Chapelle du Rosaire de Vence

1950
Vue de l'interieur de la chapelle du Rosaire à Vence
Henri Matisse
, 1950
A gauche : l'arbre de vie, vitrail
A droite : saint Dominique, céramique

L’idée d’entreprendre la décoration d’une chapelle est venue à Matisse dès son séjour en 1941 à la clinique du Parc à Lyon où il fut soigné par une jeune religieuse dominicaine, sœur Jacques-Marie. Le Père Couturier qui lui a demandé de prendre en charge la décoration de la chapelle a écrit : « Matisse disait « Je veux que ceux qui entrent dans ma chapelle se sentent purifiés et déchargés de leurs fardeaux »

Picasso reprochait à Matisse de ne pas avoir fait un marché plutôt qu’une église Matisse rétorqua « Pour moi tout cela est essentiellement une œuvre d’art. Je médite et me pénètre de ce que j’entreprends. Je ne sais pas si j’ai ou non la foi. L’essentiel est de travailler dans un état d’esprit proche de la prière … Je lui ai dit à Picasso : Oui, je fais ma prière, et vous aussi, et vous le savez très bien ; quand tout va mal, nous nous jetons dans la prière pour retrouver le climat de notre première communion. Et vous le faites vous aussi. Il n’a pas dit non »

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts