqué par un commissaire au peuple, Ivan Danilov. Les deux jeunes gens deviennent amis. Ranimer la flamme de l'héroïsme, redonner aux soldats décimés la force de lutter contre l'implacable machine de guerre allemande, telle est la mission de Danilov. Celui-ci fait de Vassili le héros de sa propagande. Dans le camp ennemi, l'état-major dépêche son meilleur tireur d'élite, le Major König, pour abattre celui qui est devenu le symbole de l'indomptable résistance russe.

   
2004 Deux frères
 

Guy Pearce Rôle : Aidan McRory Jean-Claude Dreyfus Jean-Claude Dreyfus Rôle : Monsieur Normandin Philippine Leroy-Beaulieu Philippine Leroy-Beaulieu Rôle : Mathilde Normandin Freddie Highmore Freddie Highmore Rôle : Raoul Normandin. 1h49.

Deux frères naissent loin de tout, parmi les ruines d'un temple oublié, englouti au coeur de la jungle d'Angkor. Ils grandissent sous le regard affectueux et vigilant de la Tigresse, leur mère et de leur père, le grand Tigre. Hélas, en ce début des années 1920, la fièvre de l'Art Asiatique s'empare des grandes capitales occidentales. Des pilleurs de temples font irruption. Les deux frères sont capturés, séparés et vendus. L'un atterrit dans un cirque, l'autre chez un Prince. Les deux félins se retrouvent opposés, face à face, dans une arène. Au cours du combat, ils se reconnaissent et parviennent à s'enfuir...

   
2007 Sa majesté Minor
 

Avec : José Garcia (Minor), Vincent Cassel (Satyre), Sergio Peris-Mencheta (Karkos), Mélanie Bernier (Clytia). 1h41.

Dans une île imaginaire perdue en Mer Egée, aux temps très lointains d'avant Homère, Minor, mi-homme mi-cochon, orphelin et muet, file des jours tranquilles dans la douce tiédeur de la porcherie en compagnie de sa bonne amie la Truie. Au cours d'une escapade en forêt mythologique, il fait la rencontre d'un des personnages les plus influents de son époque, le Dieu Pan - alias Satyre, qui l'initie à sa manière de bouc aux imprévus du paganisme. Perché sur une branche d'olivier pour épier Clytia, la fille du Patriarche promise au poète Karkos, Minor fait une mauvaise chute et se tue. Comme on est encore au début du film, et que la période le permet, il ressuscite et recouvre la parole. Les villageois éberlués découvrent que non seulement il n'est pas mort, mais qu'il se révèle doué d'un stupéfiant sens de l'éloquence. Sur les conseils du devin, Minor est sacré roi. Les ennuis commencent...

   
2011 Or noir
 

Avec : Tahar Rahim (Prince Auda), Mark Strong (Roi Amar), Antonio Banderas (Nessib), Freida Pinto (Princesse Leyla). 2h09.

Cette grande fresque épique située dans les années 30 au moment de la découverte du pétrole, raconte la rivalité entre deux émirs d’Arabie et l’ascension d’un jeune Prince dynamique qui va unir les tribus du royaume du désert.

   
2015 Le dernier loup
 

Avec : Feng Shaofeng (Chen Zhen), Shawn Dou (Yang Ke), Ankhnyam Ragchaa (Gasma), Yin Zhusheng (Bao Shunghi). 1h59.

1969. Chen Zhen, un jeune étudiant originaire de Pékin, est envoyé en Mongolie-Intérieure afin d’éduquer une tribu de bergers nomades. Mais c’est véritablement Chen qui a beaucoup à apprendre – sur la vie dans cette contrée infinie, hostile et vertigineuse, sur la notion de communauté, de liberté et de responsabilité, et sur la créature la plus crainte et vénérée des steppes – le loup. Séduit par le lien complexe et quasi mystique entre ces créatures sacrées et les bergers, il capture un louveteau afin de l’apprivoiser. Mais la relation naissante entre l’homme et l’animal – ainsi que le mode de vie traditionnel de la tribu, et l’avenir de la terre elle-même – est menacée lorsqu’un représentant régional de l'autorité centrale décide par tous les moyens d’éliminer les loups de cette région.