La tentation d'Adam et Eve

1424
La tentation d'Adam et Eve
Masolino, 1424
Fresque, 208 x 88 cm
Florence, Santa Maria del carmine, Chapelle Brancacci

En 1424, le riche banquier Felice Brancacci commande à Masolino et Masaccio la décoration de sa chapelle dans l'église Santa Maria del Carmine à Florence. La collaboration avec Masaccio pour ces fresques rendra Masolino célèbre. Il s'agit de scènes de la vie de saint Pierre et de scènes de la Genèse. Masolino débute ce travail en 1424, mais rejoint la Hongrie (Székesfehérvár ou Buda), pendant trois ans, où il est peintre pour Pippo Spano (Filippo Scolari/Ozorai Pippó) sans doute à la cour.

À son retour en 1427, il collabore avec son ami Masaccio au cycle des peintures, mais ils interrompent ce travail en 1428, pour aller à Rome.

Deux arbres à l'arrière plan : l'arbre de la vie avec ses pommes rouges et l'arbre de la connaissance, du bien et du mal, avec des figues. C'est autour de lui que s'enroule le serpent. En effet, on a d'abord fait du figuier, l'arbre du péché en se basant sur une traduction homophonique de ce mot en hébreu avec figuier. Ce n'est que plus tard que la pommier deviendra l'arbre traditionnel du péché.

Le serpent à la tête de jeune femme se tient à égale distance d'Adam et Eve, les rendant responsables, aussi bien l'un que l'autre, de l'acte quils vont accomplir.

Le style de masolino ets encore emprunt du sumbolisme et de la joliesse du githique international qu'il va rendre plus solide en s'adaptant au style de son jeune confrère et ami Masaccio.