Mlle Irène Cahen d'Anvers
Pierre-Auguste Renoir
1880
 
 

Portrait de Mademoiselle Irène Cahen d'Anvers (La petite Irène)
Pierre-Auguste Renoir, 1880
Huile sur toile : 65 X 54cm
Zurich, collection E.G. Bührle

   

En 1880, Pierre-Auguste Renoir traverse une période diffcile, ses tableaux se vendant mal. C'est le riche banquier parisien, Cahen, qui lui commande le portrait de sa fille alors agée de huit ans.

Le portrait représente une petite fille en position assise, le regard tourné vers la gauche. L’artiste allie les vêtements raffinés et la coiffure élégante au regard innocent de l’enfance. Le contraste entre la fluidité des cheveux roux et les touches du buisson en arrière-plan d’un côté et la précision avec laquelle sont peints les traits du visage de la petite fille de l’autre est particulièrement bien rendu. Renoir y fait preuve de la précision acquise lors de formation de peintre sur porcelaine avant de poursuivre son apprentissage dans l’atelier parisien du peintre suisse Charles Gleyre.

Irène Cahen d'Anvers, le nom complet de la jeune fille représentée, épousa par la suite un riche banquier puis en secondes noces le comte italien Sampieri. En 1949, Emil Bührle acheta ce tableau directement à Mme Cahen d’Anvers-Sampieri après avoir obtenu de la part des autorités françaises l’autorisation d’exporter l’œuvre.

Elle est aujourd'hui très connue des cinéphile depuis que Jean Seberg l'accrocha dans sa chambre dans A bout de souffle.

Jean Seberg à côté de La petite Irène dans A bout de souffle (Jean-Luc Godard, 1960)

 

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts