Jaune-Rouge-Bleu

1925
yellow-red-blue
Vassily Kandinsky,1925
Huile sur toile, 127 x 200
M. N. A. M., Paris

Souvent cité comme un tableau exemplaire de l'art abstrait, "Jaune-rouge-bleu" peint en 1925 marque un tournant décisif dans l'oeuvre de Kandinsky. Quand le Bauhaus se transporte à Dassau, à l'été 1925, Kandinsky rédige un questionnaire pour ses étudiants où il leur demande d'assortir un cercle, un carré et un triangle à trois couleurs primaires censées faire ressortir ces formes géométriques. Tous associent le bleu au cercle, le rouge au carré, le jaune au triangle. C'est dans ce contexte qu'il écrit "Point-ligne-plan" et crée "Jaune-rouge-bleu" où l'on retrouve ces éléments retranscits dans un graphisme dominé par une ligne oblique montante et une ligne épaisse de forme serpantine.

La retranscription des théories n'est toutefois qu'approximative. Le jaune n'est pas inscrit dans un triangle mais dans un rectangle.

La disparition de l'objet n'est pas non plus totale : dans la portion jaune il est difficile de ne pas voir une figure humaine. De même que le cercle du haut, ou les portions de cercle à partir desquels émergent des rayons, font penser au soleil ou à la lune. Enfin dans la partie droite, il est possible de voir des formes rappelant une portée musicale et une oreille.

Kandinsky ne manque pas de dire, dans l'anecdote célèbre à l'origine de la peinture abstraite, que la forme des objets gêne l'accession de la peinture au symbolique. En supprimant la représentation de la figure humaine et des objets réel, il retouve l'interdiction formulée contre les iconodules par les iconoclastes du VIIIème siècle pour des motifs religieux. La peinture abstraite qui nait au début des années 10 grâce aux peintres d'origine russes Kandinsky et Malevithch provient aussi d'une immense soif de spiritualité; cette même spiritualité que l'on retrouve chez Mondrian.

Mais la spiritualité de Kandinsky n'est pas totalement désincarnée au profit d'une pure géométrie. Figures humaines et anbstraites fusionnent pour devenir formes symboliques des combats de tous les temps. Ces combats sont visibles dans le tableau de kandinsky: les couleurs chaudes et froides symbolisent le combat de l'humain et des formes inorganiques, du soleil et de la lune, de Saint Gorges et du dragon.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts