Le suicidé

1877
The Suicide
Edouard Manet, 1877
Huile sur toile, 38 x 46 cm
Zurich, Foundation E.G. Bührle

Manet aime affronter directement les sujets d'actualité. Il choque ses contemporains par une absence de distance psychologique vis à vis de son sujet, à laquelle les gens étaient habitués en peinture.

"Le suicidé", petit croquis, peut avoir été inspiré par un article de journal. Manet, homme métropolitain aime le présent, et ne voit aucune raison de ne pas peindre un tel événement banal.

Il défit néanmoins la représentation réaliste : dans un raccourci audacieux le suicidé, s'est effondré sur le lit après le coup de feu fatal et détient toujours le pistolet dans sa main droite. Il avait enlevé son manteau. Sa chemise blanche, sa cravate noire et ses chaussures en cuir verni indiquent qu'il a passé sa dernière nuit dans la société ; a-t-il joué son argent ? La lumière froide du matin illumine le résultat amer de cette nuit.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts