La bohémiènne endormie

1897
The Sleeping Gypsy
Henri Rousseau, 1897
huile sur toile, 129,5 x 200,7 cm
New York, MoMA

Rousseau a présentée ce tableau pour la première fois au public lors du treizième Salon des indépendants. Il a tenté ensuite de la vendre au maire de Laval, sa ville natale, mais sans succès. Elle échut en fait dans la collection privée d'un marchand de charbon parisien où elle resta jusqu'en 1924, lorsqu'elle fut redécouverte par le critique d'art Louis Vauxcelles.

Daniel-Henry Kahnweiler décida de la présenter dans sa galerie à partir de 1924, bien qu'une controverse sur son authenticité éclatât. Cependant, la toile est authentique et Rousseau publia même un texte pour la commenter, ce qu'il ne fit que pour quelques tableaux.

"Une négresse errante, une joueuse de mandoline, est allongée avec près d'elle un vase rempli d'eau potable, vaincue par la fatigue dans un profond sommeil. Un Lion qui passait par là attiré par son odeur ne la dévore pas encore. Il y a un effet de lune, très poétique".

La toile est aujourd'hui exposée au Museum of Modern Art de New York après qu'elle a été acquise par l'historien d'art Alfred Barr

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts